Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Trophée des Gones : Oyonnax n'était pas en toc

DSC02357.jpgDe l’avis de nombreux observateurs, la réussite d’un tournoi de football tient pour beaucoup à la qualité de ses bénévoles et à la sympathie des organisateurs.  A l’US Vénissieux, elles font partie des  meubles de ce club attachant qui s’achemine allégrement sur ses 80 ans. Ce dimanche, la vingtaine  des bénévoles tous mûs par la mission de satisfaire le plus grand nombre, attendaient de pied ferme, les quelques 200 participants du 8e trophée des Gones. Une compétition réservée à la catégorie des moins de 13 ans et qui compte cette année sur la présence de 16 clubs régionaux. L’attraction étant la présence de l’OL féminin même si le FC Vaulx tentant de faire la passe de trois pouvait  remporter définitivement le trophée mis en jeu. Si lors des éliminatoires matinales tous les équipes attendues sont présentes au rendez-vous, la surprise vient  de l’élimination prématurée de l’AS St Priest double vainqueur de l’épreuve.
L’OL féminin, l’USV, La Tour Saint Clair, Oyonnax, Bourgoin, le FC Vaulx difficilement , le FC Lyon et le CASCOL accèdent ainsi en quart de finale. De l’avis des arbitres officiels du District  officiant ce dimanche, La Tour Saint Clair et l’OL féminin ont les faveurs du pronostic à ce moment. Rifat Bakanat l'entraîneur des Oyonnaxiens malgré une défaite face à l'OL féminin soutient mordicus  a qui voulait l'entendre que son collectif était le meilleur sur le plan régional. 

P1020387.JPGAprès un bon apéritif où l’on note la présence d’Andrée Loscos l’élue aux sports et un repas traiteur pris en commun, le verdict du terrain va être tout autre. L’OL féminin bien que séduisante techniquement va s’incliner devant le physique de l’US Vénissieux 1 à 0. «  SI la qualité du jeu était olympienne, mes joueurs avaient plus envie » soulignait Nicolas Yerla l’entraîneur des Vénissians. La Tour Saint Clair est  éliminée aux penalties par Oyonnax. Dans le dernier carré on retrouve aussi le FC Lyon et le  vainqueur des deux précédentes éditions le FC Vaulx.  Les demi-finales vont donner lieu à des matchs bridés par l’enjeu. Le FC Lyon et Oyonnax atteignent cette finale inédite avec une plus grande réussite aux tirs au but.  Après que Val Lyonnais gagne la finale du complémentaire devant une AS St Priest très poussive, ce sont les joueurs du PVFC SOTO0933.JPGOyonnax  et de l’entraîneur Rifat Bakanat qui vont survolé la finale. Les  jeunes de la Plastic Vallée étrillent  le FC Lyon 4 à 0. «  Certes l’Olympique Lyonnais feminin nous a battu lors des qualifications matinales mais c’est nous qui ramenons la coupe » expliquait  Chona, une jeune fille capitaine de cette équipe de l’Ain.

Question palmarès, les locaux finissent 3. Delphine Cascarino (OL) est désignée comme la meilleure jouuer(se) du tournoi. Issam Djebali (Brignais) est le meilleur buteur, Elias Borges (Oyonnax) le meilleur gardien , La Tour Saint Clair meilleure attaque et défense et l’OL l’équipe la plus fair-play.
L’autre vainqueur de cette très belle journée aura été sans contexte le trésorier du club. Un objectif pas affiché mais recherché par des bénévoles tous à féliciter.

 

Les photos


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article