Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’ASM toutes voiles dehors

DSC00861Championnat de France CFA 2 – Groupe D (14ème journée)

Stade Laurent-Gérin
Pelouse en mauvais état – Rafales de vent violent
AS Minguettes /  AS Saint-Etienne B 2 à 1 (1-1)

Arbitres :
M. Gazzola, assisté de MM. Makine et Bazri
Environ 300 spectateurs

AS Minguettes Vénissieux : Mattioli,
Daouadji, Granturco (cap.), Belibi-Bongo, Ben Braiek, Ait El Mouden, Prieto, Zouaoui, Zerari, Papaléo (Azerarak, 84ème), Lignongo (Kouam, 66ème) -  Entraîneur: DSC00862Patrice Ouazar

AS Saint-Etienne B :
Lardon, Cros, Ghoulam, Tavlaridis (Balp, 74ème), Lauseur (cap.), Sagna, Dos Reis (Charmasson, 62ème, puis Lendresse, 85ème), Paye, Saadi, Jouve, Mansaly. – Entraîneur  : Jean-Philippe Primard

Buts : Zouaoui (7ème), Zerari (54ème) pour AS Minguettes Vénissieux. Saadi (45ème) pour AS Saint-Etienne B

Avertissements :
Papaleo (75ème) à AS Minguettes Vénissieux. Sagna (75ème), Paye (85ème) à AS Saint-Etienne B

Le contexte : 

Match remis une première fois début février , cette opposition entre les réservistes stéphanois et l’AS Minguettes a été une nouvelle contrariée par un élément perturbateur : le vent qui a soufflé cette après-midi par grosses rafales.
L’ASM se présente avec une équipe presque inchangée par rapport à ses dernières prestations.  Les Stéphanois alignent l’international grec  Tavlaridis, Mansaly, et Dos Reis trois joueurs de l’effectif professionnel ainsi qu’une pléiade de jeunes talentueux qui sont encore en course pour la Coupe Gambardella.

SOT71054Le match :
Les locaux démarrent avec le vent dans le dos. Il n’y a aucun temps d’observation entre deux formations du haut de tableau. Les premières escarmouches vénissianes mettent à mal la défense adverse pas encore en place. Tavlaridis crochète Zerari à la limite de la surface de réparation. Sans l’aide d’Eole, Zouaoui (7e) , le jeune milieu de terrain talentueux  vénissian depose dans la lucarne  un tir en feuille morte que n’aurait pas renié le maestro Platini lui-même . Nanti de ce but magnifique, les locaux insistent et ne sont pas loin d’alourdir  le score sur une frappe de Papaléo (9e)  que Lardon le portier stéphanois sort difficilement.   Le corner qui s’ensuit permet à BenBraiek d’inquiéter une nouvelle fois Lardon., son tir sortant de peu à sa gauche. Jean Philippe Primard l’entraîneur de l’ASSE change de tactique. Sa défense joue plus haut.  Cette manœuvre déstabilise le milieu vénissian qui encaisse le coup.  Sur une passe de Saidi, Jouve qui a bien suivi expédie le cuir sur le poteau gauche de Mattioli.  La rencontre se déroule sans animosité. Les contres des deux formations sont dangereux comme celui  initié par Zouaoui. Ce dernier trouve en profondeur Zerari , qui dans son duel face à Lardon  fait le mauvais choix  expédiant le ballon hors du cadre. 
SOT71024Dans les arrêts de jeu, les Stéphanois trouvent la récompense à leurs efforts. Un joli mouvement Tavlaridis, Mansaly  démarque plein axe Saadi, dont le tir bat imparablement Mattioli .
A la reprise du jeu, l’ASSE a beau avoir l’avantage du vent, sa domination trouve une défense locale bien placée, qui déjoue , les combinaisons d’Une ASSE bien pâlotte.
Contre vents et marées, l’ASM Va faire la décision.  SI ZZ évoque pour le commun des mortel soit les ZZ Top ou Zinedine Zidane, les ZZ. Boys de l’ASM s’appelle Zouaoui et Zerari.  Zouaoui à la baguette adresse une  passe lumineuse à Zerari  (57e)qui se rappelle aux bons souvenirs de Lardon et qui expédie cette fois le cuir dans les filets.  
Ensuite la rencontre sombre, contrariée par  la violence renforcée d’Eole. Seul un coup franc de Ghoulam (81e) sort de la torpeur une rencontre qui aurait mérité d’autres conditions climatiques.
L’ASM fait la bonne affaire et prouve par cette victoire qu’il faudra compter sur elle dans le sprint final. Comme dirait un vieux proverbe hindou , le vent  parfois purifie la route. Puisse-t-il se vérifier.

 

Les réactions :

SOT71040Alim Zouaoui buteur et passeur décisif sur le second but de Zerari :

«  Le coup franc est un geste que je travaille. J’ai déjà mis un similaire contre Nevers presque au même endroit.  Je n’ai pas tenu compte des éléments.  Je tire ce coup franc comme je le fais d’habitude. Sur le second but, la complicité avec Yanis Zerari fait la différence.  Je sais quand il faut lui faire la passe, ce sont des automatismes entre nous. Je regrette que les conditions n’aient pas permis la pratique d’un bon football.  IL y avait deux belles équipes sur le terrain. Ce soir, on gagne et c’est le principal. Pour la suite   de la saison on verra, je me plais bien aux Minguettes ; quant  aux contacts annoncés ici et là, ce sont des bruits de couloir. Personnellement je n’ai eu aucun contact. »

SOT71030Jean-Philippe Primard  entraîneur des Verts
« Rien n’a fonctionné. L’équipe a affiché un mauvais état d’esprit.  On n’a jamais été dans ce match.  L’entame et la seconde mi-temps n’étaient pas bonnes techniquement. Dans l’engagement nous n’avons pas été bons non plus.  C’est un match à ne pas oublier, mais plutôt à bien se souvenir.  C’est notre pire prestation de la saison.  C’est un peu inquiétant.  Ce qui a cloché, c’est l’investissement des joueurs. Quant aux conditions météo, c’était jouable, il suffit de voir que Vénissieux a joué son football. Ils ont même bien joué en seconde mi-temps.  Nous on s’est arrêté de jouer. Notre objectif n’est pas la montée, mais former de bons joueurs pros. Si on peut monter, on ne va refuser. Si on aligne de pareilles prestations, on sera loin du compte»

Quelques questions à Karim Mokkedem entraîneur adjoint de l’ASM

Cette après-midi , qu’est-ce qui fait la différence entre les deux équipes ?
« C’est notre seconde mi-temps. Même si lors des 45 premières minutes, on doit rentrer aux vestiaires avec un avantage de deux buts.  Par la suite, obligé de jouer face au vent, nous avons joué notre jeu, fait de passes courtes, dédoublement, prise de couloir. La défense a été performante aussi. »

Est-ce une victoire importante ?
« Oui, elle est importante dans le respect de notre objectif qui était le maintien. Il nous manque un résultat positif et nous aurons assuré notre présence  en CFA2.»

SOT71036Karim, les discours à la « Guy Roux » on connaît, n’y a –t-il pas d’autres ambitions à avoir  maintenant ?
« Nous sommes second. Saint Etienne est un candidat annoncé à la montée. Saint-Priest et MDA Chasselay aussi. Nous avons battu ces trois équipes. Evidement notre statut est en train de changer. »

Est-ce que l’ASM peut se prévaloir d’être plus qu’un outsider ?
«  On n’est pas favori à la montée.  Il va falloir se montrer régulier car d’ici fin mai, nous n’avons plus aucun week-end de libre.  C’est l’équipe qui supportera le mieux la répétition des rencontres qui accédera au niveau supérieur.  Je pense et sans vantardise aucune, que nous avons notre mot à dire dans le trio de tête. »

Désormais vous êtes l’équipe à battre, êtes-vous préparés à cet état de fait ?
«  C’était déjà le cas à Clermont, Saint-Etienne nous présente trois professionnels. Notre mois de mars sera compliqué. Nous recevons Chambéry, on se déplace à Chasselay, on reçoit Thiers et on va à Saint-Priest. Ce mois va être décisif. »

Ce soir au vu de la technicité des deux équipes, n’avez-vous pas été frustrés de jouer dans de telles conditions ?
« Oui, bien sûr même si je pense que les conditions météo ont plus avantagé nos adversaires que nous. L’ASM  ne sait pas jouer long. On a besoin d’avoir le ballon pour pratiquer un beau football. »


Les photos :  




Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article