Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball N2M : Dijon avait trop de piquant

 

SOT76954-copie.jpg

Championnat de France de handball Nationale 2 masculine - Poule 3 - 1ère journée retour
 

 

A Vénissieux au Gymnase Tola-Vologe

 

Vénissieux Handball  / Dijon Bourgogne Handball (2)  25 à 30 (8 à 18)

 

Arbitrage : MM Dare et Fanack


Pour Vénissieux

Gardiens : Vialla (8a), Lefranc (2a)
Buteurs : Bouvier (9/18), Eberlin (4/11), Pral (3/3), Facila (2/3), Bouchet (2/2),Valentin (2/6), Pouchol (2/4),  Treuil (1/2),  Felix (0/5),  Jouty – entraîneur : Christophe Marais
Exclusions temporaires : Facila (14e, 27e, 38e), Bouvier (22e, 38e), Bouchet (39e)
Carton rouge : Facila (38e)

 

Pour Dijon :
gardien : Bordes (14a)
Buteurs :  Gaillard (8/10 dont 3pen /3), Petiot (8/11 dont pen/2), Chatelet (5/7),  Compas (3/6), Carrion (3/6), Charollais (2/2), Arbez (1/2), Barbey (1/1), Marion, Lambert, Beccu – entraîneur : Ulrich Chaduteaud
Exclusions temporaires : Arbez (11e), Carrion (38e)
Carton rouge : Barbey (37e)

 

SOT76953_modifie-1-copie.jpgRestant sur un beau succès  face à la réserve des professionnels de Sélestat, les Vénissians se voyaient proposer ce samedi  un nouveau centre de formation celui de Dijon, équipe qui évolue en D1.


Les Bourguignons vont prendre un départ tonitruant favorisé par une équipe locale méconnaissable.   Dijon sanctionne les sept premières minutes de jeu par un 5 à 0 sans appel. Par instants, on croit voir les locaux jouer au ralenti.  Les visiteurs vont continuer  sur leurs lancées.  Avec Chatelet à la manoeuvre, la très jeune garde dijonnaise avec Petiot   se détache irrésistiblement.  Les Vénissians  ne peuvent que constater les dégâts. Jouant juste, avec une vitesse d’exécution rappelant leur équipe fanion,  les Dijonnais  plient  la première mi-temps avec un avantage de 10 buts. Un avantage complètement  justifié.
Malmenés  à la pause par leur entraîneur, les Vénissians  vont effectuer une belle entame de seconde mi-temps avec notamment l’efficace Bouvier.  Laissant Felix au vestiaire, Christophe Marais change de stratégie  et perturbe la belle engeance adverse. Mais ce n’est que de courte durée. Dijon joue un cran au-dessus. Les Bourguignons ne souffriront  que faiblement de l’expulsion directe et justifiée de Barbey (37e) suite à une véritable agression sur Eberlin. Ils reprennent leur marche en avant. Facila (38e) est à son tour expulsé (38e) pour 3 fois deux minutes.  Comme le gardien dijonnais est impérial dans les cages, et que les attaquants locaux se montrent imprécis, l’issue du match est scellée.  Dans les cinq dernières minutes, Vénissieux ramènera  l’écart à cinq unités. Un écart flatteur tant a été grande la différence ce samedi soir entre les deux équipes.

 

SOT76960-copie.jpgRéaction de Christophe Marais l’entraîneur vénissian :

« Nous avons perdu le match d’entrée. IL n’y  a que nous qui perdons des matchs en menant de 10 buts à la pause.  Nous avons réagit trop tard. Tactiquement, j’ai trouvé des solutions trop tard. Nous sommes tous fautifs moi le premier. L’équipe dijonnaise nous était très largement supérieure. C’est un centre de formation, les joueurs s’entraînent 8 fois par semaine.  Nous sommes loin de tout cela. Nous avons été dépassés par la vitesse de circulation de balle. Tactiquement, nous avons eu un peu de mal pendant trente minutes.  Le seul point positif de cette soirée est la réaction de l’équipe en seconde période.  Nous avons eu la chance de les battre au match aller car les réservistes dijonnais n’étaient pas encore au point. D’autres équipes vont souffrir face à une telle machine. J’ai été impressionné par ce collectif.»

 

Les photos :

 


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article