lutte

Samedi 10 décembre 2011 6 10 /12 /Déc /2011 12:00

DSC03384.JPGCe  lundi soir au gymnase Colette Besson, une cinquantaine d’enfants s’initie à lutte libre. Ce sport  est enseigné à Vénissieux sous la houlette de Lyon St Priest  Lutte,  suite  à la volonté de  l’ex directeur des sports Jean-Marc Baudin de relancer cette discipline olympique lors de sa prise de fonction. L’antenne vénissiane du  club sanpriot, affiliée à l’OMS,  dispose d’un créneau de deux heures. Pour une quarantaine d’euros, les enfants des Minguettes , sous la conduite de de Bertrand Abrial  et d’Alan Chertkoev, Georgien et entraîneur de l’équipe fanion sanpriote apprennent le b.a.b.a de cette discipline millénaire. « Certains lundis, on fait le plein. La lutte est largement reconnue au sein du milieu scolaire pour ses vertus éducatives et sa facilité de mise en œuvre. Elle est très fréquemment utilisée à l'école primaire. D’ailleurs nous entretenons de bonnes relations avec l’Ecole  Elementaire A - Louis Pergaud DSC03389.JPGsituée à proximité du gymnase.  Nous aimerions aussi toucher d’autres quartiers vénissians. Pour cela, je devrais bientôt rencontrer Andrée Loscos  l’adjointe aux sports. Normal, la municipalité prend en charge la section. »  explique   Gilbert Jacomelli président du LSPL.
L’antenne vénissiane du club sanpriot continue son dévéloppement.  «  Celle implantée à La Duchère aussi. Notre autre ambition est d’attirer  à la discipline plus de filles. Actuellement le taux  est de 35 %. Nous aimerions atteindre la parité. » conclut l’emblématique président sanpriot    

Par Sports Vénissians - Publié dans : lutte - Communauté : Sport citoyen
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés