Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Sen No Sen Karaté : Une fête pour ses 30 ans

DSC08493.JPGLe samedi 28 janvier, le Sen No Sen Vénissieux Karaté fêtera ses 30 ans d'existence à la salle Irène Joliot Curie.
Comme l'affirme Djamel Bezriche son entraîneur fondateur, l'occasion sera belle pour organiser une grande fête :  "On va revoir les amis tous les anciens avec plaisir. Beaucoup nous ont assuré de leurs présences. Cela  sera aussi l'occasion  de montrer notre savoir faire. J'espère que  tous ensembles, nous terminerons la soirée autour d'un repas convivial qui s'achecvera au petit matin . Convivial d'ailleurs c'est le maître mot de cette association. "

Né ATEMI Karaté Club, le club a changé d'appellation en 1984 pour devenir Sen No Sen Karaté. Il s'appelle depuis la dernière assemblée générale de décembre 2011 : Sen No Sen Vénissieux Karaté.
Club de quartier à ses débuts, il est actuellement un club référent pour la Ligue du Lyonnais. Un pôle d'excellence pour la Fédération  et même plus  puisqu'il  il est actuellement considéré comme le second club français seulement devancé par Marseille
DSC03480.JPGC'est dans une salle dite spécialisée aux allures d'époque, située Rue Catherine de Chaponnay, que le Sen No Sen vit sa vie au nom de l'éthique martiale : respect, honnêteté, humilité. Une ligne de conduite de qui n'a pas varié d'un iota depuis 30 ans comme l'annonce ses membres fondateurs.
Le club vénissian est une véritable tour de Babel où se côtoient près de 350 personnes (chiffre 2010) , de toutes origines, de toutes nationalités, de tout âge. Comme l'affirmait Jean Berhoun président du club pendant un bail et décèdé depuis : " Le port du kimono efface totalement le statut social au profit de la valeur intrinsèque de l'humain. "
Récemment auréolé du " Rhône d'Or " de la meilleure association sportive amateur 2011 décernée par la Région et un grand quoitidien local,l e Sen No Sen ne vit pas que de  souvenirs. Considéré par certains comme une usine à champions comme le démontre, les trophées qui ornent son club-house; titres, médailles, coupes qui sont la preuve vivante que si ce club n'oublie pas sa légende, il se projette vers le futur.  Son dévéloppement vers la pratique féminine est un axe fort. Ses champions sont bien présents, d'ailleurs et pour la première fois de sa vie, il vient d'élire une jeune femme à sa tête : Ghislaine Barbin, un ex-championne formée à Vénissieux. " Le club c'est avant tout un état d'esprit familial. "nous déclarait-elle lors de sa nomination. 

 

Bénévoles un jour, bénévoles toujours

 

DSC03479.JPGPierre Gothuey , Danielle Gothuey et Lydie Bezriche ont fondé avec Djamel Bezriche, Mohamed Belouadhed et Jean Berhoun le club vénissian. Trente ans après la création du club, les hommes et femmes de l'ombre sont toujours sont toujours.

Quel regard portez-vous sur le Sen No Sen après 30 ans de bons et loyaux services ?
Pierre Gothuey : " Ce club a changé. Pas en esprit mais le club a évolué au niveau des performances. Quand nous l'avons fondé, on était connu seulement au niveau local. Maintenant le Sen No Sen est connu hors de nos frontières nationales. "

 

Qu'entendez-vous par état d'esprit ?
 
 Pierre Gothuey : " Ce club c'est une grande famille"
Lydie Bezriche :  " C'est ce que tous les gens disent quand ils viennent chez-nous. Ils sont bien accueillis. Personne n'a pris la grosse tête. Les vedettes aident les karatekas moins forts."

SOTO1562.JPG

Qu'est-ce qui a vous posé à vous engager comme bénévole a u club ?  
Danielle Gothuey : " Comme tout parent un peu responsable qui suit son fils et qui est toujours présent sur les bords des tatamis. C'est ainsi que je me suis retrouvé secrétaire, trésorière de l'ATEMI. D'ailleurs bénévole c'est un état d'esprit on continue de s'occuper avec mon mari de l'association sportive du Vinatier où mon mari à travaillé."

 

Quels ont été pour les grands moments depuis la fondation du club ?
Danielle Gothuey : " C'est sans contexte le premier titre de champion de France par équipes en 1990.

Lydie Bezriche  : "C'était un grand moment. C'est là que le club s'est fait connaître au plan national. Je n'oublie pas les petits plaisirs du quoptidien. Les repas préparés ensemble pour nos compétiteurs. Les grandes parties de rigolade. "

 

Comment voyez-vous le club dans le futur?
Pierre Gothuey  : " S'il continue grandit, j'espère qu'il trouvera d'autres infrastructures. J'espère qu'on sera toujours là pour donner un coup de main. Le Sen No Sen c'est grande partie de notre vie. "

 

Photos : © Sports Vénissians et Sen No Sen Vénissieux Karaté

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article