Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Fête du sport et de la jeunesse : Record d'affluence battu

IMGP2260.JPGLa fin de saison comme dirait Audiard, Michel de son prénom se tire et malgré un mois de juin plutôt maussade les fêtes fleurissent toujours ici et là.  Celle du Sport et de la jeunesse, initiative municipale deuxième du nom , a réuni un public record. Benoît Depierre le nouveau directeur de la jeunesse et des sports était fier d'annoncer vers 18h30, le chiffre de 2200 vénissianes ou vénissians à avoir franchi les grilles du stade Laurent-Gérin Record de 2010  battu et ce malgré un début de samedi après-midi ne laissant présagé rien de bon. Une fête des sports et de la jeunesse qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup de travail de la part des organisateurs, clubs, bénévoles, beaucoup d’animations, démonstrations et cette année deux concerts . La Fête du sport de la jeunesse c’est voir Malik le jeune footballeur de l’USV se dépêcher de remplir son pass’sport non pas pour gagner un lot au tirage au sort mais pour pouvoir refaire une seconde fois du karting qu’il aime tant. C’est de voir Laure Chauvot la nouvelle présidente du CMOV gymnastique rythmique essuyer les plâtres dans sa nouvelle fonction et répondre aux questions des médias locaux. C’est la jeune Razika apeurée au moment de monter  sur la tyrolienne trônant à 10 mètres de haut , puis ensuite une fois arrivée en bas s’étonner que cela n’aille pas trop vite. C’est Thibaut fraichement champion de France de gymnastique par équipes plaquant à tour des bras  du coté du rugby. C’est Nelson et Fabien, les IMGP2409.JPGhéros des deux dernières éditions de la Fête des Jeunes en escrime faisant une démonstration à l’épée. Ce sont les pratiques urbaines : basket de rue, graphs…chères à la famille Belmer être mises sur le devant de la scène. Ce sont deux très jeunes venissians qui enfilent des gants de boxe plus gros qu'eux.  C’est de voir Viviane à peine réveillée de sa sieste traverser la rue Jacques Duclos pour aller faire un tour de poney sous l’œil admiratif de sa maman.  C’est Ghislaine Barbin du Sen No Sen, , s’effacer devant les prouesses de ses jeunes coéquipières.  C’est Jean-Louis Perrin satisfait de voir qu’une centaine de jeunes sont passés par le stand de l’AFA-Feyzin Vénissieux et que l’athlétisme à Vénissieux est mieux qu’un prix d’appel. C’est de voir Djamel Younsi,, grand journaliste devant l’éternel  s’exprimer autrement que dans un journal cette fois-ci sur un 60 mètres plat.

C’est tout cela et même plus. Un vrai inventaire à la Prévert.  Le clou de l’après-midi étant  sans contexte celui qui a réunit le plus de public, c’est le concert où plutôt la démonstration du « Pockemon Crew »  Comme redirais IMGP2435.JPGMichel Audiard : « Le prix s'oublie. la qualité reste. » Le break danse devient ainsi un art sportif, une gymnastique volante, tourbillonnante, virevoltante, sans fin. Les Lyonnais ont fait le show, et l’ovation que les adolescents présents lui ont rendu n’était que justice.  Dans cette grande « kermesse » de fin de saison, chaque vénissian de 4 à 20 ans voire plus pouvaient s’initier à la pratique sportive de son choix. Pratiques dispensées par une vingtaine de clubs locaux présents. Cette seconde édition a fait la part belle à la jeunesse et notamment aux adolescents avec de nombreuses animations et démonstrations les concernant. L’après-midi finalement agréable niveau météo,  est passé trop vite pour certains.  Tout s’est fini en chansons par le concert de Téquila Café. Prime aux sons sud-américains, décontractions pour tous, stress envolé pour les organisateurs.  La Fête était réussie, l'heure était aux premiers bilans,   les sourires étaient de rigueur. « L'homme de la pampa parfois rude, reste toujours courtois... » aurait conclut Audiard devant une bonne bière sur la barre de la  la buvette noire de monde mais seul endroit payant de cette fête du sport, il est vrai que tout le reste était gratuit.

 

Une réaction : 

 

Jean-Philippe Delrey du Bunkaï Karaté Do 

 

IMGP2281.JPGQuels sont les enseignements de la journée pour le Bunkaï?
« Nous avons voulu privilégier le stand et montrer le club de proximité que l’on est.  On n’a pas fait de démonstrations sur la scène. Il y avait déjà un autre club, ce n’était pas la peine de faire un doublon.  Le stade Laurent-Gérin, c’est non loin du gymnase Pasteur. Nous sommes un club résident du quartier. Beaucoup des jeunes de celui-ci sont passés nous voir»

 

Comment trouvez-vous l’initiative municipale ?
«  C’est bien de montrer le savoir faire du sport vénissian. Nous y participons et pour notre part nous la complétons par la fête de notre club qui se déroule dans un semaine augymnase Pasteur.»

 

Est-ce qu’une initiative comme celle-ci est complémentaire de Sport Expo?

« Oui sans contexte. C’est même un Sport Expo  avec la possibilité et l’espace nécessaire pour montrer ce que nous savons faire. »

 

Les photos :


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article