Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Derby St-Priest - ASM - La main polémique

Championnat de France de CFA2 – Poule D – 21e journée

A Saint-Priest, Stade Joly.
Temps frais , pluie et éclaircies, pelouse en mauvais état

DSC00904.JPGAS St Priest et AS Vénissieux Minguettes 1 à 1 (1-1)

Arbitres : M. Coutet, assisté de MM. Mitai et Couturier
environ 250  spectateurs

Buts : Archimbaud (28e) pour l'AS Saint-Priest. Papaleo (34e) pour l'AS Minguettes.

Avertissements : Varsovie (45e) ; Benmelouka (63e) ; Yahiaoui (69e) à l'AS Saint-Priest . Abdi (60e) ; Papaleo (77e) à l'AS Minguettes

Pour Saint-Priesr St Priest : Martin : Colloredo ; DSC00905.JPGBenmelouka ; Zouak ; Thetier ; Draidi (puis Sanon, 76e) ; Touahria (puis Yahiaoui, 56e); Varsovie D. ; Chouaou; Archimbaud (puis Azizi, 70e); Varsovie S. - entraineur : Eric Guichard


Pour l’AS Minguettes  : Garcia ; Lignongo ; Granturco ; Belibi ; Abdi ; Ait El Mouden ; Prieto ; Benbraiek ; Papaleo (puis Zouaoui, 89e) ; Sassi (puis Zerari, 65e) ; Kouam (puis Berrezkami, 77e) ;-entraineur : Patrice Ouazar

Il se passe toujours quelque chose dans les oppositions  entre l’AS Saint-Priest et l’AS Minguettes. Après l’avalanche de buts du match aller et le retournement de situation venue de nulle part avec la victoire des Asémistes 5 à 3, hier, c’est à la 73e minute de jeu que le match a failli basculer en faveur des Vénissians. Sur une frappe d’Aït El Mouden, le ballon atterrit sur la main de Benmelouka, bras décollé, action se déroulant dans la surface de réparation et le joueur sanpriot  en position de dernier défenseur.   La sanction suprême s’  impose, la bronca dans le stade est proprtionnelle au geste vu de tout le monde  et même Eric Guichard l’entraîneur sanpriot admettra en fin de match la véracité de ce geste. Pourtant malgré toute ces évidences.  L’arbitre central, pourtant bien placé,  sera le seul à ne pas avoir aperçu le geste du joueur de Saint-Priest.  Une polémique inutile dans un match qui n’a pas atteint les sommets du match aller. A vrai dire on en était loin. La faute, sans doute la pluie, le terrain et l’enjeu.

IMGP2581Avant cette action de jeu, l’AS Minguettes effectue le meilleur départ. Pressant haut une équipe locale, les Vénissians vont se créer les meilleurs occasions. Sassi (9e), Kouam (10e et 11e) ne sont pas réalistes. La meilleure action de ce début de match est à mettre à l’actif d’Aït El Mouden (13e) omniprésent durant cette fraiche après-midi,  dont la frappe brossée passant non loin de la lucarne de Martin  fait passer un frisson aux supporters locaux . Les San-Priots  subissent le match, mais ce sont eux contre le cours du jeu qui vont ouvrir la marque  et comme c'est souvent le cas sur coup de pied arrêté.  Sur une faute inutile de Ben Braiek plein axe à 25 m, Draidi à la manœuvre, dépose le cuir sur la tête d’Archimbaud qui bat imparablement Garcia (30e). Vénissieux réagit rapidement. Sur un corner de  Sassi, la tête de Belibi passe de peu à côté du cadre de Martin (31e).  Saint-Priest  insiste et  Stéphan Varsovie gâche le travail initial de Chouaou (34e).  Le ballon voyage de cage en cage. Sur une percée de Kouam, son centre  millimétré atterrit dans les pieds de Papaléo (36e), qui mystifie Zouak pour déposer le cuir dans la lucarne de Martin. Un petit chef d’œuvre fêté comme il se doit.  Zouak ( 38e) et surtout  Didier Varsovie  (42e) ne sont pas loin de redonner l’avantage à l’ASSP juste avant la pause.  Sur la dernière action Il faut un sauvetage miraculeux de Lignongo pour que le ballon ne franchisse pas la ligne de but.
IMGP2606L’AS Minguettes attaque la seconde période tambour battant. Il faut un grand Martin pour stopper la tentative de Kouam (47e) . Puis le gardien réitère son exploit sur une frappe à bout portant de Sassi (51e). Les locaux  répondent du tac au tac par Zouak (53e) dont le tir est stoppé en deux temps par Garcia.  Le match ensuite perd en intensité. A signaler le vilain geste de Benmelouka  sur Lignogo (63e) qui aurait dû être passible d’un carton rouge. Puis le match s'emballe  sur la fameuse main oubliée  décrite plus haut.  Dans la foulée  le référé s’emmêle une nouvelle fois les pinceaux, Zerari qui file vers le but est fauché par un défenseur local , 'arbitre choisi la règle de l'avantage à Prieto  dont le tir termine sa course dans le petit filet.  Les Vénissians s’étaient créées les meilleures occasions, mais n’étaient pas récompensées  pour les efforts.  Dommage car s’il y avait un vainqueur moral  sur le terrain pour ce  « classico «  de la CFA, il avait les couleurs or et noir revêtues par l’ASM pour l'occasion .  La seule certitude de ce derby sera la fin des rêves  , des uns et des autres , d’un retour vers l’élite du football amateur du moins cette saison.

Réactions :

DSC00906.JPGVirgil Papaléo auteur du but vénissian :

«  Ce match nul n’est pas injuste. IL est décevant pour nous.  Je pense qu’il avait main mais l’arbitre n’a pas sifflé. Je ne vais pas revenir dessus. L’arbitre le sait qu’il  a fait une faute. C’est son problème.  Je pense  qu’on a été présent. Pour la suite, les chances de montée sont compromises mais ce n’était pas l’objectif du club.  On a assuré le maintien avec une équipe  composée de jeunes joueurs n’ayant pas évolués à ce niveau et que beaucoup  d’observateurs voyaient descendre. On fait une belle saison. Quant à mon retour à mon club formateur, il est satisfaisant.  Quant à mon futur, il est surtout professionnel, j’ai ma boîte et c’est important.  Quand à connaître mon avenir sur le plan football, c’est encore trop tôt pour en parler. »

 Patrice Ouazar entraîneur de l’AS Minguettes  :

« C’est dommage, on a essayé de créer du jeu, je suis déçu  du résultat par rapport aux joueurs et  leur débauche d’énergie. L’équipe a essayé d’être costaud.  On aurait pu faire mieux. Nous avons su mieux s’adapter que Saint-Priest aux conditions de jeu mais  on a n’a pas été efficaces. IMGP2614Il y avait la place, on a quatre ou cinq occasions en deuxième mi-temps. Martin a flambé.  Mais  ce sont nos joueurs qui le mettent en évidence.  Je suis content car les joueurs sont capables de faire de bonnes choses.  IL faut cependant être régulier. Ce soir on est sorti de l’ordinaire. On les a perturbés, ils s’attendaient à autre chose.  Ce soir au moins, on sait que nous ne jouerons pas la montée, mais ce n’était pas notre objectif.  Si les joueurs veulent aller plus haut, il faudra continuer à bien travailler.  »

Eric Guichard entraîneur de l’AS Saint-Priest :

«  Je suis déçu du contenu. L’équipe a manqué de fraîcheur. Nous avons eu une semaine difficile. Nous étions sur trois rencontres consécutives. MDA  Chasselay nous a émoussé physiquement. Cela s’est vu dans l’entame de match notamment dans les duels, où l’équipe a été dominée par les Minguettes. L’animation offensive à été déficiente.  Je pense que cela a été un match ouvert. Rarement, on a été aussi en difficulté, cette année à domicile que ce soir.  Je regrette le but qu’on prend mais on aurait dû en prendre d’autres.  Les Minguettes est une équipe difficile à jouer. Pourtant nous avons eu des situations de but, nous aurions pu scorer aussi. Le match nul est logique.  Quant au geste polémique, il y avait main, la décision est un jugement humain,  je ne pense pas qu’il y avait main volontaire de la part de notre joueur. Par contre, je ne vais pas m’en plaindre sur le coup. »

 

Photos :

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article