Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Les missions de Patrick Prade

DSC01365-copie.jpgLes vacances sont belles et bien terminées pour le plus grand nombre. Certains Vénissians sont partis, d’autres  malheureusement sont  restés sur la commune profitant des activités mises en place par celle-ci.  

 

Ce mercredi il ne reste plus  à tous, que les cartes postales, films ou photos pour se remémorer cette periode attendue par les uns et crainte pour les autres. 

 

C’est donc la rentrée, d'ailleurs  les écoles ont ouvert leurs portes.

 

C'est  aussi la rentrée pour tous les sportifs.  Si certains ont déjà pris une longueur d'avance, ce vendredi Sport Expo manifestation  co-organisée par l'Office Municipal du Sport sonne le véritable lancement de la saison sportive vénissiane.

 

Trente-cinq clubs vont  se mobiliser  pendant 4 jours pour tenir un stand dans la galerie marchande du magasin Carrefour Vénissieux. Du 3 au 8 septembre, comme en 2009 et cela dure depuis  10 ans, ils attendent de pied ferme  un  public nombreux venant avec des   demandes très ciblées concernant la pratique d'une discipline sportive.

 

A Vénissieux, une soixantaine d’associations sportives et environ 30 disciplines sont ouvertes aux Vénissians et non vénissian. Sport Expo est l'outil de communication mis à la disposition des clubs  pour se faire connaître et montrer le dynamisme et la diversité du sport sur la commune.

 

Patrick Prade président de l’Office Municipal du Sport accompagné d’Emeline Giroud son assistante de direction et Claire Manneville en charge de la communication a reçu Sports Vénissians ce lundi.

 

Nous avons fait le point sur cette manifestation qui ouvre ses portes ce vendredi et mis à profit cet instant convivial pour lui poser quelques questions concernant l'organisme vénissian .

 

Comment se présente cette édition anniversaire de Sport Expo  ?
«Trente-sept  clubs qui ont répondu présents. Il y a une dizaine d’associations qui se proposent de faire des animations. La nouveauté de cette dixième édition est la présence  des  comités régionaux du rugby, de basket et du tennis. Nous avons démarché le plus grand nombre, au vu de a zone d’achalandise de l'hyper. C'est une première. Nous essuyons les plâtres. Espérons que  lors de la prochaine édition d’autres comités seront intéressés. »
013_11A.JPG
  Qu'attendez-vous de  cette manifestation ?
« La promotion des clubs sportifs de Vénissieux! Nous sommes persuadés que le trafic que génère Carrefour leur apporte des adhésions supplémentaires. Comme dans tout partenariat, il y a une notion gagnant, gagnant. Cela génère de l’animation et cela sert  l'image de l'hypermarché. Pour les clubs sportifs vénissians c'est un espace grratuit  de mise en valeur de leurs disciplines.

Est-ce que Sport-Expo n'aurait pas pu se faire ailleurs que dans un hypermarché ?
« Bien-sûr ! . Par contre l’affluence ne serait pas la même. Car pendant les quatre journées où se déroule Sport-Expo, nous allons profiter de 15000 passages caisses journaliers. Est-ce qu’aujourd’hui il y aurait une infrastructure vénissiane qui générerait un tel trafic. Je ne crois pas !.
 »

 

Claire Manneville intervient !

« Pour information, Sport Expo s’est déjà tenu hors de Carrefour. Sport Expo existait avant la signature du partenariat il y a dix ans. Cela se passait à la salle Joliot-Curie mais effectivement il n’y avait pas grand monde. »


Monsieur Patrick Prade, après Sport-Expo, vous allez préparer La Foulée Vénissiane, quels sont les autres futurs projets de l’OMS ?

 «  Nous avons été missionnés par la Maire  pour maintenir  un Centre Médico-Sportif de qualité pour les sportifs de Vénissieux. Comme personne ne l’ignore le docteur Jacques Girardier prend sa retraite.
Nous avons fait un grand inventaire des solutions disponibles. Nous avons travaillé notamment sur le  recrutement d’un remplaçant. Nous avons eu une candidature non relevable.
 Je suis aussi allé voir le Directeur de l’hôpital Les Portes du Sud.  Malgré un entretien des plus constructifs, notre démarche ne s’inscrit pas dans  la politique des prestations qu’il offre à ses patients.
Nous avons exploré la piste d’une communauté de moyens ou  de mutualisation avec d’autres CMS avoisinants. Celui de Lyon situé à Gerland aurait la possibilité de nous détacher un de ses médecins sur le CMS de Laurent-Gerin. Nous garderions ainsi la structure du stade Laurent-Gérin. Les habitants du  secteur du Moulin à Vent sont  rétives au fait de venir au CMS de Vénissieux (expressions faîtes dans une enquête de satisfaction lancée par l’OMS)  pourraient ainsi se  rendre à Gerland.  
Cette solution semble être  la moins coûteuse.
Une autre démarche de mutualisation de moyens   pourrait se faire en intercommunalité avec la ville de Villeurbanne.

 

Je dois évoquer ces pistes de travail avec Madame le Maire prochainement et travailler avec elle sur le choix de la solution future. 

 

Dans les autres projets initiés, nous  avons aussi lancé une commission Innovation présidée par Aurélien Tivillier. Une commission réservée pour les jeunes de moins de 30 ans. Elle fonctionne. Elle a pour mission de faire rentrer l’OMS dans  le développement durable au travers de l’Agenda 21. Cette commission s’est livrée à un audit du sport à Vénissieux. L’objectif était de savoir ce que les jeunes générations attendent de l’OMS. 

Dans le cadre de l’Agenda 21,cette commission s'est adressée aux  Nations Unies afin d'inscrire  la démarche entreprise dans le  cadre du projet « Global Compact » de cet organisme international.

 

NDLR : Le Pacte mondial, ou Global Compact en anglais, est un pacte proposé par Kofi Annan, une initiative internationale où il est demandé aux grandes entreprises de se joindre à la société civile et aux organismes de l'ONU afin de supporter dix principes dans les domaines de l'environnement, des droits de l'homme, des droits du travail  et de la lutte contre la corruption. Les organismes (entreprises, associations, collectivités locales, etc.) qui adhèrent au Pacte Mondial s'engagent à progresser chaque année dans au moins un de ces 10 principes et à communiquer annuellement sur leurs progrès auprès des Nations Unies. 

 

L’ONU  nous a répondu favorablement et nous a labellisé. C’est innovant pour un organisme qui n’a pas  pour but une vocation  commerciale .

 

Nous voudrions présenter un canevas d’Agenda 21 à Madame le Maire fin juin 2011.

 

Dans le cadre du  développement  de l’OMS nous avons engagé un jeune stagiaire de l’Ecole de Commerce pour donner un coup de main à Claire Manneville pour toute la partie sponsoring, recherche de partenaires et pour « marketer » notre offre OMS.

 

La commission éthique travaille sous la présidence de Francis Rambaud  sur les droits et devoirs des membres du  Conseil d’administration et sur les principes de gouvernance de l’OMS .

 

Nous avons également engagé  un autre stagiaire qui lui doit travailler sur un outil informatique de communication. Un outil passerelle entre les clubs et la direction des sports afin de  faire remonter les demandes diverses  des clubs (fuites dans les douches…). Cela éviterait  de balancer en CA,des « scuds  » a l’élue   Une élue qui nombre de fois découvre les griefs à ce moment là. »

 

100905_-003.jpgEst-ce que vous croyez que l’adhérent de base d’un club sportif  vénissian sait faire la différence entre l’OMS et la Direction des Sports. Certains n’hésitent pas à dire que les deux font « doublon » . Qu’en pensez-vous ? 

« L’OMS ce sont 1350 heures de bénévolat. C’est un emploi ETP de moins que le contribuable vénissian ne finance pas.  L’OMS est là pour servir d’interface entre les clubs et la municipalité. Si du jour au lendemain, il n’y avait pas d’OMS, est-ce que le sport vénissian marcherait mieux.  C’est vrai qu’il y a un partenariat très étroit entre l’OMS et la DDS. Nous avons cependant des missions différentes. »

 

Emeline Giroud intervient et précise :

« La DDS c’est tout ce qui est animation sportives et gestion des équipements sportifs. Missions qui ne sont  pas dans les compétences d’un OMS. Celui-ci  offre des compétences aux clubs, je pense aux conseils juridiques, financiers,  communication et toute la partie concertation, et critères de répartition des subventions. Cette différenciation, nous l’avons évoqué plusieurs fois, c’est pour cela que la commission politique spo rtive et éducative a organisé il y a deux saisons des rencontres par quartiers où la DDS se présentait avec ses missions et l’OMSavec les siennes.  Il y a parfois des amalgames mais une fois expliquée la différence est notable. Nous sommes en train de mettre en place un guide à destination des clubs, instituteurs et centres sociaux où sont expliquées le rôle de chacun. »

 

Patrick Prade :

 

« Notre interface à l’OMS, ce n’est pas l’adhérent de base mais le représentant du club. L’OMS n’a pas pour mission de faire de l’ingérence dans la gestion des clubs  mais nous sommes là pour les conseiller et toujours à leur demande »

 

Que dire au contribuable vénissian qui trouve que le budget de l’OMS est assez élevé ?
« En six mois,, je n’ai vu aucune dépense somptuaire. On vit très chichement. C’est vrai que l’on a des salariés. Il n’y a pas d’abus. On travaille beaucoup avec des stagiaires qui sont indemnisés petitement.  Le budget que la ville nous accorde est bien taillé par rapport aux missions qui sont les nôtres.  Si un jour nous avons des missions supplémentaires, il faudra trouver des moyens autres pour les  financer.  Les demandes supplémentaires  des clubs existent mais on n’a pas les moyens de nos ambitions. Le départ du Docteur Jacques Girardier a impacté notre budget. La  municipalité a fait le nécessaire pour nous faire passer cet écueil. Je l'en remercie. Afin de pallier au déficit "structurel". Nous avons effectué une étude fine afin de réduire nos frais dont la liste exhaustive serait trop longue a évoquer aujourd’hui. Ensuite, je compte sur la configuration 2011 du CMS que je préconise et qui reste à débattre. En effet, les simulations faites nous permettent d'envisager un retour à l'équilibre dès 2011. »


 Quel est votre bSOT71236.jpgilan personnel après huit  mois de mandat ?
« Au début, c’était sur un rythme échevelé parce qu’il y a eu des nouvelles commissions à mettre en place. Nous avons réétudié  toute l’approche sponsoring. Je me réjouis du travail fait lors de  ses six premiers mois. L’équipe des permanents a répondu présent. Les partenaires et médias également. Désormais les délégations  fonctionnent comme je le souhaitais. Je retiens aussi les bonnes relations établies avec Madame le Maire et avec l’élue. Sur la gestion de l’OMS.  nos idées sont complémentaires voire  similaires. Je suis un homme d’engagement et j’irais jusqu’au bout de la mission qui m’a été confiée.  »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article