Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Récompenses OMS : La part belle faite aux femmes

DSC01878La remise des récompenses par l’Office municipal du sport demeure pour les sportifs et bénévoles vénissians  un moment incontournable de l’année.

Ce vendredi soir  à la salle  Joliot-Curie, près de  350 invités ont applaudi aux louanges des exploits de 169 sportives et sportives mais également bénévoles qui sont comme  dit Madame Le Maire, « Un vecteur de cohésion sociale et une valeur ajoutée à l’image de la ville. »

Pourtant la fête  annoncée a été en partie contrariée par l’annonce de la possible grève  ce samedi d’une partie du personnel de la Direction des Sports et notamment les gardiens de gymnases et de stades.  Un  préavis de grève maintenu par le syndicat Sud. «  Une première historique  pour le sport à Vénissieux malgré des réunions qui ont lieu toute la semaine entre syndicats et municipalité et la prise en compte d’un bon nombre de revendications portées par le personnel concerné ett alors que la porte aux négociations n’est pas fermée » estimait  Michèle Picard.

SOT77557.jpgCe problème générant un bon nombre de rencontres reportées, le casse-tête auquel allait être confronté les clubs vénissians était le sujet principal des conversations de la soirée.

 

Lancée par le Monsieur Loyal des diverses cérémonies de ce genre à Vénissieux : Remy Gauthier, la manifestation a ensuite pris son rythme de croisière. L’édition de cette année était placée  sous le signe du sport au féminin. Elle a fait la part belle à aux femmes . D’ailleurs la marraine de la soirée est une bénévole bien connue  dans la cité  Michèle Girollet, adhérente du Sen No Sen Karaté, membre du conseil d’administration de l’OMS et visiblement très émue de l’honneur qui lui a été fait. «  Ce sont beaucoup d’efforts, d’investissement personnel qui sont mis en lumière. C’est gênant car je n’aime pas être sous les feux de la rampe. Je suis une femme d’action et notamment dans l’ombre de manifestation de ce genre. Mais je suis fier que le bénévole soit mis en valeur. Ils sont rares  les endroits et les  moments impartis à cette reconnaissance. »
Cet événement organisé par sa commission animation présidée par Bernard Masson (actuellement hospitalisé), a permis de faire un panorama des forces du sport vénissian. Si certains dans l’assistance  trouvent la manifestation fastidieuse d’autres le plébiscitent mais tous répondent présents. « Il n’est jamais facile d’organiser ce genre de SOT77569.JPGmanifestation. Il faut éviter les temps morts » estimait avant son commencement Rémy Gauthier l’animateur de la soirée. De temps morts, il n’y en a pas eu. Un peu de discours officiels, des remises de récompenses, le tout agrémenté d’un buffet copieux où chacun a pu reprendre des forces.  Que manquait-il sans doute quelques intermèdes musicaux  comme la saison dernière mais qui auraient sans doute ralenti  le côté tambour battant de la cérémonie impulsé par Rémy. Côté discours officiels, à noter celui inaugural de Patrick Prade le président de l’OMS ou il a été question du sport qui éduque et de sport plaisir : «  Cette remise montre le dynamisme de la ville en matière de sport. C’est un moment convivial attendu par tous. » ou celui de Madame le Maire plus politique ou elle a réaffirmé avec vigueur la reconstruction d'un équipement nautique performant,  où elle a tenu à souligné les 841 000 euros de subvention au mouvement sportif, parlé de la dérive du sport spectacle et du désengagement de l'état en matière sportive.

« Pour les 275 000 associations sportives de notre pays, le stade de l’inquiétude est dépassé. L’Etat …met les communes en état de fusible avec l’équation de faire plus avec moins de moyens. Une équation qui va vite devenir insoluble. »

SOT77542.JPGLa première magistrat de la commune a annoncé également les 4e rencontres Ville/OMS/ Mouvement sportif qui aura lieu en avril ainsi la seconde fête du sport qui aura lieu en juin.
Côté remises de récompenses, chaque niveau de performances à été primé. Cette année, le nombre d'invités était en diminution . La faute à la crise ?
« Pas du tout ! La capacité de la salle, nous oblige à faire des choix.» explique le président de l'OMS. A noter la présence de 15 équipes, de 33 bénévoles et de 164 récompensés appartenant à dix-huit associations. Un palmarès où la parité hommes et femmes est intégralement respectée (Les clubs ayant joué le jeu, puisque ce sur leurs propositions que la soirée s'organise.)
. Sur la tribune les titres de champions régionaux, nationaux et internationaux ont été mis en valeur. D'Ilona Betou (GR), les moins de 14 ans féminines de Vénissieux Handball, LoÏc Payet Bernoud (CMOV Natation) , Gérard Plasse (président du Vélo Club Max-Barel) aux nombreux nominés des arts martiaux tous ont été de leurs petits discours et réponses aux questions de l'animateur . La palme de la plus belle ambiance mise revenant sans contexte au duo : U17 de l’AS Minguettes et moins de 18 ans de Vénissieux Handball,  Les athlètes de haut-niveau, récompensés en février par la municipalité étaient également présents. En fin de soirée, il a été procédé à l'élection du sportif et de l'équipe de l'année. Les présents ont voté pour massivement  à la grande surprise de beaucoup pour l'équipe cadette du CMOV GR et Océane Duchamp (CMOV GR)

 

Le coup de cœur

 

DSC01896.JPGChristian Codeluppi adhérent de la Gymnastique Volontaire de Parilly et président de la Commission formation de l’OMS

 

Christian ce sont 47 ans de bénévolat commencés  à Castres. Car malgré son nom à consonance corse, Christian est né dans le Tarn et a beaucoup voyagé par la suite. Christian travaille dans la formation professionnelle et prendra une retraite qu’on lui souhaite heureuse hors de la commune.

« Jai  commencé dans le patronnage, chez les louveteaux, les scouts, dans la défense des consommateurs, dans la défense de  l’environnement, dans le domaine sportif. ..»

 

Combien d’années de bénévolat dans le sport ?
« Environ 40 ans, notamment dans le judo à Dunkerque. J’étais ceinture noire et j’enseignais la discipline aux enfants. J’ai vécu longtemps à Toulon et à Istres. Dans cette dernière ville,  il y a 25 ans environ,  j’ai été meilleur sportif  toutes disciplines confondues . A l’époque j’étais déjà dans la gymnastique volontaire. . C’est Bernard Dini actuel maire d’Istres qui m’a remis cette distinction.»

 

Est-ce qu’on rentre dans le bénévolat comme dans les ordres ?
«  Je le pense, d'ailleurs je dis 47 ans comme si j’étais marié avec le domaine associatif et sportif. Le bénévolat ignore la retraite. Il est vrai qu’à un moment on s’essouffle. le problème est de trouver des remplaçants. A l’exemple de la gymnastique volontaire, où j’ai été président et je me suis désisté parce que la trésorière partait et qui fallait assurer cette fonction. Maintenant que je vais quitter la région, il se pourrait que la section s’arrête faute de bénévoles remplaçant. Car il n’y a personne qui veut reprendre le flambeau. »

 

Est-ce qu’il y a une crise du bénévolat en France ?

«  Il y a un problème au niveau des jeunes. Ces derniers  répondent argent aux sollicitations telles que le bénévolat. L’aspect financier prime à leurs yeux. C’est un véritable problème auquel les politiques devraient s’attacher sous peine de voir le sport amateur disparaître sous peu. »

 

Les photos:

 

 

Le palmarés 

 

A télécharger

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article