Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L'ID&E du nouveau président de l'OMS

DSC00695Quand  il se présente Patrick Prade , nouveau président de l’OMS dit avoir quatre vies. A 53 ans, ce père de famille, manageur de centre de profits depuis vingt ans , ancien président du Tennis Club du Moulin à Vent a été élu ce mercredi par les  les 41 membres présents de l’Office Municipal des Sports pour être leur nouveau président.  Avec 29 voix contre  9  portés sur le nom de son adversaire Charles-Henri Royer et 3 abstentions, ce membre de l’OMS depuis une dizaine d’années et président de la commission aide à la formation succède donc à Pierre Bonnard.
Un changement dans la continuité ont été d'ailleurs ses premiers mots lors de la prise de fonction.
Patrick  Prade a été élu sur un programme qu’il nomme  ID&E  I pour Idées Innovation (modif du 19/12/09), D pour Développement et E pour Ethique.
 
L'’émotion est encore palpable quand il se répond à nos questions :

«  J’ai l’habitude de la gestion de gros budgets et la gestion des collaborateurs. J’interviens dans des cercles de réflexion d’influence autour des centres sociaux.  Je suis comédien dans une troupe qui s’appelle Happy Gones ApiGones (modid du 19/12/09). Je n’ai pas de cinquième vie je ne fais pas de politique.»

Vous ne pensez pas que vous allez faire de la politique en étant nommé président de l’OMS !
« Dans ma conception, l’OMS est un endroit laïque et bien entendu apolitique où tous les courants de pensée peuvent et doivent s’exprimer. »

Pourriez-vous,  nous expliquer plus précisément votre programme ?
« D’après mon analyse, l’OMS  manque sa cible qui sont les jeunes. Je m’interroge comment faire revenir ces jeunes autour de la table. Ma réflexion a été de dire : Donnons  leur des responsabilités et pourquoi pas une commission à ces jeunes qui ont entre 25 et 30 ans. Demandons-leur de faire un audit  de l’OMS tel qu’il est aujourd’hui  et comment ils voudraient que l’OMS soit. Après mesurons entre l’état existant et l’état objectif et trouvons des moyens pour arriver à l’état idéal.  Je pense que les jeunes adhéreront.   Dans la commission d’aide à la formation que j’anime depuis quelques temps, j’ai bâti un programme qui se nomme les dirigeants de demain. Aujourd’hui les jeunes ne sont pas préparer à prendre la présidence d’un club.»
Pensez-vous que cette commission est la réponse qu'attend la jeunesse vénissiane de la part de l'OMS ?
« Ces jeunes  auront un objectif avec des livrables à fournir. Je pense que c’est motivant. Il n’y rien de plus ennuyeux de ne pas savoir où on va. On peut faire du management par objectifs avec ces jeunes là.» 

Comment voyez-vous le développement de l’OMS ?
«Aujourd’hui nous avons un mécène hégémonique qui est la municipalité. Trouvons aujourd’hui des foyers de ressources supplémentaires.  J’ai une approche commerciale pour bâtir un plan d’action et les personnes compétentes  qui officient à l’OMS sont là pour les mettre en œuvre.»

Croyez-vous  que vous aurez les mains libres sur ce plan ?
«  C’est pourquoi je me suis dit qu’il faut se doter d’une commission de sages que j’appelle une commission éthique.  Il faut que l’on bâtisse un code de déontologie sur les droits et devoirs du membre de l’OMS et le formaliser. »

Que pensez-vous des propos tenus par Daniel Camilli à l’égard de la presse ?
«  Je n’ai pas réfléchi à ce point.  Je viens d’être nommé et je ne connais pas le dossier. Pour moi la presse est un œil qui fait une analyse synthétique d’une situation et qui la retranscrit et qui l’offre après à ses lecteurs et il faut par contre que cette analyse synthétique soit le reflet de la vérité. »

 

Dans notre édito de mercredi soir (voir sur la gauche du blog) , nous avons dit ce que nous pensions de ce  genre de propos.  Propos inadmissibles, prononcés  en assemblée dans une commune ouvrière, l'un des fiefs de la résistance aux idées  du fascisme lors de la seconde guerre mondiale.

Mais arrêtons là la polémique qui ne manquerait  d’être exploiter par les descendants à ces idées néfastes.  
Soyons constructifs entre des gens passionnés de sport et qui plus est,  de celui de la commune que nous aimons et pour le bien du sport vénissian.

Pour nous à Sports Vénissians, la charte  du sport éthique agréé par le Comité International Olympique suite aux travaux de l’Université Sportive d’été  de 2001  à 201 à Marseille et notamment la onzième disposition que nous vous livrons in-extenso  doit s'appliquer : «  L’association, le club ou l’organisme se doit de définir des relations de partenariat avec sponsors et médias dans un esprit de collaboration au service des fondements éthiques du sport. »

   

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick Prade 19/12/2009 07:48


Bonjour,
Juste pour apporter quelques précisions :
le I de mon programme ID&E est le I de l'innovation.
La troupe de Jacques Pommier dans laquelle je joue se nomme les ApiGones.
Joyeuses Fêtes.
PP.


Sports Vénissians 19/12/2009 13:47


Bien heureux de vous compter parmi mes lecteurs  !

Bonnes fêtes à vous et à votre famille


delrey jean philippe 19/12/2009 00:19


bonjour carlos , je mexcuse mais je n ai pas tous suivi sur les propos tenu par c., je ne l ai pas trouvé sur le blog...à voir les quelque ligne que vous ecrivez j aimerai en savoir plus...merci et
pour tous vous dire j aime votre facon d ecrire vos articles et vous avez raison de balancer des propos aussi inadmissible, à tres bientot


Sports Vénissians 19/12/2009 13:44


Juste avant le vote, Daniel Camilli président par intérim a notamment évoqué le rôle de l’OMS : « Poil à gratter de la municipalité, certes mais avec une marge de manœuvre tenue. » , avant de
lancer une diatribe sur le rôle de la presse, des journalistes et notamment Le Progrès nommément cité . « Nous avons eu des articles, véritables procès d’intention à notre égard. J’aurais voulu que
nous ayons le droit de réponse. Je voudrais que la presse se fasse l’écho de nos actions. Notamment celles qu’élaborent nos commissions. Cela permettrait de les valoriser. Je voudrais que la presse
mette en valeur précisément nos actions en faveur du sport féminin. » Pour finir Daniel Camilli a souhaité de nouvelles relations presse-OMS à son successeur. « J’émets un vœu pour mon successeur
que des rencontres aient lieu avec la presse notamment en début de saison pour établir un véritable plan d’action sur les événements ou actions qu’organisent l’OMS. »
Un discours qui ne fera réagir que deux personnes Georges Clavel de l’AS Minguettes et notamment la présidente de l’AL Vénissieux Parilly Basket . Cette dernière offusquée trouvant les propos du
président par intérim incohérents et sans fondements. : « Les journalistes font ce qu’ils veulent. Il y a la liberté de la presse en France. » Daniel Camilli concluant par un malicieux : « L’OMS
est un lieu de conflit par nature »
A noter que Daniel Camilli et Jean Brocard se proposent d’être les tuteurs du nouveau président !