Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La Coupe de France est déjà terminée pour les basketteuses de Parilly

basket_2012_2013-2196.jpgTrophée Coupe de France féminin – 128e de finale
A Vénissieux, gymnase Jacques Anquetil

Une centainre de spectateurs

 

St Chamond Basket (N2)  bat AL Vénissieux Parilly (N3) 78 à 62 (17/29, 18/19) 23/8, 20/16)
Arbitrage :  MM Gaillard et El Mahi

Pour Vénissieux : Ferrero, Bourhani(15), Milaret(cap-24), Berthuel(5), Thiebault(7) puis Gobert(4), L’Harmet, Paluzzano (non rentrée) – entraîneur Sylvain Laupie

21 tirs réussis sur 53 tentés (4 sur 17 à 3 points)  9 lancers francs réussis sur 18 tentés – 14 fautes
Pour St Chamond : Relave(10), Cheruvini(cap-8), Moreau(16), Cordelier(8), Buchet-Perey(9) puis Leclerc(14), Truchet(2), Doron(6), Floury(5) – entraîneur Romain Trucheau

31 tirs réussis sur 61 tentés (10 sur 18 à 3 points)  6 lancers francs réussis sur 9tentés – 19 fautes

 

Le trophée  Coupe de France de basket visiblement n’est pas la tasse de thé des clubs y participant. Les éliminations de Lyon-Caluire sont là pour l'attester.  Cette compétition  mobilise des dates d’un calendrier déjà assez dense. Certains y jouent le jeu d’autre pas.  Ce samedi au gymnase Jacques Anquetil,  il y a eu match entre des Couramiaudes motivées et des Vénissianes pour qui l’occasion était belle de se jauger face à une équipe du milieu de tableau de NF2.
Au final , la logique a été respectée. St Chamond s'est imposée.
basket_2012_2013-2147.JPGNanties de leur 7 points d’avance (au vu de la différence de niveau, un petit avantage qu’octroie la Fédération), les locales vont faire la course en tête durant les trois quartsde la rencontre .  + 12 après 10 minutes, +13 à la pause, les Couramiaudes n’étaient pas rassérénées. Patricia Jacquemot ( l’ex-professeur de la classe sport étude du Collège Aragon et joueuse sur le banc ce samedi) expliquait que les Ligériennes avaient été surpris par la fougue des locales. 
Malgré un match sensationnel d’Annabelle Milaret (24 points) qui va porter les aspirations des locales, celles-ci  vont céder dans les dix dernières minutes. La fraîcheur physique des Couramiaudes  et un petit banc et une mauvaise adresse vénissiane  faisant la différence.

Pour Christine Thiebault la présidente du club local  cette élimination n’est pas une fin en soi : «  Nous n’étions pas favorites. Ce n’était pas un objectif Le basket ce n’est pas le football. Il y a rarement des surprises. L’équipe était très diminuée avec trois titulaires absentes. L’équipe va s’entraîner durant la trêve car nous recevons Jura Centre le 6 janvier. Une confrontation toute familiale. Mon frère est le président de cette équipe jurassienne. »


Les photos :


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article