Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La saison de rêve de l'ASM

 football_2011_2012-0229.JPGFinale Coupe Rhône-Alpes 

 

Stade Jean Obussier à Neuville-sur-Saône
Environ 1200 spectateurs
Temps frais, bonne pelouse
 

 

AS Minguettes Vénissieux B (HR) bat AS Misérieux-Trévoux (PHR) 2 à 1 (0-0)

Arbitrage : M. Delalex, assisté de MM. Da Cruz et Bazri

 

Buts : Thevenard (83ème) pour AS Misérieux-Trévoux. Chamed (70ème), Gana (86ème) pour AS Minguettes Vénissieux B
 

 

Pour l'AS Misérieux-Trévoux : Robert, Drevet, G. Goma, Dutreive, Levrant, Roux, Grossat, Briel (cap.), Gandit, Thevenard, Chabert  puis Charbonnet, Y. Goma, Halter - entraîneur  : Stéphane D’Urbano
 

 

Pour l'AS Minguettes-Vénissieux B : Mattioli, Manga, Cognard, Djellab (cap.), Rolland, Gana, Tavares, Lopez, Ferraro, Chtioui, Bouskine puis Boukhnouch, Aoudia, Chamed- entraîneur : Akim Fellahi

 

Et de deux pour l'AS Minguettes (2). Après la montée en championnat Honneur , l’équipe reserve de l’ASM s’est offert la belle coupe Rhône-Alpes concluant une saison en tout point remarquable. Mais pour arriver à cette douce conclusion, les joueurs du plateau des Minguettes nous offert une première mi-temps insipide. D’ailleurs ce match joué devanfootball_2011_2012-0211.JPGt un nombreux public n’aura valu que par son final.
C’est Chamed, le véloce attaquant vénissian qui va allumer la première mèche. Parti dans le dos de la défense de Misérieux va prendre à defaut le portier adverse (70e). Vénissieux va avoir les occasions de plier le match notamment par Tavares . Mais comme il est fréquent dans un match de coupe sur leur seule action de but, Misérieux va égaliser.  Charbonnet va dévier  pour Thevenard. Celui va contrôler le cuir et tromper Mattioli(83e)).
Hitchkock s’invitera pour la fin du match. Trois  trois minutes plus tard, Gana, le récupérateur, ratissait  le ballon qu’il fallait, et l’expédiait hors de portée de Robert (86e). Décidément la saison de cette équipe virait  à l'exceptionnel.

 

 

football_2011_2012-0144.JPGRéactions :

 

Pour Medhi Gana auteur du but libérateur, ce succès est l’apothéose d’une saison à marquer d’une pierre blanche. « Mes coéquipiers ignoraient que je savais marqué aussi des buts. Ce but a été une explosion de joie ; Car après l’égalisation, nous n’attendions à souffrir car l’équipe commençait à fatiguer. »
Autre homme heureux et douché , Akim Fellahi l’entraîneur  vénissian «  C’était mon dernier match en tant que coach. ON a fini la saison sur une bonne note. Mais on a eu du fil à retordre avec Misérieux. Ce succès n’augure que du bon pour mon futur successeur. »

 

Le bilan de Marc Buisson le directeur sportif de l'AS Minguettes

 

Nommé en juin 2011 comme directeur technique de l’AS Minguettes-Vénissieux, Marc Buisson surnommé "Catch"   dresse le bilan de l’année sportive du club vénissian, saison qu’il juge exceptionnelle.

 

football_2011_2012-2426.JPGQuel est le bilan sportif de cette saison ?

« Le club a effectué une saison extraordinaire. On se maintient en CFA2. L’équipe réserve obtient la montée en Honneur, équipe qui fait le doublé en Coupe Rhône-Alpes. C’était un des objectifs sur lequel le club a buté pendant de nombreuses années. L’équipe 3 accède à l’Excellence de district. Les vétérans ont remporté la Coupe du Rhône. Les U19 ont effectué un parcours exceptionnel. Ils finissent second a quelques points de la montée en championnat national.  Les U19(2) ont fait un championnat honorable. Les U17 sont tombés sur  Valence, une équipe hors norme. Les U17(2) finissent en trombe sous la direction de Jessim Ferraro après une entame de championnat délicate. Les moins de 15 ans terminent ex-aequo et manque la montée pour quelques buts. Mais cette formation a encore un espoir d’accéder en ligue vu le niveau du district du Rhône dans cette catégorie. C’est une catégorie sur laquelle on a des difficultés depuis 7 à 8 saisons. Les U15(2) montent en promotion d’excellence et les U15(3) finissent 3e et peuvent accéder en première division suite à la fusion des équipes Solaize et Communay.  L’école de sport sous la direction d’Olivier Polsinelli c’est à peu près 260 enfants soit 40%  de l’effectif de l’ASM. »

 

Comment jugez-vous cette première année de mandat ?
« Je suis satisfait d’être revenu  au club.  Je me suis retrouvé chez moi. C’est comme si je n’étais pas parti. J’ai simplement amené mon expérience. Cela porte visiblement ses fruits. Indirectement, je connaissais certains entraîneurs. Le courant est bien passé. Sportivement quand je vois ce que nous avons fait cette saison, c’est vraiment exceptionnel.  Je tiens à souligner la performance de la réserve avec un entraîneur Akim Fellahi pfootball_2011_2012-0026.JPGresque débutant. »

 

Avez-vous retrouvé les Minguettes conquérantes comme du temps où elle évoluait en CFA ?

« J’ai l’impression que je l'ai  quitté et que je suis  revenu dans les mêmes conditins.»

 

Que dîtes-vous aux personnes qui affirment que l’ASM fait dans l’élitisme ?

« Le mot élitisme cela veut dire quoi. Comment les gens perçoivent l’élite. Oui , on en fait mais on fait aussi de la formation. Il est vrai qu’il faufra à un moment donné qu’on se penche sur celle-ci quand on voit les résultats que nous avons. On ne peut qu'encourager l’idée de la formation. Le cru qui a été pendant quelques saisons un peu délaissé, aujourd’hui je sens un engouement plus important et les résultats des jeunes l’attestent et donnent bon espoir pour l’avenir.»

 

Alors tout est beau à l’ASM ?
« Le club survit financièrement. Sans l’aide de la municipalité, l’ASM n’existerait pas. Le partenariat est compliqué. Le pourquoi, le comment, je ne sais pas. Quand on fait le bilan au niveau discipline, il y a des chiffres qui parle pour nous. Les Minguettes ont changé. Ce n’est pas l’ASM d’il y a 30 ans. C’est un travail en profondeur qui a été fait dans ce club par les dirigeants mais aussi par ses éducateurs. Travail qui porte ses fruits sur le plan sportif mais pas financier. On véhicule cependant encore une image négative auprès des décideurs économiques. Si le partenaires seraient aussi ambitieux que  l’ASM, on serait le club référent du football amateur dans la région. Aujourd’hui nous avons un budget de 260 000 euros Certains clubs doivent se demander comment nous faisons pour faire de l’excellence. Je pense que le club est dans le vrai, fonctionnement et aspect d’appréhender le football y compris.»

 

DSC03353Au niveau des installations êtes-vous satisfait ?
«  Je ne surprendrais personne, mais nous aimerions un jour que notre équipe fanion évolue au stade Auguste Delaune. Je n’ai rien contre le stade Laurent-Gérin, mais il n’y a pas d’âme dans cette vaste arène. L’équipe est pénalisée. »

 

Quelles solutions envisagez-vous ?

« Aujourd’hui la solution, ce n’est pas l’ASM qui la détient. Ce sont les politiques municipaux. Ces derniers doivent décider de rénover et  mettre aux normes, nos installations. Il y aussi à évoquer la fusion  de deux clubs vénissians. Je ne veux pas la mort ni de l’un, ni de l’autre. Je fais un constat sportif. Ils ont des résultats très moyens. Il faudrait que l’on se pose enfin les bonnes questions. Il y a des très bons éducateurs dans les  deux clubs , il y a des très bons bénévoles, il y a des personnes qui connaissent très bien le football à Vénissieux. Pourquoi pas assembler les forces vives des deux associations pour mettre en place un projet,  avec la mairie et les différents partenaires. Puis se donner cinq ans, pour faire un club vénissian qui compte. De la qualité de joueurs, il y en a partout. Pour l’encadrement, on se mettra autour d’u ne table et on essaiera de travailler tous dans le même sens. Ceux qui ont envie de travailler pour la jeunesse de Vénissieux que l’on se mettent autour d’une table. Aujourd’hui il faut percer l’abcès. C’est quoi cette histoire de clocher. C’était avant la guerre. Il faut évoluer quand on voit le monde du football , ce que les instances du football nous demandent, faut tirer un trait définitif sur cette « gueguerre » qui n’a aucun sens.»

 

Photos : ©Fabrice Dufaud et Sports Vénissians


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article