Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Récompenses OMS : Que la fête fut belle !

SOT71263.jpgLes absents ont eu tort ce vendredi pour la remise des récompenses aux sportifs et bénévoles des associations sportives vénissianes.
Cette manifestation organisée par l’Office Municipal du Sport  et plus précisément par sa commission animation présidée par Bernard Masson a été de haute tenue. Etait-ce le fait qu’elle soit couplée avec le cinquantenaire de cet organisme ou  les chants et danses du groupe de jeunes
«  Bolibalzac » - intermède bien apprécié par les 450 convives présents - ou peut-être la bonne humeur générale et notamment celle impulsée par les handballeurs moins de 18 ans nationaux, dans tous les cas, l’édition 2010 a été un bon cru. 
DSC00884.JPGAprès le  discours inaugural de Patrick Prade (son premier en tant que président de l’OMS) ou de Madame le Maire qui a tenu à souligner les méfaits occasionnés par la politique du gouvernement en matière de sport : «  L’Etat coupe les subventions, assèche les finances, pratique la politique de la terre brulée… ce sont les collectivités locales qui colmatent les brèches ouvertes par les multiples désengagements de l’Etat… » Un discours très offensif , période électorale oblige, Michèle Picard a tenu aussi à souligner les 19 millions d’euros qui ont été investis dans la réalisation de nouveaux équipements sportifs à Vénissieux et le rôle prépondérant joué par l’OMS.
Après le côté officiel aSOT71308.jpgvec la photo souvenir des membres de la commission animation de l’OMS sans qui cette cérémonie n’aurait pas eu lieu, place aux honneurs.
Animée par le talentueux Rémy Gauthier (Radio Scoop), la manifestation  a été riche
en chiffres avec notamment 27 associations sportives présentes, 256 sportifs et 28 bénévoles récompensés et plus de 450 personnes présentes.
Le sport vénissian n'a pas été avare avec les siens. Sur la tribune les titres de champions régionaux, nationaux et internationaux ont été mis en valeur (voir liste ci-jointe) . Une manifestation bonne enfant parrainée par l'emblématique président du CLAMV basket. Après un délicieux repas servi à tous, c’est au tour des athlètes de haut-niveau, d’être mis sur le devant de la scène. Yasmina Aziez (taekwondo), Anthony Cuenca (Karaté), Frédéric Venet ( Handisport Natation), les équipes du twirling bâton, de la GR ou l’équipe de handball ont été très applaudis. La soirée s’est terminée  comme elle avait commencée dans la joie et la bonne humeur. Un  immense gâteau anniversaire soufflé par  les membres de l’OMS a courouné une soirée qui restera dans les annales.

 



Le bénévole


SOT71242.jpgBachir Salmi – CMOV Gymnastique

Il a été un gymnaste de haut niveau, un bénévole engagé, un ex vice-président du CMOV gymnastique très actif .  Questionner Bachir Salmi est toujours un plaisir car  ses réponses sont toujours empreintes de raison et couverte par le sceau de l’engagement du bénévole qu’il est encore . 


Est-ce cette manifestation est essentielle pour le sportif vénissian   ou le bénévole que vous avez été ?

« La reconnaissance d’une manière générale des bénévoles des clubs et des sportifs me semblent être le minimum qu’au plan national et au plan local, on puisse mettre en œuvre au regard de tout ce qui est développé en termes d’efforts  et d’investissements par les sportifs et les bénévoles.
Il faudrait se poser la question de ce que serait l’activité éducative en matière de sports sans ses personnes. Ce qui me préoccupe, au delà de la symbolique - Napoléon a été quelqu’un de très intelligent, c’est lui qui a inventé la remise des medailles - au-delà de cela  les bénévoles attendent autre chose que des remises de récompenses au regard de leurs responsabilités et des actions qu'ils portent sur l’ensemble du milieu sportif.
Parce qu'aujourd'hui , il y a une évolution socioculturelle qui font qu'ils sont en responsabilité première dans la gestion de personnes dont ils ont la charge  comme au niveau des équipes d’encadrement et  le statut de ces personnes n'a pas encore évolué.
Sur un plan politique il y a des actions à mener et à un autre niveau sur la respectabilité qu’on doit donner aux bénévoles, il serait grand temps que le gouvernement de cet Etat prenne en compte que si demain, le milieu associatif ne réalise pas ce qu’il entreprend, il devrait se poser la question sur ce que deviendrait les différents publics concernés et de manière plus forte, il devrait se poser la question de savoir , sans l’apport du bénévolat, est-ce qu’on capable de maintenir une unité nationale.
Ce sont des questions essentielles pour moi.
Après il faut être très clair, il faut combiner la pratique sportive sur le territoire national, mais il y a des répartitions de financement qui sont à revoir entre la pratique sportive de haut-niveau et les petits clubs associatifs. Pour moi, je trouve scandaleux qu’il y ait des millions d’euros qui soient consacrés à financer des professionnels du sport, avec des salaires de 450 000 euros par mois et des bénévoles qui sont obligés de vendre des brioches, de se débrouiller , de se dépatouiller pour faire vivre leurs associations. Il est grand temps que les hommes de terrain, que les hommes
bénévoles viennent sur le terrain des idées mais aussi sur celui de la contestation parce qu’on ne pourra pas continuer très longtemps à ce rythme là. »


DSC00869.JPGNotre coup de cœur

Lise Wagner – GTA Handic’Alpes
Malvoyante, elle exerce sa passion :  la marche en montagne au sein de l’association vénissiane. Récemment elle a accompli avec succès la SaintéLyon en 12h  Elle aspire à gravir son premier 4000 M ( Grand Paradis).

Pourquoi la marche ?

« Au départ, je ne suis pas une grande sportive, j’aime la nature et puis j’aime l’échange avec les gens. LA marche allie tous ses aspects. Mon handicap je vis avec. Je suis né avec.   Evidement marcher pour moi, n’est pas pareil que pour un voyant, ce que j’apprécie, c’est l’ambiance, c’est sortir de mon quotidien et de vivre en contact avec la nature et avec le groupe qui est très convivial

Est-ce que la SaintéLyon est-elle un défi personnel ?

« Oui, je n’avais jamais pensé à cela, j’aimais pas spécialement courir. C’est Marie-Christine Vincent (Handisport Lyonnais) qui m’a entraînée dans cette aventure. Le courant est passé entre nous. Je me suis entraînée. Au début je faisais 400 m, il fallait que je m’arrête. J’étais essoufflée. Ma première expérience était en 2008, et cette année  j’ai battu mon record de 25 minutes. J’ai mis 12 heures. Je suis prête à la refaire, même si je me suis dit à l’arrivée plus jamais!  C’est une super expérience sur le plan humain. Actuellement je fais de la pub auprès d’autres malvoyants pour relever  le défi.   Il  y a notamment  un projet impulsé par des étudiants de l’UFFRAPS qui veulent monter une équipe. J’ai pris une autre résolution pour l’année 2010, je veux gravir mon premier 4000 mètres. J’ai fait un peu de haute montagne mais jamais à ce niveau. »


La liste des sportifs et bénévoles récompensés  


La liste des athlètes de haut-niveau récompensés

Les photos : 
 

 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

del rey jean philippe 06/03/2010 22:19


bravo pour ce beau reportage , je veux juste intervenir sur le discours de M.SALMI, je tenais à dire que ce monsieur fais partit des grands de ses benevoles , c est grace à lui que je suis moi
aussi benevole et que j ai envie de donner aux autres, il m as appris beaucoup de choses..je tenais à le dire , il apporte beaucoup dans la ville et à beaucoups d idees pour nous les
benevoles..encore un grand merci à ce grand homme...