Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Football CFA2 : Un nul inespéré

IMGP2495Championnat de France CFA2  - Poule D - 20ème journée

Stade Laurent-Gérin,

Pelouse en bon état – Temps doux – Vent du sud par rafales en première mi-temps

Une cinquantaine de spectateurs

AS Minguettes - SA Thiers 1-1 (0-1)

Arbitre : M. Abdelhaoui  assisté par MM Castelhano et Mourgues

AS Minguettes :
Garcia, Granturco, Lignongo, Belibi, Abdi (Benbraïek, 85e), Abdi, Aït Mouden, Prieto, Zouaoui (Berrezkami, 68e), Papaléo, Azerazak, Kouam – Entraîneur  : Patrice Ouazar

SA Thiers :
Charmetton, Blassy, Train, Carle, Koualed, Maltrait, Chevalerias, Morjeat,  Nsa  Abessolo (Guillaume, 78e), Laissaoui, Khrimou - Entraîneur : Gilles Labre.


Buteurs : Lignongo (93e sp) pour l’AS Minguettes, Krimau (11e) pour le SA Thiers.

Avertissement : Kouam (41e), Granturco (90e), Benbraïek (94e) à l’AS Minguettes. Khrimou (79e) au SA Thiers.

IMGP2481Le contexte : 

L’AS Minguettes reste sur deux défaites face à des concurrents directs Chambéry et MDA.  Les Vénissians jouent sans Sassi souffrant et Zerari non retenu.  

Thiers qui reste aussi sur deux défaites est toujours en embuscade et abat l’une des ses dernières cartes en vue de  la montée en CFA .

Le  match : 

Celui-ci débute  plutôt bien pour les Vénissians.  Papaléo est  le premier à solliciter  Charmetton (8ème) sans trop de conséquence pour les visiteurs qui dès la première occasion font mouche. Laissaoui sur coup franc adresse un centre parfait que Khrimou (11e)  d’une maître tête convertit en but.  Ensuite point de réaction d’orgueil des  locaux qui mis à part une «  Zidane » de Prieto (25e)   et une frappe de Lignongo (32e)  concrétisant une bonne action collective des Vénissians, un tir  bien capté par Charmetton, n’ont pas grande chose  à proposer à la maigre assistance .  Ce sont les « Couteliers » qui  continuent à peser sur la rencontre  Sur un corner de Laissaoui, celui trouve au premier poteau Khrimou (44e) dont la reprise de la tête s’écrase sur le montant d’un Garcia battu.
La seconde mi-temps sera faite d’approximations de part et d’autre . Un tir d’Azerarak (78e) et un corner de Prieto (87e) sont les seuls faits notables à se mettre sous la dent. Les hommes de Gilles Labre contrôlent , et semblent se diriger vers une victoire logique.

IMGP2497On joue la dernière minute des quatre supplémentaire accordé par l’arbitre quand sur une frappe de Papaléo atterrit sur la main du Thiernois Chevalerias.  Le penalty sifflé par M. Abdelhaoui est converti  une première fois par Lignongo, mais celui –ci est à retirer. Des Thiernois ayant pénétrer dans la surface de réparation pendant l’exécution de la sanction.  Lignongo sans se poser des questions change  de côté et arrache  un match nul inespéré pour l’ASM.  Une mauvaise affaire pour des locaux qui laissent sur ce match leurs derniers rêves d’accession en CFA. En effet Feurs file bon train et Chambéry et l'ASSE (2) avec des rencontres en retard sont virtuellement devant desormais des Vénissians qui piétinent avant le sprint final.

Réactions :

Stéphane Granturco capitaine de l’ASM :

IMGP2493«  Nous n’avons pas été bons. Nous nous sommes énervés moi le premier. Actuellement notre comportement est catastrophique. Il n’y a pas de jeu. Face à Thiers, on s’en sort miraculeusement à la mi-temps avec un handicap d’un but. Le problème est que l’équipe  est très jeune et se remettre en question tous les week-end ce n’est pas évident pour tous . Me concernant, mon match de suspension purgé m’a  handicapé. Je ne suis dela première jeunesse et me remettre dans le bain, cela coûte. Je suis donc  passé à côté du match.  Je n'ai pas d'excuses. Par contre, il y a des sanctions que je n'apprecie pas. Je suis un aboyeur et je suis visé ces temps-ci par le corps arbitral. Actuellement, je prends un carton tous les deux matchs. Je trouve ces sanctions injustifiées. Il n'y aucune mechanceté de ma part.  »   

Patrice Ouazar entraîneur de l’ASM :

« En  première mi-temps, le vent nous a sérieusement gêné, puis ensuite celui-ci est tombé comme par magie .  En première mi-temps, nous n’avons pas été capables d’enchaîner trois passes.  En seconde période, l’équipe était mieux positionné  mais le jeu n’y était pas. Ce nul est  une grosse déception. Depuis notre seconde place au classement, les équipes se méfient de nous et jouent en conséquence. Il va falloir réagir  car samedi prochain le derby face à Saint-Priest peut encore  valoir cher. »

Les photos :


 




Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

collab 03/04/2010 11:27


merci pour l'article !