Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball : L'analyse de Gérald de Haro après Nice

 IMGP7987Ce samedi, juste avant le début de la rencontre qui devait opposée les handballeurs locaux à l'équipe de l'AS BTP Nice, Gérald de Haro l'entraîneur adjoint de Vénissieux Handball paraissait inquiet. Les blessures de Felix, Le, des entraînements dans la semaine non conformes à son exigence n'avaient pas d'après-lui, placée l'équipe vénissiane  dans les meilleures conditions. La très difficile victoire tirée par les cheveux des locaux (28 à 27) lui a donnée raison.
Explications de texte après cinq minutes de doute et après être passé non loin d'une nouvelle défaite à domicile


« Je savais que cette rencontre n’allait pas s’avérer facile. Comme s’est déroulé la rencontre nous aurions pu supposer nous imposer sans avoir de soucis. Ensuite ils se passent des événements de jeu en notre défaveur. Nos fautes de fin de rencontre sont évitables. Ces joueurs ont manqué de lucidité et mis le résultat en danger.  Nice de son côté jouait sa survie en N2. Elle n’a pas voulue lâcher la rencontre. Avec ses armes, elle nous a mis en difficulté grâce à une mentalité de battants. Autrement nous avons mené tout le long. Même quand Nice nous a fait des strictes, nous avons trouvé des solutions. »

  
SOT77333 copieEst-ce que c’était voulu de jouer à ce faux rythme ?
« Eric et moi-même n’avions pas donner de consignes spéciales allant dans ce sens . Nous voulions une grosse défense et jouer toutes nos montées de balles. Par contre nos contrattaques ne se sont pas avérées payantes. »


 Est-ce difficile de manager une équipe de jeunes ?
«  Toujours ! Normalement à trois minutes de la fin du match on doit éviter de jouer à 3 joueurs de champ. Quant trois minutes de la fin dans cette configuration, il faut éviter d’aller au tir sans être en sécurité. Cela fait trente 30 ans que je le dis à des jeunes comme ceux-là. C’est usant. »

 

Au delà des trois points de la victoire que retenir d’un tel match ?
« Notre peur c’était de perdre ce genre de rencontre. Nous voulions aussi savoir la réaction de l’effectif après la défaite de Nîmes la semaine dernière. Nous n’arrivons pas à enchaîner une série de victoires. Avec Eric, on a toujours la crainte de tomber dans la spirale des défaites. On peut dire que leur prestation n’a pas été à la hauteur mais au niveau de l’état d’esprit affiché , l’effectif a été présent.

Le message était de réagir après Nîmes , de bien se préparer la quinzaine qui vient et d’aller chercher l’exploit à Ajaccio. La première partie de l’objectif est atteint. Cette équipe de jeunes est capable d’enchaîner un match quelconque comme celui-ci et d’aller bousculer un leader. Ajaccio est prévenu. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article