Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Les objectifs et ambitions de Nordine Kari (ASM)

Ce samedi lors de la rencontre de football de Régionale 2, AS Vénissieux-Minguettes /US Feurs, nous avons rencontré Nordine Kari le directeur technique du club asémiste. Il évoque les objectifs fixés aux différentes équipes, les ambitions mais aussi  les prémices  du projet de fusion pour lequel l’AS Vénissieux-Minguettes et l’US Vénissieux ont entamé des discussions.


Comment va l’AS Vénissieux-Minguettes en ce début de saison ?
Plutôt bien ! Le club  a 600 adhérents. Il y a 36 équipes inscrites en championnat. L’association est labellisée excellence par  la FFF. De plus, nous avons un partenariat avec l’Olympique Lyonnais depuis 2 saisons


Comment cela se passe avec eux ?
Nous sommes conviés à des formations sportives, financières, administratives  dispensées par eux.   Ils ont organisé aux Minguettes  des séances spécifiques gardiens. De nombreux joueurs formés par nous évoluent dans leurs différentes équipes de U13 à U19. Dans le passé nous avions eu des contacts avec l’ASSE, avec Nantes. Mais c’était plus pratique et logique  pour nos jeunes  d’aller à Meyzieu qu’à Nantes ou Saint Étienne. Mentalement un enfant de 13 ans est plus épanoui avec la présence de ses parents à proximité. 

Quelles sont les ambitions pour les équipes du club ?
Les objectifs au niveau du club de manière globale sont clairs.  Nous souhaitons que nos U19 (1) retrouvent le niveau honneur. Ce collectif a un nouvel entraîneur Fayçal Miled  (ex-Bourgoin). Avec son dirigeant ils font de l’excellent travail. La preuve,  l’équipe est deuxième invaincue juste derrière Annecy. Ces deux personnes apportent une cohésion , une dynamique, au groupe. Ils ont mis en place des stages. Ils ont  fait une préparation de début de saison avec un stage de deux jours à l’extérieur. Si la fusion se fait et si l’équipe monte nous aurions ainsi une équipe en pro-ligue et l’équipe 3 en excellence Cette dernière est managée par Charles  Prince Danquah qui a un bel esprit club.
Depuis des années nous travaillons pour arriver à ce résultat.
En U17, Mohamed Denden fait un excellent travail également. Le début du championnat est magnifique. Même  si la saison est longue, nous rêvons d’une montée en championnat national. L’objectif premier pour cette équipe était le maintien en honneur.
Nous souhaiterons que l’équipe U17(2) coachée par Tami  Cherif El Ouazani  puisse montée en excellence de district.
En U15 l’équipe élite coachée par Samir Mertani en coordination avec Medhi Gana qui est le responsable de la catégorie nous étonne. Il y a eu un très bon travail de fait au niveau du recrutement. Avoir des joueurs de qualité à ce niveau n’était pas évident. Des joueurs de l’extérieur sont venus et notamment quelques uns du pôle de Dijon. Ces joueurs s’entraînent et font leurs études  en Bourgogne et viennent ici les jours de match. Leurs présences sont des atouts indéniables en terme de qualité. Le maintien est l’objectif fixé. Je ne m’inquiéte pas outre mesure pour cette équipe. Samir et Medhi trouveront la solution pour assurer le maintien.
Nous avons fait un gros travail au niveau des U15(2) et U15(3) pour essayer d’incorporer des premières années U13. Nous aimerions resserrer l’écart entre ces deux équipes et celle d’élite.

Je n’oublie pas l’entente féminine créée avec l’US Vénissieux  qui est une véritable réussite et l’exemple de la collaboration entre les cadres des deux clubs.  Le football féminin se développe plus aisément sur la commune.
Au niveau de l’école de formation Saïd Nouri a pris la suite de Nadi Derran qui est parti sur Bordeaux pour raisons professionnelles. Nadi on le regrettera, il a fait de grandes choses au club. Il reste cependant en contact téléphonique et nous apporte son expertise. Saïd est très compétent. Il a  fait un gros boulot au niveau de cette école de sport. Il a organisé un stage multisports  de 15 jours pour 40 enfants où il a été présent ces 15 jours. L’école de sport c’est environ 330 enfants.


Pour encadrer ces 600 enfants et adolescents, de combien de personnes se compose le staff technique ?
Le staff technique est composé de 40 éducateurs. À 90% ils sont tous diplômés  Cela va du DE1 au DÉFI…initiateur… Au sein du club nous essayons tous d’avoir le même discours et les mêmes objectifs.

Vous avez parlé lors de la présentation des objectifs d’une possible fusion avec l’USV. Où en êtes-vous ?
La fusion nous apporterait la petite cerise sur le gâteau. Une fusion peut être soit bénéfique ou négative. Mais moi je me place plutôt  dans le bénéfice  que dans le doute. Ce dernier vendredi nous avons eu une première réunion où il y avait une quarantaine de cadres et éducateurs des deux clubs. D’après ce que j’ai vu et entendu, j’ai senti une sincérité au sein des deux clubs pour arriver à atteindre l'objectif fixé.  Nous ne sommes pas là à  dire : Qui va prendre quoi ? Qui va faire quoi ?  Qui va être le patron ?
Nous sommes dans les discussions autour d’un nouveau projet sportif  avec une nouvelle identité. C’est un nouveau club qui va naître. Il faut être réaliste, les deux entités actuelles vont disparaître.  J’ai eu un vécu avec l’ASM. Une montée en CFA., de beaux souvenirs qui resteront gravés en moi pour toujours. Nous avons vécu des grands moments à l’époque d’Alain Reale, , Marc Buisson, René Montagne ou Monsieur Barbier. Ces grands moments je les ai vécus. Il faut être réaliste; on ne les vivra plus. Les générations ont changé. Le comportement des joueurs a changé. Pour se les rappeler il y a les  photos ou  les articles de journaux que Djamel ou toi avaient faits. Nous ne disons pas que l’on va retrouver cela. Cela serait mentir aux gens. Il faut autre chose et je pense qu’une nouvelle identité, une fusion peut amener une dynamique nouvelle et fédérer des personnes autour d’un nouveau projet. A  l’ASM la réponse a toujours été la fusion. Depuis que je suis à l’ASM, j’ai toujours préconisé la fusion. Si cela va au bout, je serais fier et content. L’impact d’un club de 1200 joueurs auprès des décideurs n’est pas le même que 2 de 600. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues pour bâtir ce nouveau club. La porte n’est fermée à personne.

Nordine Kari directeur technique de l'AS Vénissieux Minguettes - Photo : © Sports Vénissians

Nordine Kari directeur technique de l'AS Vénissieux Minguettes - Photo : © Sports Vénissians

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article