Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La débâcle de l'AS Charreard futsal

IMGP0860.JPGChampionnat de France de futsal – 1ère division – groupe B – 25 journée

 Gymnase Micheline Ostermeyer

 

Montpellier Agglo bat AS Charreard futsal 7 à 4 (4 à 1)
Arbitrage : MM Pelissier et N’Guyen

Pour Vénissieux : Terras, Hamani, Bensalem, Bayram Ayari,(cap) Nadja puis Zedioui, Martinez, Rouis, Benjoua Majdeddi Ayari - -entraîneur : Nacer Rahmani

Pour Montpeller : Abdelkamed, Abdelhamid, Aït Ali Bouck(cap) , Delvienne, Soares puis Braik, El Hasaoui, Zaomou – entraîneur : Morad Gueddari

 

Buts :

Pour Vénissieux : Bayram Ayari (1e, 32e, 33e) Benjoua (36e sur pen)
Pour Montpellier : Delvienne (3e, 18e) Soares (7e, 39e) Rouyis (csc – 11e), Aït Ali Bouck (38e), Abdelhamid (39e)

IMGP0882.JPGCe samedi, pour sa dernière rencontre  de la saison à domicile mais également la dernière à ce niveau, l’AS Charreard futsal  n’a pas pu sauvé l’honneur d’une saison catastrophe.
Condamnée à la relégation en championnat interégional, les Vénissians vont pourtant entamer le match de la meilleure des manières. Agressifs à souhait, ils vont acculer des Montpelliérains venant chercher un succès synonyme de maintien.  Sur une frappe de Benjoua repoussée par le gardien adverse,  Rouis récupère et délivre une passe millimétrée à Bayram Ayari(1e)qui fusille Abdelkamed.
Joie de courte durée, Delvienne installe le jeu des visiteurs  et sur leur première véritable occasion, ils parviennent à égaliser. Abdelhamid, trouvant Delvienne (3e) isolé qui n’a aucune peine à battre Terras. Les Vénissians vont bien réagir et trouver la transversale par B. Ayari. Mais Montpellier accélère l’allure et Zedioui est à point nommée pour sauver sur la ligne  de but  une frappe d’Aït Ali Bouck (5e).  Ce qui était prévisible arrive. Dominés, les « jaune et noir » plient.  Soares (7e) donne l’avantage aux Languedociens. Puis sur une frappe d’Abdelhamid, Rouis (11e) ne peut qu’accompagner le ballon que dans ses buts. Montpellier contrôle le match et aggrave la marque sur une nouvelle passe décisive de Soares pour Delvienne (18e).

IMGP0949.jpgEn seconde mi-temps  les Montpelliérains vont commettre l’erreur de vivre sur leur acquis.  Zedioui (22e) va manquer un but tout fait. Les visiteurs ne procèdent plus que sur contrattaque et trouve les montants de Terras sur  une frappe d’Abdelhamid (30e). Le gardien vénissian se montrera déterminant également sur un raid de Zaomou (31e)

Les Vénissians vont trouver récompense à leur jeu retrouvé. Bayram Ayari  (32e) sur un jeu en triangle de  Benjoua pour son frère Majdeddi , réduit le score. Puis sur un exploit personnel, Bayram réalise son hat-trick. Vénissieux est  alors imparable. Dans la foulée  Martinez(35e) se fait bousculer dans la surface de réparation. Mais le pénalty tiré par ce dernier s’écrase sur la transversale.  Le second pénalty sera le bon.  Benjoua (36e) égalise à la grande joie de la dizaine de supporters encore présents. Mais le final sera à l’image de la saison, sans trop comprendre, l’ASC sort du match, Aït Ali Bouck (38e) redonne l’avantage aux visiteurs. Au cours des dernières secondes, Soares et Abdelhamid fixeront le score final.
Dix-huitième  défaite pour Vénissieux qui après une entame de championnat qui l’aura vu tutoyé le podium de ce groupe s’est engagée dans une spirale négative l’amenant à quitter un championnat dont elle était une des pensionnaires historiques. Le club aux trois récents internationaux devra se refaire la cerise dans un championnat interrégional guère  plus facile que le niveau élite français. Les temps sont durs pour le futsal vénissian. Ce dernier ayant manqué le virage amorcé par la fédération dans la voie de le rendre plus « professionnel ».

Réaction de Nacerdine Rahmani l’entraîneur de Vénissieux :

« L’état d’esprit n’y était plus. Le collectif joue quand il en a envie.  Il y a eu quelques sursauts d’orgueils. Je tiens à tirer mon coup de chapeau à des joueurs de la réserve qui sont venus nous dépanner ce samedi. Notre gardien international n’est plus là. Nabil Terras  qui le remplace a commencé le futsal  cette saison. Il dépanne. On fait avec les moyens du bord. On a essayé de ne pas fausser la fin de ce championnat mais le cœur  n’y est plus.
Sur l’année, on aurait pu finir  dernier à la place de Toulouse Lalandes. Il faut qu’on regarde bien comment  fonctionne ce club. Avec seulement cinq joueurs à l’entraînement, on ne peut pas décemment  jouer à ce niveau.  On m’a dit que j’allais faire des choix sur dix-huit joueurs ; Ils ne sont plus là. Je ne suis pas magicien. Nous allons essayer de reconstruire pour l’année prochaine. Mais il ne faudra pas oublier que le championnat interrégional sera presque aussi difficile que le championnat de France. »

 

Les photos :

 

Musique : Tenpenny Joke - Black satellite

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article