Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La nouvelle vague du CNI

XA-PERS EXTERIEUREC’est un bel outil* de 17 500 000 € que Michèle Picard, maire de Vénissieux, Christiane Demontés, Sénatrice-Maire de  St Fons, Karim Matarfi, adjoint aux sport de Lyon 8e et Andrée Loscos présidente du Centre Nautique Intercommunal ont présenté à la presse lyonnaise  ce lundi  dans les salons de l’Hôtel du Moulin à Vent.
Après 40 ans de service et l’incendie  criminel du 28 novembre 2010, le nouvel Centre Nautique Intercommunal a enfin un visage.

Une infrastructure  de 4569m² reconstruite qui sera financé par les trois communes  mais qui devrait  être subventionné par le Centre National du Développement  du Sport (somme restant à préciser). Lors de la conférence de presse  Michèle Picard a rappelé qu'elle avait attiré l’attention du préfet sur l’importance d’un tel équipement pour les trois communes  et défendu  le projet auprès de l’ex-ministre de la ville Maurice Leroy en décembre dernier.
Hall d'accueilDes demandes de subvention exceptionnelles ont été adressées auprès du Grand Lyon, La Région et le Conseil Général, demandes qui n’ont pas encore abouties. A noter que les assurances ne rembourseront que 3,5 millions d'euros suite à l'incendie.

C’est  le projet du cabinet Xanadu (architecte mandataire) et Quadriplus Groupe (bureau d’études) qui a été retenu parmi quatre autres propositions, projet qui verra le jour fin 2014, début 2015.  Les travaux devraient débuter en juin 2013. David Sumner et Sandrine Gonon architectes  de cette société lyonnaise ont présenté un projet  "très design" qui s’appuie sur une partie de la structure existante.  Sur le thème  de la vague, le nouveau CNI sera couvert mais cependant ouvert avec de larges baies vitrées pour que la luminosité  soit présente partout comme le précise David Sumner qui ajoute " Nous aurions aîmé un toit tout en vagues, on s'en contentera d'une,  le budget est assez serré."  Comme le confirmera Michèle Picard, le l'équipement est tout sauf pharaonique. Des poutres d’un seul tenant et le toit côte interne habillé de bois donneront à l’ensemble un aspect chaud et convivial. Le bassin de 50 mètres séparé en sa moitié par un mur mobile est préservé. Il sera habillé d’inox  brut. L’ex-plongeoir deviendra le bassin d’un centre de forme où l’aquagym et les disciplines loisirs auront lieu et qui fera l'objet d'un ticket d'entrée différent de la zone piscine. Cet espace forme comprend un bassin équipe de banquettes à bulles et jets massants, une zone sauna et hamman , une salle de gymnastique...  Le bassin d’initiation est toujours présent. La partie accueil du plus bel effet  et vestiaires sont totalement repensées.  Une tribune d’une centaine de places sera construite au-dessus des vestiaires. XA-PERS INTERIEUREDes gradins de 100 places  pieds mouillés seront aussi aménagés le long du bassin. 

Des locaux techniques , administration seront aménagés.  UNe partie conditionnelle de 1, 2 millions d'euros comprendra l’aménagement du parvis côté avenue du docteur Georges Lévy  les plages  extérieures engazonnées, des plages minéralesaménagées sur l’extérieur, enfin la partie parking repensée.

C’est le 9 octobre que le projet du nouveau Centre Nautique Intercommunal sera présenté aux associations le fréquentant, lieu et horaire à préciser.

Un bassin qui continuera à préserver ses utilisations antérieures qu'elles soient ludiques, sportives ou scolaire. Vingt neuf clubs et associations l’utilisaient avec l'incendie. Le CNI faisait 450 000 entrées par an avant son et 35 000 pendant la période estivale.  Ses dirigeants espèrent que la nouvelle infrastructure fera aussi bien.  Questionnée, Andrée Loscos, la présidente du CNI mais aussi adjointe aux sports de Vénissieux a tenu à préciser  que contrairement à ce qui s’est passé lors de récentes ouvertures de piscines dans la région, le centre nautique ne sera pas un Aqualand et que  la natation compétition aurait toute sa place  «  La Fédération Française de Natation et ses représentants sont très vigilants sur le sujet. » précise-t-elle.

 

Quelques phrases de la conférence :

 

PLAN MASSEMichèle Picard :" Le delai a pu paraître long pour les habitants. comme je le dis souvent, le temps d'une de l'habitant n'est pas le même que celui d'une ville... Il a fallu respecter les délais incompressibles liés aux appels d'offres, au cahier des charges et à la désignation du maître d'oeuvre. . Nous avons fait le choix d'un équipement fonctionnel accessible avec des espaces redistribués. il ne s'agit pas d'un équipement pharaonique mais d'un établissement moderne efficace et de qualité, répondant aux normes et besoins des usagers tout en respectant nos lignes budgetaires... C'est une infrastructure moins energivore."

 

Christiane Demontès : " Pour notre ville, le centre nautique représentait près de 15 000 entrées annuelles  des élèves des nos écolers primaires, plus de 11 000 entrées  pour les parents et enfants via notre carte d'activités et de loisirs , plus de 10 000 entrées pour les clubs sportifs saintforniards... 3000 enfants ont subi les conséquences néfastes de l'incendie.  Cette présentation me permet de marteler une nouvelle fois l'attachement des élus de st Fons au service public qu'il soit de proximité ou d'ampleur intercommunale..."

 

Karim Matarfi :  ". Nous avons souhaité que cette reconstruction ne soit pas une simple réhabilitation, mais l'occasion de donner une nouvelle dimension à cet équipement."

 

 

A noter que le budget du centre nautique qui s'élevait à 2 millions d'euros avant son incendie est repartie comme suit : Vénissieux 45%, Lyon, 35%  St Fons 20%

 

* Alors qu'on s'est extasié, hommes politiques y compris,  pendant une semaine des excellents résultats de la natation française  aux JO de Londres avec trois titres en individuels et un en relais; alors que le Rhône est le second comité en terme de licenciés; alors que le comité du Lyonnais a formé 2 des 5 champions olympiques individuels que compte la natation française; on ne pourra pas toujours organisé une compétition nationale dans le département. La piscine de Vaise, celle de Bron, le Centre Etienne Gagnaire à Villeurbanne ne sont pas homologuées.  L'occassion était belle  avec cette rehabilitation de permettre à cette discipline d'avoir un retour sur investissement.
Si le nouveau centre nautique volonté de trois communes est beau, moderne et fonctionnel, il ne sera pas compétitif nationalement, les choix budgetaires en ont décidé autrement.  L'infrastructure ne comporte pas de bassin de récupération, ce qui se traduit par la non-tenue sur place de compétitions nationales se nageant sur 50 mètres. IL ne compte que deux cents places pour le public, insuffisant pour des compétitions nationales sur 25 m.

Dommage!

La volonté d'hommes comme Marcel Degueurce, 92 ans bien sonnant  (ex-président du Comité du Lyonnais) d'équiper l'agglomération lyonnaise d'une piscine de compétition digne de son rang international reste toujours d'actualité. La natation sportive continue dans  notre beau Lyonnais, a être toujours considerée comme un sport mineur.

 

Photos : Droits réservés


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article