Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’USV football renverse des montagnes

Stade Laurent-Gérin
Pelouse mouillée en bon état – Temps pluvieux
3e journée Championnat de Promotion d’honneur régional – 3e journée

US Vénissieux – AS Saint Just – Saint Rambert 3 à 1 (0 à 0)

Arbitrage : M. El Arkhoubi assisté de MM Gil et Celdran

Buts : Joubert (86e) Simsek (90e +3)  et Fournier (90e+7) pour Vénissieux
Eyraud (59e pour Saint-Just-Saint Rambert

Pour Vénissieux :
Delahaigue, Micciche, Torres, Saintini, Gontero, Kowalczyk, Simsek, Bazi, Samri, Aime(cap), Joubert puis  Fournier, Yamali, Menasri – entraîneur Thierry Amate


Pour Saint Just-Saint Rambert
Teissier, Clavaron, Colombet, Bransiet (cap), Frisot, El Frigui, Drame, Traoré, Calakovic, Zaim puis Berroukeche, Eyraud, Zangrillo – entraîneur Francisco Perez


Le match de ce samedi soir entre l’USV et Saint-Just-St-Rambert a été celui de multiples rebondissements. Dans cette rencontre au final étourdissant la cinquantaine de spectateurs présents auront eu droit à un florilège de tout ce qui peut se dérouler dans un match de football. 4 buts et non des moindres, des buts refusés,  un penalty raté, un autre oublié, des cartons jaunes à profusion, une expulsion, un blessé grave, les pompiers transversant le terrain pour l'évacuer,  un entraîneur prié d’aller se calmer dans les vestiaires, une seconde mi-temps de 53 minutes et enfin une victoire puisée dans l’orgueil des locaux grâce à trois coup de massues du trio infernal, Joubert (86e) Simsek (90e +3)  et Fournier (90e+7)
Une victoire qui place l’équipe locale seule sur le fauteuil de leader. Etonnante USV  qui bien que diminuée avec une défense rafistolée au dernier moment,  puis acculé par un but du Pontambertois Eyraud (59e) va trouver les ressources nécessaires pour revenir dans le match. Ni la blessure de  Micciche épaule déboitée (71e) et dans le même mouvement expulsion directe de Gontero (71e) ne vont contrarier l’envie de gagner des locaux qui dans un final étourdissant renversent tout sur leur passage avec l’étonnant duo d’attaquants que sont Simsek et surtout
l’étonnant feu follet Joubert

Questions à Thierry Amate entraîneur vénissian

Qu’est-ce qui a justifié votre renvoi aux vestiaires à la fin de la rencontre ?
« J’ai horreur des injustices. J'ai dit ce que je pensais à l'arbitre. Le tacle assassin sur Micciche aurait mérité une sanction, et en trente secondes, on perd un joueur important et un défenseur expulsé directement. On nous demande de nous taire. Cette injustice peut faire basculer  le match. Je ne supporte plius ce genre d'attitude de la part des référés

On dit que dans une saison cela s’équilibre !

« Tout à fait, mais cela m’insupporte. Mais au moins cette victoire là, nous sommes allés la chercher. L’équipe a été reconstruite dans la semaine. Tous les joueurs ont répondu présents. Ce collectif va pouvoir faire quelque chose. Il y a un vrai état d’esprit. Nous allons perdre des matchs, on ne va pas tout gagner ; Mais cet état d’esprit peut renverser des montagnes. »

Votre défense m’a paru bien friable ?
« Nous avions des blessés et non des moindres : Chaoua, Chaher. Il manquait tout l’axe central. Les remplaçants ont fait un match correct. Ils ont répondu présents sur la fin. Tout n’est pas parfait mais quand l’équipe pose le jeu tout va très bien. »

Il est vrai que vous avez une garantie d’efficacité avec votre attaque de feu. N’avez-vous pas peur que les équipes adverses s'adaptent au jeu de vos attaquants ?
«L’attaque travaille beaucoup pour cela. Nous essayons de trouver des solutions. On peut marquer n’importe quand et on base notre jeu là-dessus.  Je n’ai pas peur. Si ces joueurs sont marqués, cela libérera de la place pour les autres. Dans cette rencontre Joubert a été marqué pendant une heure et puis il est rentré dans le match peu à peu et il nous marque un but. David Aime c’est pareil, il ne marque, mais il a pesé devant. Romain Simsek est un travailleur énorme. Il a encore beaucoup de déchet dans son jeu mais il est en progression constante.  Nous sommes partis avec cette équipe dans l’inconnu finalement on arrive à  répondre  présent.Beaucoup d’équipes auraient perdu ce genre de rencontre, nous l’avons gagné en puisant sur les valeurs du collectif. »

 

Questions à Michael Joubert buteur, passeur, un véritable poison pour la défense adverse.
Qu’est qui a motivé ton  retour à l’USV ?
« J’aime ce club ; J’étais pas loin à Saint-Fons au CORPS. MON travail actuel me permet de me consacrer à ma passion et cde pouvoir jouer à ce niveau ; Je suis content car j’ai retrouvé les potes.» 

Tu fais  quoi dans la vie ?
«  Je suis électricien pour le bâtiment ; c’est un peu difficile avec les chantiers mais j’arrive à concilier entraînements et travail. »

Comment fais-tu pour garder ta pointe de vitesse
« C’est du travail. J’essaye car c’est mon avantage.»

Cela te fais combien de buts dans la saison ?
« Ce soir c’est le 4e

As-tu trouvé changé l'équipe ?
« C’est un groupe parfait. Nous nous entendons bien sur le terrain, dans les vestiaires. Ce soir nous nous imposons au courage, à l’abnégation et à la solidarité. J’ai une petite pensée pour Anthony Macache qui est blessé pour un bon bout de temps. »

As-tu des ambitions pour la suite de ta carrière ?
«Pourquoi pas si c’est possible ? Je fais ma saison à l’USV et après il sera temps de penser à autre chose. »

Tu remplaces des gens qui ont fait du bien au club et ma foi tu les remplace avantageusement !
«Tant mieux, pourvu que cela dure. La saison est longue.»

Ton entente avec Romain Simsek est presque parfaite, pourtant vous n’avez jamais joué ensemble en catégorie jeunes ?
« Oui mais on s’entend super bien. Nos automatismes sont en place. Dans les entraînements, nous sommes complices et nous travaillons de pair. »

Les autres faits du match

11e : Corner de Colombet pour Bransiet au dessus.
25e : Incursion de Micciche, une deux avec Aime puis centre du même joueur pour Joubert dont le tir passe à coté.
35e : Carton jaune à Micciche
37e : But refusé à Bransiet pour un hors-jeu préalable
38e : Centre d’Aime pour Torres dont la frappe est sortie par Teissier d’une manchette
45: Remise de Simsek pour Micciche dont le tir passe légèrement au-dessus.
54: Main de Micciche dans la surface de réparation. Penalty siffle par M. M. El Arkhoubi. Clausier le tire trop mollement dans les bras de Delahaigue
59: Mauvais renvoi de Gontero dans les pieds d’Eyraud qui bat imparablement le portier vénissian.
69e : Traoré bousculé dans la surface de réparation sans que l’arbitre bronche
71e : Grossière faute sur Micciche. L’action se continue, Gontero tacle sechement Frisot. L’arbitre l’expulse. Micciche doit quitter le terrain évacué par les pompiers.
73e : Simsek égalise mais il est hors-jeu
78e : Coup franc d’Eyraud pour une tête de Traoré à côté
86e : Egalisation de Joubert suite à une passe en profondeur de Torres pour Simsek et un centre en retrait de celui-ci
89e : But refusé à Fournier pour un hors-jeu préalable après un joli mouvement Simsek – Joubert
90e +3 : Numéro de Joubert sur l’aile et centre pour Simsek qui dans un angle réduit bat Teissier
90e + 5 : Carton jaune à Menasri
90e + 8 : But sur hors-jeu pour Fournier que l’arbitre valide.

Sports Vénissians n’a pas aimé :

Il faudrait que la Fédération se penche sérieusement  sur les matchs à rallonge où trois minutes supplémentaires rajoutées se transforment ou doublent sans que rien le justifie ; Un match dure 90 minutes non pas en temps effectif. Les rencontres à l'italienne qui dure une étérnité sont penibles à la longue.

Les photos :


 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article