Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

USV football : Le paradoxe U19

football_2011_2012-0124.JPGChampionnat de district U19 – Poule Excellence – 17e journée

Stade Roger Ebrard  Lyon 8e
Pelouse synthétique – Beau temps

 

FC Lyon U19 / US Vénissieux U19 1 à 1 (0 à 0)
Arbitrage : M. Gonnet
Pour le FC Lyon : Gros, Meunier, Cottancin, Zehani, Thievin (cap), Fournier, Missaoui, Ouraghe, Rochegude, Ahmad, Dessi puis Mojean, Taïbi, Mukeba – entraîneur : Chouki Mekizer

 

Pour l’US Vénissieux : Nicolas chaix, Bediat, Amira, Therese, Sabba, Stéphane Chaix, Michelin(cap), Sylla, Akman, Ustendag, Bakisi puis Houa, Hameur-Lain – entraîneur : Michel Prudhomme-Latour

Comment peut-on occuper la dernière place en excellence de district , n’avoir gagné qu’un seul match,  encaissé dix défaites et puis tenir  tête au leader lyonnais, tel est le paradoxe des U19 de l’US Vénissieux football.

Jadis fierfootball_2011_2012-0156.jpgté du club vénissian, la catégorie vit des heures difficiles. Il est loin du temps o u alors appelée moins de 18 ans, l’équipe  accédait en ligue , gagnait la Coupe du Rhône, faisait rêver le département avec des parcours en Coupe Gambardella. N’avait-il pas embêter le grand OL,  à rendre chèvre Patrick Paillot, son équipe passant au plus improblable des penalties.  Les entraîneurs d'alors avaient pour nom Patrick Ducreux, Michel Prudhomme. La vitrine du club pendant de nombreuses qui supplantait alors l’équipe fanion a pris un peu de poussière.  C’est justement Michel Prudhomme  qui a repris du service cette saison à la tête de ce collectif en essayant de sauver ce qui peut l’être.  C’est cette équipe  qui rendait ce samedi visite au FC Lyon dans son fief du stade Roger Ebrard sis au stade Vuillermet sous le regard de Fabrice Maisson ex-coach de la CFA2 des Minguettes et désormais entraîneur en chef de la vénérable maison.

Dans ce derby de l’avenue Viviani qui sépare Viviani de Lyon 8e, le leader va imprimer le rythme à la rencontre. Mais les Vénissians vont être loin du ridicule.  C’est même-eux qui vont se procurer la plus belle action de ce début du match sur un coup franc non  cadré  de Bediat (16e). Il est vrai qu’ensuite la foudre  lyonnaise va s’abattre sur les 18 mètres vénissians. IL faudra un excellent Nicolas Chaix  dans les « bois » vénissians pour repousser les frappes de  Rochegude(24e), et d' Ouraghe (28e et 43e).
La meilleure occasion de cette mi-temps sera la frappe de mule du Vénissian Stéphane Chaix (32e) qui aurait mérité un meilleur sort.
Après une première  période mouvementée, les protègés de Michel Prudhomme vont encaisser logiquement le but du leader par le virevoltant Taïbi. Mais Vénissieux qui s’accroche encore à un faible espoir de maintien va égaliser par Ustendag (75e). Décidément ce groupe ne veut pas mourir autrement que les armes à la main.  Latour se bat mais ne se rends pas, foi de Pruhomme.

 

Réaction de Michel Prudhomme entraîneur de l’USV : «  Si je crois certains dirigeants, on devrait bientôt rebondir. J’aimerais que l’on m’explique comment.  Il faudra plutôt tout rebâtir. Heureusement que l’école de football est de qualité et que Christian Begey avec ses 15 ans est encore parmi-nous. . Dommage d’avoir perdu en quelques saisons ce qui avait été bâti pour durer. Il y a des décisions difficilement compréhensibles qui ont fait fuir beaucoup trop de joueurs.  Nous de notre côté, à sept journées de la fin nous allons essayer de nous  battre jusqu’au bout avec des garçons qui savent se montrer vaillants face à l’adversité. Il est vrai qu’aujourd’hui, c’est presque un hold-up.»

 

Les photos :

 

Musique : Blackwell - Where it all started

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article