Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Fusion... effusions

DSC01667Il y va de la fusion de l’AS Minguettes et de l’US Vénissieux comme le monstre du Loch Ness. Il suffit parfois d’une petite phrase dans un article de journal pour la voir ressurgir et alimenter les prises de position de uns et  des autres.  C’est Georges Clavel  secrétaire général de l’AS Minguettes  qui dans un article du journal Le Progrès du 3 janvier est l’instigateur malgré lui  de la dernière polémique. Il évoque dans un article concernant le «renflouement » de son association par la municipalité.  « Pour le futur, la mise en place de solutions nouvelles, une autre façon de fonctionner. Ce qui pourrait passer par un rapprochement entre clubs. Moi, la fusion avec l’USV, j’y suis favorable depuis de longues années. »

Des phrases qui ont fait réagir Maurice Persch de l’US Vénissieux. Tout le monde sportif à Vénissieux connaît bien Maurice, dirigeant, ex-président , entraîneur  bref un peu l’histoire de l’USV, une institution qui va sur ses 80 ans. Maurice nous a écrit. Nous reproduisons sa prise de position   

 

« Il va de soi que l'on ne peut laisser un club dans la tourmente financière, nous avons vécu le même scénario dans les années 1999-2000 , et c'est la solidarité entre dirigeants bénévoles et les services municipaux qui nous ont permis de réagir . Mais restons quand même sur terre. Une  fusion entre les deux club deviendrait une  entreprise enchaînée par  l'argent. Nous assisterions à une fracture a la base du tissu associatif et à une fuite des bénévoles de deux côtés.  Ce tissu qui nous permet pour l'instant d’ être utile a notre commune.»

SOT72106.jpgMaurice Persch évoque le rôle prépondérant des subventions municipales  « Si  l'argent dans le milieu du football est le nerf de la guerre , peut on parler de football amateur quand de telles sommes sont en jeu ..! Je me suis toujours battu pour que les vraies valeurs de ce sport soient reconnues, pour moi l'argent n'en fait pas partie.
Il est vrai que les clubs de banlieues ne pourraient vivre sans les subventions municipales .Mais je reste persuadé que les besoins humains ont à mes yeux autant de valeur sinon plus que l'argent. La pénurie de bénévoles est la triste conséquence de la mainmise de l'argent sur l'humain .

Je suis fier d'avoir passé 51 ans de ma vie au service du club , mais je voudrais avant qu'il ne soit trop tard retrouver les plaisirs du stade , je reste convaincu que c'est par la formation dans toutes les écoles de football que nous arriverons à reparler simplement et revenir aux plaisir du jeu.

Finalement nous vivons dans un monde d’assistés et les clubs en subissent les conséquences. »

Une prise de position tranchée d'un opposant à la fusion. Une éventualité rejetée il y a de cela une décennie par les adhérents de deux clubs. Un débat qui a resurgit par une interview accordée le 29 mai par Andrée Loscos l’adjointe aux Sports à Sports Vénissians  ou elle affirmait à propos de ce dossier : « Je souhaite que l’AS Minguettes et l’US Vénissieux arrivent à un accord. Il y a des réticences mais pas au niveau du conseil municipal »

 

Fusion, effusion, ce dossier fait couler beaucoup d'encre, les uns sont pour,  d’autres contre. Le dossier est passionnel.  Attention cependant à rester vigilant.

L’opération  1 +1 peut parfois faire 0.75. Souvent, les finances ne sont pas une science exacte surtout en ces temps de crise .

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article