Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Derby : L'ASM avait les crocs

SOTO0771.JPGChampionnat de France CFA2 - Poule D -32ème journée

 

A Saint-Priest - Stade Jacques Joly :

Beau temps chaud – Pelouse en parfait état

 

AS Minguettes-Vénissieux bat AS Saint-Priest 2 à 1 (2-0)
Arbitre : M. Boyer, assisté de MM. Bijon et Manhaudier
Environ 300 spectateurs
Buts : Napoletano (67ème) pour AS Saint-Priest. Aït El Mouden (24e), Hamdany (48eème) pour AS Minguettes Vénissieux
Avertissements : Aït Mansour à AS Saint-Priest. Belibi, Hanachi à AS Minguettes Venissieux
Expulsion : Chouaou (19ème) à AS Saint-Priest

 

Pour l'AS Saint-Priest : Martin, N’Silu, Padilla, Civier (cap.), Thetier, Zouaoui, Aït Mansour, Draïdi, Chouaou, Azizi, Goiset (puis Napoletano, Zouak, Ahouaoui) - Entraîneur  : Christian Scheiwe

 

Pour l'AS Minguettes Vénissieux : Terras, Hannachi, Granturco (cap.), Belibi, Daouadji, Aït El Mouden, Prieto, Hamzaoui, Hamdany, Khaldoun, Mennana, (puis Mertani, Laviolette, Adjimi). Entraîneur  : Karim Mokeddem

 

SOTO0774Ce samedi après-midi, comme le disait Ahmed Zouak  le président de l’ASM avant le «  classico » de l’Est Lyonnais : «  Faut en profiter car depuis deux saisons,  Saint-Priest ne nous bat plus. » En effet sur les quatre dernières rencontres de championnat  jouées, l’avantage est manifestement vénissian : 3 victoires et un nul.
Pour ce match de gala entre deux formations assurées de jouer en CFA2 la saison prochaine, ce sont les Vénissians qui vont frapper les premiers. A peine M. Boyer a sifflé le coup d’envoi que suite à un contre vénissian, Prieto déborde  la défense san-priote. Son centre est repris, par Mennana dont le tir du plat du pied à ras de terre frappe le poteau de Martin.

Après cette occasion manquée, L’ASM va marquer son territoire faisant circuler le ballon.  S’ensuivra une période sans véritable occasion de but. Puis le public de chauds supporters  va avoir le premier coup de théâtre. Chouaou (19e) commet une faute sur Daouadji . Faute que de nombreux observateurs jugeront passible d’un carton jaune. Le référé à la surprise générale expulse l’attaquant local.

Comme le disait Christian Scheiwe ou Stéphanne Granturco  à la fin du match «  Le match  changea d’âme ! »

SOTO0761.JPGNantis de cet avantage, les Vénissians vont ouvrir la marque par Aït ElMouden (24e) suite à une erreur de la defense san-priote. Le ballon renvoyé plein axe trouve la frappe de celui que nous jugeons comme une des pièces capitales sinon la plus essentielle de l’effectif,, qu’à  bâtit Karim Mokkedem. Martin ne constatera que les dégâts.

Echaudés, à 10 contre 11, les San-Priots ne vont pas rester les bras croisés. L’ex-Vénissian Zouaoui  va se dépenser sans compter. Son corner (38e) sera bien repris par Draïdi mais ce dernier manquera le cadre de Terras

Mais ce sont les Vénissians  à quelques secondes de la pause qui vont être à deux doigts d’accroître leur avantage. Sur un contre , Hamdany délivre une passe dos au but à Hamzaoui (44e)dont la frappe de mule  est détournée par Martin. Une superbe action et un superbe arrêt.
Sans doute émoustillés par leur entraîneur pendant le quart d’heure récupérateur, les locaux vont être les plus prompts à rentrer dans le match.
Le débordement hargneux  de Goiset trouve en retrait plein axe Ahouaoui (46e), mais ce dernier seul devant un cage vide s’arrange pour mettre le ballon à côté.
SOTO0778.JPGLe derby a enfin trouvé son rythme de croisière. Le Vénissian  Hamzaoui lance Hamdany(48e)en profondeur. Ce dernier qui aime ce genre de situation prend tout le monde de vitesse, contourne Martin et double la mise pour les Vénissians.

Perdu, pour  perdu , a 10 contre 11, les San-Priots vont prendre l’emprise sur la rencontre . Zouaoui (54e)  trouve  Goiset qui devance le portier vénissian . Son dribble excentré ne lui permet de redresser la course du ballon qui finit dans le petit filet de Terras. Zouaoui (57e)  au four et au moulin,  va trouver à la parade Terras. Christian Scheiwe va faire rentrer Napoletano.  Coaching gagnant, l’ex de l’ASM reprend un ballon mal renvoyé par la défense vénissiane suite à un corner de Zouaoui (67e).  Napoletano (69e) de la tête,   sera à deux doigts d’égaliser sur un nouveau corner du stratège san-priot.
Ce sont les visiteurs qui tireront la dernière salve. Khaldoun lance Hamdany (76e) en profondeur. Va-t-on  revoir le scenario du second but minguettois. Que nenni ! Le grand Fayçal sans doute émoussé par ses nombreux sprints  mettra le ballon à côté d’une cage désertée par Martin. 

Vénissieux tenait sa seconde victoire de rang sur les San-Priots cette saison.  Un derby cependant laissant sur sa faim tout le monde. La décision de M. Boyer à la 19e minute avait changé la tournure du match.

 

DSC02258.JPGRéaction de Karim Mokkedem entraîneur de l’AS Minguettes-Vénissieux :

« C’est une belle victoire.  Nous avons bien construit ce succès. L’équipe a produit du jeu. Mais nous sommes retombés dans nos travers en seconde période. Nous avions la mainmise sur le match et on s’est fait peur notamment après le but de Napoletano. Nous avons trop reculé.
L’expulsion de Nabil reste la clé du match. Chouaou est un bon joueur. Il pose des problèmes devant.  J’ai été le premier surpris de la décision du référé. Une donnée qui a changé le match.
Sur l’ensemble de la rencontre, si M. Boyer met deux ou trois rouges, c’est pareil.
Ce derby a fait les potins de la semaine. On a vu que cela restait un vrai derby. Même si nous ne jouions pas grand chose mise à part une place de 5e, on tenait à remporter ce match.. Cette semaine, je n’ai eu besoin de motiver personne et malgré quatre absences de taille (Zerari, Tronchon, Ben Braiek et Cassara).

Cela reste valable pour la semaine prochaine, je n’aurais pas à user de la persuasion car nous recevons Chambéry. Ce sont des rencontres faciles à préparer. Même si nous présenterons un autre visage, la moitié des joueurs vont jouer avec la réserve. Une place en honneur est en jeu.

 

Avec cet effectif, nous finirons sans doute 5e. C’est une place pour laquelle j’aurais signé en début de saison ; Quand je vois aujourd’hui, le bilan de nos prestations, je ne peux qu’être satisfait. L’équipe a été maintenue à la trêve.  Si Valence a fait le parcours, le lot des 6 premiers ont eu un parcours similaire. Ce qui nous a plombé, ce sont les défaites, à Pontarlier, Ornans et Cournon.  Trois équipes largement à notre portée. A nous maintenant de rebondir la saison prochaine.  La venue de Marc Buisson est essentielle. Cette saison, nous avons respecté le football. Il nous le rendra un jour. »

 

L'entrevue :

 

DSC02260.JPGAhmed Zouak président de l'AS Minguettes-Vénissieux

 

Quel est votre sentiment sur ce nième derby classique remporté?
« C’était un match sans enjeu, pour nous et pour eux. Nous voulions nous imposer histoire de montrer qu’on avait fait une bonne saison et pas volé  notre place. »

 

D’après vous est-ce que c'est l'équipe la plus motivée qui s'est imposée ?

«  Un derby motive toujours. Saint Priest était motivé pour nous battre.  Avant dans les derbys Saint Priest était dominateur. C’est moins le cas maintenant et cela depuis quelques saisons. L’avantage est de notre côté. Cela prouve qu’aujourd’hui l’AS Minguettes sait se faire respecter même chez les équipes les plus difficiles à jouer.»

 

Est-ce que vous n’êtes pas un peu déçu de ne pas monter en CFA  avec un tel effectif?
« Vous savez, à l’ASM, on boxe avec nos armes ! Nous avons un petit budget. Nous n’avons pas de contrats fédéraux. Les joueurs travaillent en dehors du football.  Ils ont fait un déplacement à Pontarlier en milieu de semaine en prenant sur leurs congés.  Nous n’évoluons pas dans la même catégorie que certaines formations de la poule. Des regrets, oui et non mais on  travaille pour l’avenir . »

 

Est-ce que vous y croyez à cette équipe vénissiane capable pourquoi pas d’évoluer  en CFA voire plus haut ?

« J’y crois. A L’AS Minguettes, nous sommes dans le vrai.  Les dirigeants y travaillent.  Le club continue de se structurer ; Ces  derniers jours nous avons embauchés un directeur sportif ( Marc Buisson : ex ASM  et Feyzin). Tony Reale,  Stéphane Granturco ont intégré le bureau.  Désormais je suis à la tête d’un vrai bureau. On aura chacun notre travail à faire, ce qui rendra ma tâche bien plus facile et me permettra de déléguer. L’ASM a pris un virage. Nous allons moins dépendre de la mairie.  L’équipe réserve n’est plus très loin de décrocher une place en honneur, . Nous sommes en train de redresser la barre chez les catégories jeunes. Marc Buisson connaît la maison et sait ce qu’il a à faire. C’est pour cela que je dis que l’AS Minguettes est dans le vrai par ses résultats, son comportement. Aujourd’hui, je suis fier d’être le président d'un tel club. »

 

Les photos :

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article