Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball : Les U14, vivier du VHB

DSC03717Championnat du Lyonnais de handball – Catégorie U14 garçons – Première journée

Gymnase Tola-Vologe


Vénissieux Handball U14G(1) et AS Marcy l’Etoile HB 15 à 15 (7 à 9)

Arbitrage : MM Danelzik et Perraudin (Jeunes arbitres)

 

Pour Vénissieux :

Gardiens : Luiset (6a), Cissoko(5a)
Ont joué : Chevieux, Sahraoui(5), Timera, Seddik, Bonnet (2), Minchella(2), Sudour (1), Luiset (1), Hilger (1), Gendre (1), Cissoko (2), N’Guyen (1) – entraîneurs : Julie Pereyron et Fréderic Lahalle

Exclusion temporaire :  Sahraoui

Pour l’AS Marcy :
Gardien : Morsetti (10a)
Ont joué : Blanc, Blondeau(2), Cottin(1), Deneure(8), Durand( 1), Marbach(1), Rollin, Tirel(1) – entraîneur : Fabienne Bonnevay

 

IMGP2681.JPGCe samedi avait lieu l’ouverture de la saison de handball au gymnase Tola-Vologe avec le match des U14 (région) contre l’AS Marcy l'Etoile.  Si au final des 40 minutes de jeu, les deux équipes n’ont pu se départager, les parents présents ont pu assister à une belle promotion de cette discipline.

A 5 contre 5, les Vénissians ont  mis du temps à rentrer dans la rencontre, bafouillant au passage leur handball. Quoi de plus normal de voir les visiteurs atteindre la pause avec un léger avantage!

A la reprise du match et  à 6 contre 6 et repositionnés par le duo de coachs, les locaux vont prendre l’initiative et faire basculer la rencontre. Incapables de trouver une solution à la défense à 3 avancée, proposée, les visiteurs vont voir Vénissieux prendre un net ascendant. Mais les jeunes vénissians   jouant avec les nerfs de leurs entraîneurs ne tiendront pas la distance se faisant rejoindre dans les dernières secondes de jeu. Vénissieux aura la balle de match mais à la sirène, Morsetti fera la parade décisive à la grande joie de ses coéquipiers.

 

Le vivier

 

Cette catégorie d'âge, véritable vivier de l'association affiche cette saison complet. 24 handballeurs nés entre 1999 et 2001 composent les deux équipes engagées.   L'une évolue en championnat régional et l'autre en département. Ce collectif est managé par Julie Pereyron et Frédéric Lahalle. Un duo de coachs sur le terrain comme dans la vie très apprécié au club.
Cette saison, l'objectif fixé par les dirigeants du VHB  est de permettre à ces jeunes d'intégrer la formation U16 de niveau interrégional " Un niveau que le club espère retrouver à nouveau. Notre but à Fred et à moi, est que ces jeunes se fassent plaisir et trouvent leur compte. Notre projet pédagogique est la montée de balle et le jeu rapide, un peu à  l'image du club" souligne Julie Pereyron.

IMGP2610.JPGLe VHB et les Minguettes

Il est fini le temps où le handball, sport roi des cours d’école, déversoir du trop plein du football était le parent pauvre du sport collectif national voire local.  Une discipline à laquelle on s'inscrivait parce que, on n'était pas bon ailleurs.

En cette saison, post olympique, les  résultats de l'équipe de France ont encore propulsé la jeunesse à  s’intéresser à cette  discipline auréolée. Afflux constasté, ailleurs comme à Vénissieux ! Et quoi de plus normal à Vénissieux qu’ailleurs ; il était une époque encore récente où le handball local était au sommet français de ce sport d'origine allemande. Où le handball vénissian était l’un des moteurs principaux de la belle aventure qui pendant près de 20 ans allait faire disserter les médias nationaux et remplir la vitrine du sport français, de titres mondiaux, continentaux, olympiques, trophées les uns encore plus beaux que les autres.

La locomotive handball trace désormais une belle route. De sport mineur, il est devenu majeur.  Au vu des efforts consentis par les clubs, pas étonnant de voir ce résultat.  D'ailleurs le club vénissian avec 400 adhérents ces jours-ci, record battu, en est le plus bel exemple.

A Vénissieux comme dans d’autres clubs de la région parisienne, un axe de leur  développement a été d’aller démarcher les jeunes des banlieues populaires. Luc Abalo est le plus exemple de ce type d'approche. L'un des joueurs phare du PSG IMGP2639.JPGqatarisé est issu de la Zup d’Ivry et formé par le club local. Son épopée a poussé bon nombre de jeunes des quartiers en difficulté à s’orienter vers le handball. C’est un peu l’exemple référence pour Vénissieux Handball. L’accord entre la société Total et le club vénissian s’inscrit dans cette optique. Promouvoir le handball aux Minguettes, quartier populaire et sportif par excellence où seul le football semblait avoir droit de cité est devenu une priorité pour les dirigeants locaux. C’est ainsi que  peu à peu des jeunes  auparavant tentés par l’ASM viennent au handball. Comme  Konta Timera, jeune minguettois d’origine sénégalaise, passé par le filtre football. Il

a découvert le handball à l’école. Repéré , il a  laissé les crampons pour intégrer la section ouverte par le club vénissian aux Minguettes.  Ce samedi il faisait partie de l’équipe région moins de 14 ans. Il vit désormais une passion handball copmme nous le confirme sa maman Tatiana qui regarde les évolutions de son fils du bord du terrain. «  En changeant de discipline, Timera s’est épanoui. Au VHB , il a trouvé un encadrement de qualité. Timera a intégré aussi la section sport étude du collège Honoré de Balzac. Il peut ainsi suivre les études et sa passion dans les meilleures conditions. »

 

A noter que le VHB organise le 29 septembre  matin au gymnase Jacques Brel, une rencontre découverte de la discipline. C'est gratuit et ouvert à tous.

 

Les photos :


Musique : Tenpenny Joke - Black satellite 

 

Creative Commons 


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moi 29/10/2012 20:11

Trop Beau mon saut !!