Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Football : Les Minguettes (3) jouent à l’envers

football_2011-0611.jpegChampionnat de football de District - Excellence - Poule A - 14e journée

Stade Auguste  Delaune,

Arbitrage de M. Charleux

 

Marcy-Charbonnières (2) bat AS Vénissieux Minguettes (3) par 2 buts à 1 (0-0).

 

Buteurs pour l’ASM : Akar (86e). Pour Marcy : Lafay (48e) et Mehouachi (71e).

ASM : Crouzet, Saada, Abderrahmane, Touil, Daoui, S. Reale, Khira, Saoudi, Gorine, Hassaine, Lafi, Sassi, Akar, Spennato
 

 

Marcy : Galet, Harchay, Missaoui, Mounib, Guerrie, Carme, Lafay, Soriano, Sebbah, Nseth, Mollard, Mehouachi, Tekele, Jacqui.


Pour avoir réalisé trop tard qu’elle était menée 2 à 0, l’AS Minguettes s’est inclinée face à une équipe de Marcy qui n’en demandait pas temps. Et qui surtout a mis à profit les quatre ou cinq contres qu’elle s’elle procurée dur le synthétique de Delaune. Trop passifs donc, les Vénissians ont eu le tort de se contenter d’une maîtrise du jeu sans vraiment pouvoir menacer le portier Galet. Tout juste notera-t-on les tentatives d’accélération de Lafi, Sassi ou Spennato. Dès la reprise, l’ASM allait devoir hausser le ton. En effet, une faute de main vénissiane pourtant non intentionnelle sur une frappe de Sebbah permettait à Marcy d’ouvrir la marque sur un penalty converti en but par Lafay (48e). Ce but allait certes secoué un groupe local saisi par une étonnante léthargie voire une overdose de gestes technique improductifs. Le défenseur Daoui devait même sauver in extremis un ballon menaçant devant les buts de Crouzet. L’ASM dominait mais s’exposait à un “toujours possible contre heureux”. Ce qui ne manqua pas de se produire à la 71e mn. Mehouachi se trouvait en embuscade sur un centre... mal jugé par la défense centrale vénissiane, il doublait la mise pour son équipe (71e). Il n’y aura plus qu’une équipe sur le terrain. Mias trop tard. Ce n’est pas le but inscrit par Akar aux portes du temps additionnel qui allait effacer le match joué à l’envers par les Vénissians.

 

D.Y.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article