Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Vénissieux Handball terrasse le leader

IMGP6199.jpgChampionnat de France de handball – Nationale 2 – Poule 4 – 11e journée
  
Gymnase Jacques Anquetil

Vénissieux Handball bat La Seyne Var Handball 35 à 32 (16 à 17)
Arbitrage : MM Varicini et Yallourakis

 

Pour Vénissieux:

Gardiens : Michellier(6a), Bordes(11a)
Buteurs : Felix(8/11), Eberlin(8/15 dont 1pen), Valentin(1/4), Pouchol(cap-5/10), Prunié(9/9 dont 4 pen), Bourhani(4/9)
Ont joué : Pral, Meilhou, Le, Geniquet– entraîneur : Gerald De Haro

Avertissements : Bourhani, Pouchol, de Haro
Exclusions temporaires : Eberlin, Pouchol(x2), Prunié (x2)
Pour La Seyne
Gardiens : Feraud(7a), Montredon(2a)
Buteurs : Anic(7/9 dont 4pen), Bastié(2/3), Tredici(7/13), Goulet(3/9), Anton(cap-4/5), Lopes Da Graça(3/6), Laumaille(1/1), Iribouren(4/4), Kops(2/3), Dahan(2/3)– entraîneur Nicolas Pireyre

Avertissements : Bastié, Goulet, Laumaille

Exclusions temporaires : Anton(x2), Laumaille(x2)

 

Sur le papier l’opposition paraissait disproportionnée. D’un côté La Seyne ex- Nationale 1,  leader incontesté, une seule défaite et de l’autre côté des Vénissians mal en point avec deux seules victoires.  Mais il est dit que cette équipe locale est souvent présente quand on l’attend le moins et ce samedi face aux Varois, les joueurs de Gerald De Haro auront fait un match plein.  On peut parler d’exploit de leur part car au delà de la victoire ne souffrant aucune contestation, les Vénissians ont ajouté la manière.
IMGP6172.JPGPourtant au coup de sifflet initial, Nicolas Pireyre avait prevenu ses joueurs sur le fait que l’équipe locale pouvait s’avérer redoutable.
Peine perdue, puisque le seul fait de gloire des visiteurs sera d’atteindre la pause avec un petit but d’avance. Auparavant, Vénissieux  qui voulait se racheter du derby perdu bêtement à Saint-Genis-Laval a fait étalage  d’un handball vif, alerte que beaucoup d’adversaires craignent.  Le VHB  a mené  les  30 minutes  notamment sous les coups de boutoir d’Eberlin enfin revenu à son meilleur niveau.  Les Varois s’appuyant sur un collectif où l’ex-pensionnaire de D1 Anic avait les clés.  
La seconde mi-temps des locaux sera presque un modèle du genre. .Felix, Pouchol, l’étonnant Prunié et Bourhani plus saignant en seconde periode  vont permettre à leur équipe de se procurer un petit matelas d’avance ( +6 – 28/22 – 46e). Comme Bordes se montre intraitable devant les attaques varoises, Vénissieux va contrôler cette fin de match pour s’offrir un succès de prestige qui en appelle d’autres. Cette équipe n’a rien à faire dans les places de relégables de ce championnat.

 

IMGP6130.JPGReactions :

Gérald de Haro entraîneur de Vénissieux :

Les gens vont parler d’exploit. Pour moi c’est une victoire logique. J’avais dit à mes joueurs que s’ils le voulaient , on pouvait gagner contre toutes les équipes de cette poule La Seyne y compris. Ce soir les garçons l’ont prouvé  aux spectateurs mais surtout à eux-mêmes.  Les joueurs ont appliqué les consignes à la lettre. J’imaginais cependant une autre opposition.  Nous allons aller à Chateauneuf pour la reprise, cela sera difficile mais ils peuvent aussi gagner.  Si ce match pouvait créer un état d’esprit et qu’on enchaîne deux ou trois victoires de rang, cela serait bien.
Je tiens à préciser avant tout que les dirigeants lorsqu’il m’ont confié cette équipe  ne m’ont pas parlé de choc psychologique. Je ne suis pas venu pour créer un choc mais pour entraîner à ma manière. Peut-être que j’ai plus d’expérience. Je ne me sens pas plus supérieur que Xavier Chaintreuil. J’aurais voulu qu’il réussisse.


Handball_2012_13-1830.JPGUn joueur dans le match

Geoffrey Bordes gardien de but auteur de 11 arrêts

20 ans ex-joueur de Dijon

 

Pourquoi Vénissieux ?

Tout simplement pour un choix d’étude. Je suis des cours à l’IDRAC*ou je fais un Bachelor. D’après mes contacts, Vénissieux recherchait un gardien. Leur projet m’intéressait. Je voulais continuer de prendre du plaisir dans ce que je fais et continuer à progresser dans ma discipline tout en privilégiant mes études.


Que pensez-vous de cette équipe ?

Vous savez la moyenne d’âge est très jeune . Cette équipe a besoin d’être structurer, d’être un peu secouer. Elle a besoin d’un coach à poigne. Au début du championnat, le collectif a oublié de prendre du plaisir en jouant. Ce samedi face au leader La Seyne, le groupe s’est fait plaisir en jouant. On voit le résultat.

 

Qu’est-ce qui vous a manqué précédemment ?

Le manque d’expérience et une lune osmose qui a été longue à se faire.  Dans un championnat où figure de nombreuses équipes trentenaires, cela n’a pas pardonné. IL y a eu une spirale négative qui s’était instauré. Ce match contre La Seyne peut servir de référence pour la suite du championnat.


Quel différence il y a entre une équipe comme Dijon et Vénissieux ?

La différence se joue sur le côté structurel. Les jeunes dijonnais sont dans un centre de formation bien cadré avec un objectif à atteindre qui était de jouer en D2.  Les jeunes vénissians n’ont pas le même but. La plupart sont là pour continuer à jouer convenablement au niveau Nationale 2. Cependant, ils sont plus responsabilisés que dans un centre de  formation


* Ecole de commerce située à Lyon

 

Les photos :
Musique Summer soon(original) by Martin Oakson

Creative Commons - © Jamendo


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article