Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Retard à l’allumage pour l’ASM

DSC02921.JPGChampionnat de France de football - CFA2 - Poule E - Première journée

 

Stade Laurent-Gérin à Vénissieux

Pelouse impeccable – Temps caniculaire

Assistance : Environ 100 spectateurs


OGC Nice (2) bat AS Minguettes-Vénissieux 2 à 0 (1 à 0)


Arbitrage : M. Verdier assisté par MM El Hadj et Franchini

 

Buts : Leblanc (5e) et Nyuadzi (76e) pour Nice

DSC02920.JPGAvertissements :   Hamzaoui (51e) pour l’ASM  - Silvestre (26e), Astier (37e) pour  OGC Nice

 

Pour L’ASM : Cassarra, Lopez, Granturco(cap), Hamzaoui, Belibi, Aït El Mouden

Khaldoun (Berrzkami 80e), Kouam (Azizi 61e), Ferraro (Mennana 55e), Adjimi, Hamdany – entraîneur : Karim Mokeddem

 

Pour l’OGC Nice : Cardinale, Dilvestre, Tsiarouana, Malaga, Leblanc, Mbow (cap), Astier, Ferreri, Nyuadzi, Dao Castellana (Raheriharimanna 55e), Hernandez (Fofana (61e) – entraineur : Olivier Jannuzzi

 

SOT70189.JPGPour leur premier match de leur poule de CFA2, les Vénissians  à la tenue seyante rappelant celle du grand Porto, étaient opposés à une réserve professionnelle. Un centre de formation  azuréen assez jeune composée de joueurs aspirants, stagiaires et professionnels (Malaga et Nyuadzi). Pour cette première prestation, Karim Mokeddem proposait une attaque ou évoluaient trois avants-centres avec Kouam sur la même ligne. Une  sorte de 4/2/4  de papa, évoluant au fil du match en 4/4/1/1 pour finir en fin de partie en 4/3/3 plus tendance.  Avec une défense remaniée du fait de deux  absents de marque Daouadji(malade) et Romany (pas encore qualifié), remplacés poste pour poste par Lopez habituellement réserviste   et Hamzaoui, le milieu de terrain d’habitude plus offensif. Ce choix défensif de circonstance va s’avérer néfaste  Sur la première incursion des Niçois, ces derniers obtiennent un corner bien tiré par Dao Castellana. Etrangement seul, au centre du dispositif asémiste  Leblanc (5e) n’a plus qu’à ajuster de la tête  Cassara pour l’ouverture du score. L’ASM va continuer de jouer avec le feu et Nice de se montrer dangereux sur un ciseau retourné d’Hernandez  (15e) frôlant la cage vénissiaSOT70210.JPGne.  Les locaux  vont  ainsi mettre une demi-heure pour enfin rentrer dans le match. Ferraro (27e) sera le premier à mettreà l'action Cardinale le gardien visiteur.  Puis Ferraro bien lancé par Lopez deborde, adresser un centre que dévie Adjimi dans les pieds d’Hamdany (31e) Mais le ballon passe au-dessus de la cage niçoise.  Hamdany (35e) sur un contrôle et une frappe instantanée mettra à nouveau à contribution le vigilant portier niçois.

Cela sera tout pour ces 45 minutes initiales jouées sous une forte chaleur.

Nantie de cette avance, Nice  va se contenter en seconde mi-temps de procéder par contres. Le nouveau rentrant Raheriharimanna va prendre à plusieurs fois de vitesse la défense asémiste.  Sur l’un de ses raids, il place idéalement Nyuadzi (57e) qui manque son duel avec Cassara. Puis progressivement l’ASM va mettre son emprise sur  le match. Dix minutes de temps fort où les occasions de buts vont s’enchaîner. Le premier à se mettre en vedette est Khaldoun (63e) dans un raid style Messi. Le jeune Touati  traverse toute la défense  azuréenne mais ne trompe pas Cardinale. Ensuite un  bon enchaînement permet à SOT70200.JPGAdjimi de placer idéalement Aït El Mouden (64e). La frappe  de ce dernier ne trompe pas Cardinale. Une autre combinaison, Mennana, Adjimi, Khaldoun décale Azizi (65e) mais Cardinale veille. Mennana décidément intenable déborde mais son centre ne parvient pas à être convertit en but par Hamdany  (66e) seul au second poteau.  Nice pendant ce temps plie mais ne rompt pas. Ses contres sont déstabilisateurs pour une équipe poussant pour égaliser. Sur l’un d’eux Ferreri trouve en profondeur Raheriharimanna(75e) trop présomptueux devant un Cassara esseulé.   Raheriharimanna  dit Dada pour faire plus court, va se faire pardonner dans la minute suivante. C’est lui qui donne le ballon de but à Nyuadzi (76e). Ce dernier brûle la politesse à tout le monde et s’en va battre Cassara. Assommés par ce but, les locaux vont bien essayer de secouer une équipe bien en place. Hamzaoui (90e + 4) aura le ballon pour sauver l’honneur mais ce dernier ne lèchera que la barre transversale de Cardinale.

Les  Asémistes avaient jetés toutes leurs forces mais devaient logiquement s'incliner

Il est vrai que Nice avait bien pris  les devants et avait su profiter des erreurs locales. Des erreurs payées cash.

 

Réactions :

IMGP0254.jpgKarim Mokeddem entraîneur de l’AS Minguettes : « On savait très bien que Nice était une bonne équipe qui allait jouer sur la vitesse de  son attaque et qu’il fallait se méfier sur les coups de pied arrêtes. Malheureusement sur le premier corner en leur faveur, il y a eu but.  Quand on est mené 1 à 0 ce n’est plus le même match. La défense avait été remaniée. Romany pour des circonstances obscures administratives n’était pas qualifié aujourd’hui. En attaque j’avais fait un choix offensif en alignant Ferrero, Adjimli et Hamdany en même temps.  Je voulais  les faire bouger mais cela n’a pas percuté devant autant que je l’aurais souhaité. Après j’ai changé de stratégie avec Kouam en numéro 10 avec Adjimi devant. Nous avons eu des occasions de revenir au score mais nous n’avons pas été réalistes. Démarrer par une défaite à la maison, ce n’est pas idéal dans un championnat que l’on sait difficile. Il y a eu cependant de bonnes choses dans cette triste soirée notamment au niveau de la conservation du ballon, dans la volonté de  faire du jeu. Mais malheureusement en CFA2, dès qu’on prend un but d’entrée c’est souvent rédhibitoire.  On encaisse  trop de buts actuellement. Ce n’est pas un problème de défense mais collectif.  Cela va être dur de rebondir la semaine prochaine à Toulon, l’un des candidats annoncés à la montée. »

 

Abdelhak Aït El Mouden,  le milieu de terrain défensif et l’une des rares satisfactions vénissianes de cette soirée : « Nous avons mis du temps à rentrer dans le match.  Il y a deux erreurs de marquage et de manque de communication entre nous qui nous coûtent cher. Nous avons eu du mal dans l’organisation du jeu. Ensuite nous nous sommes procurés des occasions de buts sans pouvoir les concrétiser. On commence mal. Il va falloir reprendre des points à Toulon qui est un des favoris à la montée. C’est chaud d’entrée. »

 

Les photos :


 Musique : APC Level - Surronded 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article