Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

De mal en pis pour l'AS Charreard-Vénissieux futsal

IMGP3522.jpgChampionnat de France de futsal – Elite – Poule B – 12e journée

Gymnase Micheline Ostermeyer à Vénissieux

Environ 80 spectateurs

Rhône Espoirs futsal  bat AS Charreard-Vénissieux 4 à 3 (2 à 3)


Arbitrage : MM Chenine et Zobiri

Pour Vénissieux : Dubourg, Hamani (cap), Aouad, Ferhat, Zedioui, Kochrat, Benjoua, Braiek, Ayari, Nadja – entraîneur : Nacerdine Rahmani


Pour Rhône Espoirs : Gatta, Belilita, Peytavin, Benzahouane, Kouadria, Karilaos (cap), Bonnaud, Nedjari – entraîneur : Bouchaib El-Anyaoui


Buts : Karilaos (3e-csc), Ayari (4e), Aouad (10e) pour Vénissieux, Peytavin (9e, 26e, 36e),  Nedjari (15e) pour Rhône Espoirs
Carton jaune : Nedjari (40e)

 

Ce samedi les futsaleurs de l’AS Charreard avaient la possibilité en cas de victoire dans le derby face aux voisins de Rhône espoirs de s’éloigner de la zone de relégation et mettre à distance un adversaire au maintien.
Ce derby est aussi une affaire de famille puisque l’ex-attaquant de l’ASC Amine Nedjari revient avec la ferme intention de battre le club dont son frère Nabil est le président.
IMGP3413.jpgLes Vénissians vont bien rentrer dans le match. Ils vont mettre la pression sur des Lyonnais surpris. Karilaos (3e)  leur capitaine est le premier à fauter  en détournant une frappe vénissiane dans les cages de Gatta. Les locaux vont insister et faire le break par Ayari (4e).  Le match va ensuite devenir haché, certaines rancœurs propres à un derby  réapparaissent avant que l’ex-pensionnaire de l’USV Football Romain Peytavin (9e) ne réduise le score.  Joie de courte durée, Nadja qui enchaîne les performances actuellement délivre une passe décisive à Aouad (10e) qui recreuse l’écart. Les Vénissians vont bien se procurer les meilleures occasions, trouver les poteaux de Gatta mais c’est Nedjari (15e) qui va se rappeler au bon souvenir de ses ex-coéquipiers en réduisant à nouveau le score.
Après la pause, on ne verra qu’une seule équipe : Vénissieux. Les occasions de buts vont se multiplier. Hamani (22e), Ferhat (22e), Braiek (23e, 24e) vont avoir les ballons de break mais le réalisme des locaux cette saison  est aux abonnés absents. 

C’est sur une contrattaque rondement menée que Wamba de l’aile trouve au centre Peytavin (26e)  qui égalise.  Les  Lyonnais vont encore avoir une occasion de faire le break  par Peytavin (31e).  Mais Vénissieux doit à tout prix s’imposer et insiste Nadja(32e) trouve encore le poteau droit  de Gatta. Puis Aouad (33e) seul devant le gardien lyonnais tergiverse et manque lui aussi une franche occasion de but.
La fin de match est stressante. Sur un dégagement long de Gatta, Peytavin (36e) dos au but de Debourg reprend le ballon de la tête  et celui-ci vient se ficher sous la barre transversale dugardien international.  Un hat-trick fêté comme il se doit par ses coéquipiers et l’obligation faite aux Vénissians IMGP3486.JPGde prendre tous les risques. C’est pourtant Nedjari(38e) sur une passe caviar de Peytavin  qui manque le ko en ne trouvant que le poteau gauche de Dubourg.  Les ultimes secondes seront asphyxiantes. Braiek (39e) va trouver lui les poteaux. La dernière occasion sera pour Nadja mais Gatta arrêtera le ballon à bout portant du Vénissian.  Avec cette défaite l’AS Charreard occupe désormais le fauteuil de premier relégable et relance les visiteurs du jour dans la course au maintien. Une bonne  blague pour Amine Nedjari, la soupe à la grimace pour les dirigeants locaux qui s’attendent à une fin de saison compliquée.

 

La réaction :

DSC02935Nacerdine  Rahmani, l’entraîneur vénissian :
«  On  ne peut pas construire une maison sans fondations. Actuellement nous souffrons car que nous avons laissé partir des joueurs importants. C’est bizarre mais nous avons  renforcé notre propre adversaire.
Sur le match, nous avons fait une bonne première mi-temps. L’équipe a appliqué les consignes. Elle  mène 3 à 1. En seconde mi-temps, l’adversaire a réagit malgré nos nombreuses occasions de but vendangées. Actuellement nous prenons des buts évitables. Nous ne pouvons que regretter ou pleurer notre défaite. Nous relançons  un relégable. Plus le championnat avance et plus cela sera difficile. Si nous restons dans la même optique, il ne faut pas se faire d‘illusion. Il faut être réaliste, si nous n’avons  aucun renfort, l’ASC coulera. »

 

Les photos :

 

 

Musique : Nexus - NexXsus Paradize


 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article