Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball N2M: Toulouse était trop costaud

DSC03493.JPGChampionnat de France de Handball  Nationale 2 - Poule 4 - 12e journée

 

Gymnase Jacques Anquetil
Toulouse Union Handball bat Vénissieux Handball 29 à 23 (15 à 11)

Environ : 300 spectateurs
Arbitrage : Mlles Berraud et Dufes

 

Pour Vénissieux :
gardiens : Vialla (cap-14a), Wodey(3a),

Joueurs de champ : Felix (1/5), Bourhani(7/12 dont 0/1 pen), Treuil (2/4), Eberlin (5/11), Pouchol (2/5), Le(3/5) puis Valendru(2/2), Buisson(1/1), Pral, Djemai – entraîneurs : Eric Forets et Gerald de Haro
Cartons jaunes : Eberlin,Felix, Bourhani
Exclusions temporaires : Felix(24e), Buisson(38e) et Pouchol (55e)

 

IMGP6008.JPGPour Toulouse :
Gardiens : Serdarevic (18a), Arriuberge
Joueurs de champ : Peyrot(1/2), Moreau(cap-11/18 dont 4/4 pen), Celestin(4/7), Ait Sahalia(4/7), Morency(1/6), Sessou (4/7) puis Lefevre(0/1), Fougere(1/3), Pavade(3/4), Chesneau - entraîneur : Rudi Prisacaru
Cartons jaunes : Peyrot, Sessou
Exclusions temporaires : Celestin (10e, 50e), Sessou (25e), Fougere (28e), Pavade (58e)

 

Ce samedi soir, en cas de victoire, Vénissieux pouvait pour la première fois de la saison avoir vue sur le haut de cette poule de Nationale 2. Mais malheureusement pour eux, cela ne sert à rien de  rencontrer une réserve de Division 1 lors d’une trêve mise à profit par la sélection française . Le  TUHB  déjà survitaminé par le bon air qui descend des Pyrennées  presentait Celestin et Arriuberge deux cadres de l’équipe à Jérôme Fernandez et un pigiste de choix Moreau. Avec en plus  deux beaux bébés en défense : Morency et Ait Sahalia, l’équipe  toulousaine avait plutôt une ressemblance à une équipe bis qu’à une réserve style Istres, Nîmes ou St Raphael.  
IMGP5950.JPGDans ce match entre deux équipes se tenant pourtant en un point, la rencontre va être dynamiter d’entrée par Celestin et sa puissance physique (3/ 0 - 3e). Vénissieux va donner le change et revenir dans le match sur des réalisations de Pouchol, Eberlin, Treuil et par le bondissant petit ailier Le.  Pouchol égalisera à 6 partout (12e).   
La plaisanterie a assez duré. Rudi Prisacaru va resserrer ses lignes et  les Haut-Garonnais vont mettre à distance Vénissieux. Le public dont les 60 salariés de la Raffinerie de Feyzin invités pour l’occasion auront beau encourager leurs favoris, Toulouse bascule à la pause avec un avantage substantiel.


Les visiteurs en équipe d’expérience vont ensuite gérer le match. S’assurant un écart  variant entre 3buts (17/15- 35e) et 4 buts (18/22 - 46e).  A aucun moment Vénissieux malgré de bonnes séquences de jeu, ne va sembler en mesure de contester leur supériorité. Le gardien Serdarevic se chargeant de décourager les Vénissians audacieux comme Valendru ou  Bourhani. Au final, une large victoire toulousaine,  logique au vu des forces en présence. Dommage pour la régularité d’un championnat faussée par de telles descentes. Mais c’est ainsi et Vénissieux est bien placé pour savoir.

 

Les réactions :

 

SOT78417Eric Forets entraîneur de Vénissieux Handball :

« Dans ces périodes, chaque saison  c’est le même zouk. Tout est permis et autorisé. La D1 ne joue pas et ils font descendre leur arrière droit et leur arrière gauche. Pour moi c’est incompréhensible. Il y a des équipes qui ne sont pas montés et d’autres qui ont été relégués à cause de ces passe-droits.  Les centres de formation se maintiennent à notre niveau à cause de ces périodes car ils enchaînent les victoires.
Pourtant aujourd’hui ce n’était pas mission impossible.  Mais nous n’avons pas été réalistes et nos ratés ont été convertis en buts par l’équipe adverse. A un autre niveau de jeu, cela passe mais face à une telle équipe nous n’avions pas le droit à la même erreur. On a eu des ballons pour revenir au cours de la seconde période mais à ce niveau ; il ne faut pas rater des shoots à 6m. Je regrette aussi la mauvaise entame de match et nos difficultés sur la 6-0 proposée par Toulouse. Nous manquions de puissance  et cela est apparu trop vite. Pour moi c’est le contexte qui est rageant. Car si nous les aurions jouer il y a une quinzaine on aurait affronté une toute autre équipe. »

Julien Vialla capitaine de l’équipe vénissiane :

« C’était une mission difficile parce que c’est un centre de formation renforcé. Mais c’était un match référence pour ce qui nous reste à faire. Nous avons joué avec nos armes. Il y a eu des échecs et des choses à améliorer. Mais il ne faut pas remettre tout remettre en question sur un match comme celui-ci. On a su limiter la casse mais c’est tout.  Les joueurs toulousains qui ont joué ce soir font la navette entre la 1 et la 2 Mais je

pense  que les joueurs cadres de la D1 ne sont pas là car ils ne vont pas mettre en danger leur saison en venant jouer en équipe 2. Pour nous c’est du bonus car cela donne du crédit pour que l’équipe continue à travailler dans le bon sens et continue de progresser. »

 

Les photos :

 

Musique : EcHo2K - On my way

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article