Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Le Bunkaï a toujours mal à son gymnase (suite et fin ?)

DSC01621

Les démêlés entre l’association du Charreard : Bunkaï Karaté Do et la municipalité sont de notoriété publique.

Nous nous sommes faits à plusieurs reprises, échos des remontrances de du club vénissian. Le litige porte sur le gymnase de l’école Pasteur que le Bunkaï Karaté Do utilise durant la semaine. Les points d’achoppements sont au niveau de la  non-sécurité du lieu et du faible chauffage dont disposerait ce gymnase. Si la municipalité semble au fil des années avoir apporté des notoires modifications, elle ne font pas  l’unanimité chez les adhérents du Bunkaï. Cette fin décembre, Jean Philippe Del Rey le directeur technique de ce club  qu’il a porté avec d’autres sur les fonds baptismaux en 2000, a adressé une lettre à Madame le Maire où il revient sur les problèmes qui préoccupent l’association vénissiane et qui d’après lui sont restés sans véritable solution.

Nous publions quelques passages de cette missive adressée sur le blog de Michèle Picard , mais également en Mairie : «  Cette association a vu le jour  le 01 septembre 2010 avec pour objectif premier l’apprentissage du sport de Karaté mais aussi l’enseignement des valeurs, sans aucune obligation de compétition.

Mais aussi, apprendre à redonner confiance aux jeunes de quartier, afin de tisser ou retisser des liens souvent inexistants. Donner de son temps…

Nous avons environ une centaine d’adhérents et sommes inscrits à l’OMS…

 

collage1.jpgMalgré plusieurs réunions avec votre adjointe et votre service des sports nous en sommes toujours au même point. Nous souhaitons simplement que nos cours soient dispensés en  sécurité !

En effet, depuis 6 ans, le service des sports a concentré nos créneaux horaires au gymnase Pasteur, cependant nous, bénévoles, les parents, les élèves,  demandons depuis de longues dates, des améliorations de ce gymnase qui relève de la sécurité pour tous. C’est une évidence pour nous mais apparemment pas de votre service des sports…

Nous avons effectivement bénéficié d’un  nouveau sol que les enfants apprécient. Cependant pour la pratique de ce sport, les enfants sont pied nus et nous demandons simplement des tapis de sol pour que nous soyons en sécurité pour exercer le Karaté. La réponse que l’on nous donne est « manque de budget ». Nous pouvons le comprendre 1, 2 voire 3 fois mais ensuite…. N’existe-t-il pas une année où nous pourrions obtenir cette aide matériel.

 

C’est un appel que nous vous lançons et vous remercions d’étudier notre demande, pour des tapis de sol ainsi que le chauffage qui est  pratiquement inexistant dans le gymnase ainsi qu’un minimum de propreté, pour les enfants. Nous savons combien il est difficile de gérer les dossiers, les doléances, cependant nous sollicitons que le strict nécessaire, pour la sécurité des adhérents…

 

J’ai promis à tous mes adhérents, les bénévoles, les parents que je mettrai tout en œuvre pour vous convaincre du bien fondé de ma demande, j’en suis convaincu, eux aussi. Ils me font tous confiance.

Cette association est un lieu où les gens se sentent bien où il fait bon d’y être soit pour pratiquer le sport, soit pour s’y retrouver et échanger, soutenir, aider…. Etre présent dans ce quartier… »

 

Delrey-Ph-2.jpgBien évidement en tant que contribuable et comme le club vénissian, nous espérions que cette initiative du directeur sportif du Bunkaï ferait avancer ce dossier  « douloureux » qui n'a que trop duré.

Il semble bien que cette missive  à la première magistrate de la municipalité ait eu des suites très rapides.

Le Service des sports a été mandaté pour faire le point  ce vendredi avec le club.  « On m'a déjà annoncé qu'un budget de 2000€ a été débloqué pour l'achat de tatamis. En attendant leurs arrivées, nous allons être équipés des tapis de gym pour palier au désagrément. Notre demande de placard   supplémentaire pour entreposer notre matériel ainsi que la propreté des sols et une solution au chauffage défaillant afin de faire nos entrainements dans de bonnes conditions sont aussi dans les tuyaux.» précise Jean-Philippe.

 Si du côté du gymnase Pasteur on apprécie cette ouverture, le Bunkaï Karaté DO reste sur ses gardes. Un club qui a  ouvert une section féminine  adulte au sein du club depuis 5 ans. « Je m'occupe aussi d'un  élève handicapé qui se régale en faisant ce sport. Nous l'avons accueilli et nous nous sommes adapté...Les élèves et nous , sommes très fier de cette évolution au niveau de nos mentalités. C'est un bon exemple d'intégration et de différence... Nous accueillons aussi des élèves qui sont en grandes détresse mentale et grâce à nos entrainements reprennent confiance en eux. C'est cela que nous voulons mettre en avant... et la raison de nos demandes.» conclut le directeur technique du Bunkaï.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alexandra 16/01/2011 23:47


je trouve cela honteux qu'un club où il y a autant d'enfants doive s'entraîner dans de telles conditions!! pieds nus sur le parquet à 5 ans l'hiver avec de telles températures!! donnez leur des
tatamis et surtout donnez leur un gymnase convenable où ils pourront s'entraîner en toute sécurité! ces enfants le méritent, ils sont notre avenir et l'on devrait les traiter avec le respect dû à
tout être humain!

La MAIRIE BOUGEZ VOUS!!!


del rey 16/01/2011 21:18


ouah !!!!!!!! que de débats, je tiens à dire que je désolé de voir que des personnes regles leurs comptes sur un site...
à savoir et pour information et confirmation pour d autres, nous ne faisons aucunes polémique sur les débats precedent, comme je l ai dit , je suis fier de voir ce club avancer et etre enfin
reconnu, et nous avons aucune grief envers un autre club de karate tel que le sen, pour la simple raison beaucoup d entre eux nous respecte et nous en faisons autant de notre part.
et les bénévoles je les connais bien parmis eux meme des anciens élèves...
alors je trouve dommage de voir des sortes de reglement de compte sur les coms,
si j ai creé ce club à la base c est pour redonner une dynamique à un quartier...
maintenant nous sommes implanté dans ses quartiers et nous savons que nous apportons un plus a des personnes tout comme toutes associations investit de bénévoles motivés.
alors stop !!! à vos problèmes nous meme nous voyons la fin et en sommes tres fier le reste ne nous regarde pas.
cordialement
philippe
les premieres bases que nous enseignons sont : le respect
cordialement


Pour le Sen No Sen, Ghislaine Barbin 15/01/2011 13:10


Petite mise au point de l’horrible autre club de karaté de Vénissieux : le Sen No Sen

A St Thomas, il est en principe de tradition qu’il ne croit que ce qu’il voit.
Alors sur quoi se fondent toutes ces accusations ? Quel outrage aux bénévoles qui dépensent tant d’énergies pour tous nos adhérents. Quel outrage, à nos professeurs, diplômés, gradés, et reconnus
dans le monde averti du Karaté pour leurs qualités d’éducateurs. Quel affront à nos jeunes sportifs et compétiteurs qui dépensent tant de sueur et de labeur pour mériter leurs résultats sportifs.
Aucun de leur titre n’a été usurpé. Que connaissez-vous de leurs difficultés à concilier entrainements de haut niveau et vie professionnelle ou études ? Leur modestie les empêche bien souvent de
s’en plaindre. Et de quel droit mettez vous en cause leurs valeurs ?
N’avez-vous jamais rédigé une demande de subvention ? Vous sauriez qu’elle doit être minutieusement justifiée et que toute dépense est contrôlée, ne laissant aucune de vos allégations se
vérifier.
Et pour rappel, le Sen No Sen mène ses compétiteurs sur les podiums régionaux mais également nationaux et internationaux. Mais surtout, le Sen No Sen c’est, à ce jour, 340 adhérents, heureux de se
réunir au Gymnase du Centre pour vivre leur passion. Le Sen No Sen, c’est aussi Karaté Vénissiane et Karaté Solidaire : un combat permanent pour que le karaté soit accessible à tous. Le Sen No Sen
respecte ses adhérents et leur liberté. L’élève n’appartient pas à son professeur, il est libre de venir dans une association ou d’en partir.
Chacun a sa place au Sen No Sen, venez le vérifier par vous-même.
A Michel, de quels gros moyens financiers parlez-vous ? Comme tout le monde, les adhérents du Sen No Sen ont souffert du froid ces derniers mois. Mais une fois les problèmes signalés à des services
municipaux compétents, nous savons qu’il faut légitimement prendre son mal en patience, le temps des réparations.
Mais à vos propos, le Sen No Sen vous sert plus que vous ne le pensez. Il n’y a rien de mieux pour la cohésion que de se trouver un bouc émissaire.
Et permettez nous d’être étonné qu’une « telle véracité » dans vos allégations vous interdise de signer par votre identité de tels messages. Vous nous reprochez notre manque de solidarité sans
vraiment nous connaître, qu’en est-il de votre courage ?


mourad 10/01/2011 12:07


la preuve que madame le maire est réactive !!! elle au moins...et j espere que ce n est pas du vent qu ils ont dit aussi.
j ai mon neveu dans ce club et c est vrai qu il fait froid quand ils s entrainent en plus pied nu , c est grave à ce jour de ne pas avoir satisfaction pour du chauffage et des tapis ! bravo à ce
club pour ne pas lacher prise jusqua l obtention de leurs demandes


del rey jean philippe 09/01/2011 16:54


bonjour je veux remercier les parents et supporter qui nous soutiens , pour repondre à st thomas , je ne veux pas rentrer dans une polimique de subvention qui à plus que l autre , c est pas l
essentiel , nous demandons juste d etre pris en consideration et c est tout, maintenant j ai une bonne nouvelle !! je reviens juste de compétition ce jour et nous avons présenté 5 combatants et 4
sont médaillés !!! voila la réponse à tous ça ... merci à à eux.. et à tres bientot