Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Foot passion : L'histoire selon Mathieu

DSC01845.JPGL'Étoile Football Club, abrégé en Étoile FC, est un club de football singapourien fondé en 2010. Le club joue au Queenstown Stadium depuis sa création, stade qui contient 3 800 places. Le club est actuellement présidé par Johan Gouttefangeas . David Ginola est l'ambassadeur de ce club. Cette équipe est composée de joueurs francophones qui ont fréquenté différents club allant de la Ligue 2 au CFA2 voire la promotion d'honneur régionale.  L’équipe pour sa première saison a remporté le championnat et la coupe de la ligue singapourienne.

L'effectif professionnel de la saison 2010, entraîné par Patrick Vallée et son adjoint Nicolas Possetti, comptait  parmi les 21 joueurs, le gardien de but de l’US Vénissieux : Mathieu Delahaigue.

Nous l’avons rencontré samedi dernier  lors de la rencontre de PHR face au FC Allobroges Asafia. Peu sollicité, il  n’a pas pu éviter le but égalisateur des Grenoblois.

Mathieu est ce qu'on appelle "un cerveau" . Il est vraDSC00424.JPGi que comparée à Ribery et autres spécimens du genre, Mathieu Delahaigue détonne.Sa spécialité à lui, ce ne sont pas des blagues à dix balles mais plutôt l'histoire avec un grand H.  Ce futur « Master en Histoire à Lyon 3  vit une double passion, professionnelle et sportive. Une spécialité du club vénissian car ils sont plusieurs à fréquenter les bancs des facs à un niveau assez appréciable. Son projet professionnel est d’être enseignant en histoire. L’histoire d’une passion dont il a repris le cursus en ce début d’année après avoir vécu une aventure sportive pas ordinaire à Singapour.
« C’était un rêve enfoui. J’ai eu cette opportunité. Je l’ai saisie . J’ai vécu un an du football comme un professionnel avec un contrat FIFA.»

 

Etait-ce bien payé ?
« Pas trop, mais suffisamment pour pouvoir vivre très bien en Asie. J’étais dans un franchise française avec des joueurs français et un staff français. C’est grâce à Nicolas Posetti  mon ex-entraîneur en jeunes à Tassin. Il s’est retrouvé coach adjoint. Il a pensé à moi pour l’un des postes de gardien. J’ai passé des journées de détection, j’ai été pris. Je n’ai connu qu’un temps de jeu réduit mais j’ai vécu un apprentissage accéléré. »

 

23.jpgPourtant vous aviez commencé la saison 2009/2010  à Vénissieux ?
« Oui, j’avais fait les six premiers mois à l’USV. En février 2010 je suis parti à Singapour. LE club vénissian a été compréhensif dans ce contexte.»


Conseilleriez-vous à un jeune joueur de l'effectif de tenter pareille aventure ?
«  Effectivement, c’est une aventure enrichissante. Vivre en Asie, c’est dépaysant.  Le football est un sport exigeant. Même si la vie se résumait à hôtel + stade, nous avons eu  de réelles possibilités de nous immerger dans la vie de tous les jours. A Singapour j’ai pu aussi m’intéresser à mon futur métier. J’ai pu visiter la Thaïlande, l’Indonésie…
»

 

Le fait de revenir dans le football amateur lyonnais est-ce décevant?
«  Le niveau de ligue professionnelle à Singapour n’était pas ce qu’on croit. Cela équivaut à de la CFA de chez-nous. Ce qui me manque, c’est la rigueur que j’ai connu là-bas. Il est vrai que je n’avais pas l’ambition de faire carrière dans le football professionnel. J’avais un contrat d’un an. En novembre, j’ai rencontré les dirigeants. Il n’y a pas eu de prolongation de ce contrat. »

 

Et si l'Etoile FC  vous rappelait, vous y retourneriez ?

«  J’y réfléchirais. J’ai repris les cours à Lyon 3 et ma future  vie professionnelle n’est pas dans le football. »

 

Photos © Sports Vénissians et Etoile FC

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article