Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’ASM c’est fou !!!

 football_2011_2012-0010.JPGChampionnat de France de football  CFA2 - Groupe E – 9ème journée

 

Stade Laurent Gérin :

AS Minguettes Vénissieux et Olympique de Marseille (2) 2 à 2 (0-1)

Temps frais, pelouse en bon état
Arbitres : M. Bianciotto, assisté de MM. Ounoughi et Makine

 Pour l’AS Minguettes : Lovera, Lignongo, Granturco (cap.), Belibi (Romany, 74e), Aït-El Mouden, Coste (Boudebibah, 83e), Mokhtari (Hamdany, 68e), Hamzaoui, Kouam, Azizi, Poulignier -  entraîneur : Karim Mokeddemfootball_2011_2012-0007.JPG 
 
 

Pour l’Olympique de Marseille (2) : Rey, D’Ulivo, Pommier, Marin, Roland (cap.), Azouni (Abbes, 34e), Malcuit, Nouri, Gadi (Jobello, 70e), Moulet, Omrani (Ammari, 56e).- entraîneur :  : Franck Passi

 

Buts : Hamdany (90ème+1, 90ème+3) pour AS Minguettes Vénissieux. Malcuit (13ème, 67ème) pour Olympique de Marseille (2)
Avertissements : Daouadji (67ème, 68ème), Coste (78ème) à AS Minguettes Vénissieux. Jobello (88ème) à Olympique de Marseille (2)
Expulsions : Daouadji (68ème) à AS Minguettes - Marin (48ème) à Olympique de Marseille (2)
   

Ce samedi soir au stade Laurent-Gérin, c’était jour  fête pour la réception des minots de l’Olympique de Marseille. Dans cette arène pas faite pour le football, 300 spectateurs avaient pris place (au lieu de la centaine habituelle). L’AS Minguettes avait fait les choses en pro, filles IMGP2641.JPGet garçons de la catégorie U13 en ramasseurs de ballon, stock de merguez suffisant, buvette bien achalandée..  Bref tous les ingrédients étaient réunis pour  faire de ce match un bon spectacle de football.  Il le fut . Un match comme on les aime avec des rebondissements et un OM presque impérial pendant 90 minutes de jeu.

En effet les Phocéens vont profiter d’une mise en train vénissiane trop respectueuse  pour prendre les devants. Au départ de l’action un dégagement de Rey, Malcuit (13e) récupère le ballon au milieu du terrain, s’avance, s’excentre et exécute Lovera qui ne peut que constater les dégâts.  Bien positionnés , les Marseillais renforcés par quatre joueurs figurant dans l’effectif pro (Roland,D’Ulivo, Gadi et Omrani) vont dominés l’entrejeu. Les visiteurs vont se créer les meilleures occasions de but par Nouri (20e) et un bon coup franc d’Omrani (25e)   sans toutefois parvenir à « breaker » comme au dit au  tennis. Il faudra attendre la demi heure de jeu pour voir les locaux oubliés les révérences. Une belle frappe de Lignongo (36e) réveille le chaud public IMGP2580.JPGvénissian. Moktari (37e), puis une combinaison  Coste, Kouam permet à Poulignier(41e) de s’illustrer mais pas de surprendre Rey. Azizi (45e + 1) parachevant ce festival d’occasions vénissianes  d’un tir puissant frôlant les cages du gardien de but marseillais. Pendant ce temps, les visiteurs vont espérer le contre qui ne viendra pas du moins en première mi-temps. 

La seconde période débute  par un coup de théâtre. Un tacle de Marin sur Hamzaoui puis la chute du Marseillais  déséquilibré sur la jambe du Vénissian vaut au défenseur de l’OM un carton rouge polémique. Obligé de changer de stratégie, Franck Passi va repositionner son équipe et adopter une tactique de sauvegarde du score. Coste sur coup franc (sans doute le meilleur homme du match) va donner le signe de la révolte. Hamzaoui frais comme un gardon pose son corner sur la tête de Lignongo (51e ) mais le ballon fuit le cadre marseillais. Dominer c’est s’exposer aux contres. C’est ce qu’attend l’OM. Au départ, Ammari  profite d’une erreur de relance de Belibi, le puissant arrière central vénissian pour mettre sur orbite Malcuit (67e) . Ce dernier ne laisse aucune chance à Lovera. A 10 contre 11, les visiteurs vont fermer boutique aidés en cela par l’expulsion sur  le banc vénissian de IMGP2645.jpgDaouadji (68e)  pour propos déplacés envers l’arbitre central. Les locaux vont buter dans un premier temps sur une défense regroupée.

Perdu pour perdu , Karim Mokeddem va lancer en jeu ses trois jokers : Boudebibah, Romany et surtout Hamdany. Une tactique qui aura son importance.

Le puissant avant centre vénissian en manque de buts cette saison  va s’illustrer  en déposant de la tête une offrande pour Kouam (75e) mais ce dernier malheureux dévisse sa frappe devant un Rey médusé. Hamzaoui (85e) sur coup franc maintient la pression. Les Marseillais vont se la voir belle. 4 minutes d’arrêt de jeu à tenir et 4 points presque acquis. Un jugement qui va s’avérer infondé. 4 minutes de jeu au contraire qui  vont être un vrai calvaire pour la troupe à Franck Passi. Car Boudebibah sur un centre parfait va déposer le cuir sur la tête d’Hamdany (90e + 1)  dont la déviation gagnante va surexciter, joueurs, banc , dirigeants et spectateurs. Atteint au  moral, les certitudes marseillaises  vont imploser. Une combinaison Romany - Poulignier va lancer  Hamdany qui d’une frappe instantanée, imparable pour le gardien marseillais (2-2, 90ème+3) ramène un mach nul  qui tient  tout sauf du miracle. Comme dira Karim Mokeddem en interview, on ne chatouille pas impunément la fierté de l’ASM. 

 

IMGP2660Questions à Aurélien Coste milieu de terrain de l’ASM
Quel est votre analyse de ce final un peu fou ? 

«Nous n’avons pas existé pendant vingt minutes. On les a trop respectés. Après le but marseillais on est bien revenu dans le match, mais Marseillais nous a contré. Après cela a été la folie des Minguettes. . C’est pourquoi je suis venu dans ce club. C’est la magie de ce club. Il ne lâche jamais. »

Est-ce que c’était un match que vous aviez tous préparé ?

« Pas plus qu’un autre. Nous avions fait un bon résultat à Propriano. On voulait enchainer par une victoire.  »

L’osmose Aurélien Coste et l’ASM est-elle enfin réalisée ?

« Au début j’avais un peu d’appréhension. Je n’avais aucun repère. Tout s’est bien passé avec le coach et mes coéquipiers. J’ai retrouvé mon poste de prédilection au milieu de terrain poste que j’avais à Clermont. Je vois que je continu à progresser. On a une bonne équipe. Si on arrive a être plus rigoureux, je pense que l’on peut faire quelque chose dans cette poule. Cela me plaît de jouer ici.  »

 

La réaction:

Franck Passi entraîneur de l’OM 
«  Oui, on a perdu quatre points ce soir, mais pour les garder, il y aurait fallu que l’équipe se donne les moyens de les preserver. C’est un match nul logique et deux bons points quand même. »

 

Les photos : 

Musique :  Johaness Gilther   - Disorientation  - Just believe

 

  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article