Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Le retour de Nordine Kari à l'ASM

DSC01368-copie.jpgAprès avoir été remplacé à la tête de l’équipe senior d’Honneur Régional par Jean-Michel Ferri au cours de la saison  2008/2009, Nordine Kari avait pris le temps de s’occuper de son fils qui a aujourd’hui 27 mois. 

 

Cet éducateur  qui n’a connu que deux clubs : St Fons  où il a débuté  et les Minguettes a  une longue carrière d’entraîneur aux Minguettes. Nordine  a notamment entraîné l’équipe de  CFA en 2002-2003, mais aussi  en duo avec Farouk Naggache  de 1999 à 2002 puis  en 2006/2007 enfin  avec Nadi Derran en 2004/2005.  " Un entraîneur incontournable, indispensable au bon fonctionnement de l'ASM " tenait à rappeler, il y a quelques saisons, l'ex-président Alain Réale à des collègues des médias

 

A 42 ans, affuté et motivé comme jamais , il a perdu une dizaine de kilos pendant les vacances,  il effectue un retour remarqué en tant qu’entraîneur  de l’équipe U19 de Ligue Honneur.

 

Ce mercredi, il entraîne l’équipe qui rencontre l’AC Seyssinet ce week-end pour la première journée de championnat. Nordine Kari a bien voulu répondre à quelques questions.

 

Qu’est-ce qui nous vaut votre retour à l’AS Minguettes ?
« Il est vrai que je suis parti il y a un an et demi et que cela s’est mal passé. Mais je savais que j’allais revenir tôt ou tard. Je n’ai fait aucun mal au club. Je ne me suis pas entendu avec l’ex-président Miloud Hammoud. C’est la vie et cela arrive dans tous les clubs de France. Finalement, c’était un mal pour un bien.  Cela m’a fait une année sabbatique. J’ai eu le bonheur de voir mon fils grandir.

Le club a fait appel à moi car la catégorie U19 est une grosse catégorie que les dirigeants aimeraient voir monter en National à moyen terme.
Sous ma direction, il y a quelques saisons, nous avions échoué en barrage contre Belfort.»
 

Cette saison, on m’a fixé des objectifs. Faire remonter la réserve en promotion de ligue et maintenir l’équipe fanion  en Honneur et faire si possible un parcours en Gambardella. »

 DSC01369 copie«  Non bien sûr. Mais l’objectif prioritaire est d’assurer le maintien et nous avons l’obligation de faire monter la réserve en promotion de ligue.  Afin de resserrer le niveau du groupe et attirer d’autres jeunes footballeurs  Le but  premier étant de former des joueurs qui évolueront plusd tard en senior, voire en CFA. »

 

Quel est effectif U19 aux Minguettes cette saison ?
«  Nous en avons une trentaine en équipe 1. Idem avec la 2. Ils viennent de partout. Une grosse majorité vient de chez-nous, mais aussi du FC Lyon, du CASCOL, de Saint-Priest .  Huit  joueurs faisaient partie du collectif de la saison dernière entraînée par Nicolas Crouzet. Dix-neuf sont montés en senior. Nous n’avons pas gardés certains pour leur comportement.  Avec Bailly Ouraga l’entraîneur de la réserve, nous avons définis une politique. Nous sommes assez rigoureux concernant la ponctualité, le sérieux, l’application au niveau des entraînements et aussi très important, nous leur demandons de venir jouer pour la catégorie, pas pour une équipe. On vient pour le club et si le coach décide que tu joues en deux, ben on y va avec le sourire !  Les joueurs présents ont adhéré à cette politique. Ils  ont pris une licence à 210 euros . Si  on investit un tel argent, on ne vient pas pour faire la tête, on vient pour travailler et gagner sa place. Si nous arrivons à sortir quelques joueurs pour la CFA ou la HR, on aura atteint notre but.  Avec Bailly, nous essayons d’alterner question horaires. Nous avons constitué un staff assez resserré avec les dirigeants  méritants que sont  René Mativon et Miloud Kaci.»

 

Comment s’est déroulée la préparation ?
«  Il y a des choses intéressantes, d’autres moins bonnes. Nous avons rencontré les Nationaux de Saint-Priest  (1-2), les seniors de Genas (9 à 0), l’Entente de Saint-Priest (6 à 0), Corbas (3 à 0), les seniors de Mions (3 à 0), Feyzin (1 à 1). » 

 

Que pensez-vous de la poule dans laquelle vous allez jouer ?
« Il y a des sacrés morceaux comme Andrézieux, Echirolles, Seyssinet, Domtac, Annecy. Ces derniers ont raté de fort peu la montée la saison dernière. Il n’y a pas d’équipe facile. Nous allons prendre match après match. Si on a la chance de prendre le wagon de tête, nous ne lâcherons rien. Pour moi, U19, CFA ou HR, c'est pareil; Mon entraînement ne change pas.  C’est une catégorie déterminante pour la suite. C’est une année décisive pour beaucoup d'entre-eux. Celui qui ne corrige pas ses défauts en U19,question  le football c'est mal barré pour lui. »

 

Je vous ai entendu beaucoup parler d’amour du maillot, est-ce très important pour vous ?
«  Les Minguettes, c’est mon club de cœur. Après, il y les valeurs humaines en tant que personne. Je ne me suis pas entendu avec Miloud Hammoud, mais l’ASM c’est une grosse partie de moi. L’ASM c’est mon club. »

 

Vous vous verriez dans un  autre club ?
«  J’ai eu des propositions notamment de Vaulx-en-Velin, la Trinité… Après, ici, j’ai des repères.  Moi j’habite en face du stade.  Aller ailleurs dans des conditions différentes, je ne sais pas si j’aurais pu m’adapter. J’ai fait deux clubs dans ma vie, St Fons  où j’ai débuté comme entraîneur et les Minguettes. Nadi Derran m’a fait  venir. J’ai commencé à entraîner les débutants.C’était il y a vingt six ans. J’ai monté étape par étape. J’ai tout connu. »

 

En vingt-six ans, les changements ont du être nombreux ?
« Il y a eu des améliorations. Nous avons eu un beau  synthétique.
»

 

Et l’équipe de CFA2 jouant aux Minguettes, dans un stade homologué, est-ce que  vous n’ y pensez pas , vous qui les avait dirigé ?
« Je ne pense pas que la municipalité investisse sur le stade honneur. Il y a «  Laurent-Gerin ». Mon souhait serait que la mairie transforme le dernier terrain en ghore en synthétique. Quant à l’équipe senior , si l’effectif venait de Minguettes, oui. Mais les joueurs viennent désormais de partout. Il y a quelques anciens comme Granturco ou Daouadji qui ont connu un autre contexte et  une autre ambiance où le stade faisait la différence.  Pour les la plupart des nouveaux  jouer à Delaune, n’est pas un véritable argument. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article