Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La boxe thaï vénissiane est à l'étroit

DSC04463.JPG

A Vénissieux, la boxe thaï, le kick-boxing, le K1 ou  très bientôt la boxe cambodgienne ou kun khmer ont pour référent Doulfikhar Hachefa, l’entraîneur de la structure locale Siam 69 (1) qui essaye de promouvoir ces arts martiaux.
Le club qui s’entraîne au gymnase Jean Guimier les mardi et jeudi compte 90 adhérents  dont une vingtaine de féminines et quelques jeunes de 6 à 14 ans .  Le club a connu une dernière saison fastueuse avec 7 titres de champion de France (2) en boxe thaï et 3 en kick boxing. Trois de ses boxeurs ont été sélectionnés pour les championnats du monde  que le club n’a pas pu honorer faute de logistique. « Les championnats étaient prévus au mois d'octobre; la préparation aurait dû débuter en août, j'avais fait une demande à la municipalité pour avoir une  installation. Cela m'a été refusé. » explique Doulfikhar  qui ajoute « La boxe thaï est un sport qui est mal perçu et nous souffrons de cette image. Il ne faut pas se voiler la face. Comme je dis  la boxe thaï est un sport de voyous   pratiqué par des gentlemen. Je n'ai jamais vu d'insultes racistes dans les combats de boxe, ni de bagarre générale contrairement au football.  J'ai eu des combattants qui étaient à leur arrivée au club assez bagarreurs, la boxe thaï leur a appris la  rigueur.  Ce sont des personnes intégrés dans notre société et on n'entend plus en parler. La boxe thaï c'est peut être violent sur le ring, mais c'est une discipline  qui est très règlementée. En sortant du ring, on se fait la bise , on va boire un verre, on discute. »

Côte projection sur l’avenir, Amir Nassas  un boxeur du club vénissian va bientôt disputer le championnat d’Europe des 95kg. « Nous avons aussi  une petite star montante : Brice Rousseau , il est très technique, propre à voir . Il a 14 ans . Nous avons Jessim Loucif qui progresse très bien.  L’un des projets du club est de faire des stages  avec des boxeurs cambodgiens ou thaïlandais. Nous allons tenter d'amener des boxeurs en immersion en Thaïlande.  Pour qu'ils voient les conditions de travail des boxeurs de là-bas qui sont à des années-lumière des bonnes conditions françaises. » explique Doulfikhar
A noter que le coût  d'inscription au club est de 150 € à l'année . Un club qui ne perçoit aucune subvention de la municipalité et qui cherche désespérément à avoir des créneaux supplémentaires «  90 boxeurs  sur 36m² de ring , c’est un peu la quadrature du cercle » conclut Doulfikhar Hachefa

(1) Le club vénissian devrait très bientôt s’appeler Kun Khmer Lyon

(2) Emmanuel Rugina (67kg), Brice Rousseau (57kg), Sovankham Souvanavong (72kg), Quentin Boucher (63kg), le fils de Valéry Boucher champion du monde de boxe française, Jessym Loucif (57kg), Amir Nassas(95kg), Kamel Tifour(52kg)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maelle 09/12/2018 17:50

Découvrez la différence entre muay thaï et kun khmer http://maellepariez.fr/difference-muay-thai-kun-khmer/