Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’AS Minguettes laminée par Nîmes

ChampE7D_4077-copie-1.JPGionnat de France de football -  CFA2 – Poule E – 11e journée
A Vénissieux,  stade Laurent-Gerin
Olympique de Nîmes (2) bat AS Vénissieux-Minguettes 4 à 1 (3 à 1)
Arbitrage : M Apruzezze assisté par MLM Gunes et Bonnavaud

Pour Vénissieux : Vignally, Palix (Kansense 56e), Boudebibah, Abdi ( Moizini 25e), Laviolette(cap), Bouzourene, Prieto, Kouam, Cissé (Marif 77e), Zouaoui, Aoudia – entraîneur : Hakim Fellahi
Pour Nîmes (2) : Gallot (cap) , N’Gom, Lançon, Sartre, Bileck, Benyahla, Amewou (Bensaid – 83e), Aubert, Koura (Chamonal 89e), Bobichon, Medikane – entraîneur : Yannick Dumas
 

 

Buts : Koura(8e), 15e, 86e), Amewou (40e) pour Nîmes, Prieto (36e) pour Vénissieux
Avertissements : Prieto (20e) pour Vénissieux, Lançon 81e) pouir Nîmes
 

 

« E7D_4045.JPGJe ne pense pas que les joueurs aient lâché le match. Nîmes nous était supérieur même si en première mi-temps nous avons eu quelques opportunités. Les Gardois nous était supérieur peut-être pas dans l’envie mais dans le jeu. Nous avons été dominés dans tous les secteurs du jeu, inférieurs athlétiquement. A la clé, le score peut être plus lourd comme on pouvait revenir à 3 à 2. Mais c’est anecdotique. Pour nous, c’était un jour sans, même une période sans. » analysait Hakim Fellahi l’entraîneur vénissian en fin de match après que l’équipe qu’il dirige ait encaissé un score de 4 à 1 sans appel.
IL est vrai que Nîmes  n’était pas venu à Vénissieux pour faire de la figuration. Le coach gardois avait emmené dans ses bagages,  8 joueurs ayant une licence professionnelle. Pour faire face Hamim Fellahi avait dû, suite aux suspensions de Manga et Rolland, bricoler sa défense. Il manquait en outre Azizi, Berrezkami.  Trop c’était trop…Dans ces conditions, l'équipe bis gardoise va se montrer très entreprenante. Koura(6e) va d'abord faire sonner la transversale avant de fusiller Vignally en coin suite à un corner bien joué par l'excellent Medikane (8e).

E7D_4103.JPGVénissieux va bien réagir par Kouam et surtout Zouaoui (12e) qui lui aussi va toucher du bois. Mais Nîmes possède en Koura une arme létale. Celui va encore tromper en force Vignally (15e). Du côté asémiste, le coup est rude mais l'équipe réagit par Cissé puis Prieto (27e). Ce dernier va profiter d'un service caviar de Boudebibah pour lober l'excellent Gallon (36e). Mais les "crocodiles' pas rassasiés vont assommer la rencontre. Sur un nouveau centre de Medikane, Amewou d'une magnifique reprise de volée trompe Vignally qui n'en peut mais (40e).
La seconde mi-temps sera moins chatoyante, les Nîmois joueront les contres à fond. Sur l'un d'eux, Aubert (53e) décalé par Amewou manquera le ko. Vénissieux prendra le jeu à son compte mais confondra vitesse et précipitation avant que Koura ne réussisse le hat-trick en partant en contre sur un passe cadeau du Valls.
Avec cette défaite ne décolle pas du fond du classement alors que se profile le dernier match de championnat de l’année 2013 contre le leader Sète. 
La fin d'année risque de ne pas être une festive  du côté du plateau des Minguettes.

Laa réaction d’Hakim Fellahi, l’entraîneur vénissian :
Cette saison va être très compliquée. Il va falloir remotiver les joueurs et aller ensuite chez le leader qui est invaincu à domicile la semaine prochaine. Je ne pense pas que les joueurs aient lâché le match. Nîmes nous était supérieur même si en première mi-temps nous avons eu quelques opportunités. Je pense que j’ai fait des erreurs de casting. Nous faisons avec les joueurs que nous avons et les Gardois nous était supérieur peut-être pas dans l’envie mais dans le jeu. Nous avons été dominés dans tous les secteurs du jeu, inférieurs athlétiquement. A la clé, le score peut être plus lourd comme on pouvait revenir à 3 à 2. Mais c’est anecdotique.  Leur gardien est excellent.  Il sort des arrêts déterminants au bon moment. Pour nous, c’était un jour sans, même une période sans ; Il va falloir faire le dos rond et essayer d’avancer et de ne pas lâcher.

 

Les photos :

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article