Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Coupe du Rhône U15 : L’ASM plus réaliste que l’USV

DSC02397.JPGFinale coupe du Rhône U15

Stade municipal de Charentay

Eclaircies, temps frais

Une centaine de spectateurs

 

AS Minguettes-Vénissieux bat US Vénissieux 3 à 2 (0 à 0)

Arbitrage : M. Croze assisté par MM Tavitian et Paolillo

 

Buts : De Abreu (47e, 67e), Mezrigui (77e) pour l'ASM, Hemani (42e) et Vargas (52e) pour l'USV

 

DSC02388.JPGPour l’AS Minguettes-Vénissieux : Rayan Hilaire, Zinedine Djellab, Florent Ajagama, Yannick Chollat, Daoud Meznad (cap), Dylan Temis, Eles Jemai, Oussama Benamar, Hossen Houran, Aimen Mezrigui, Bessem Bachar, Idriss De Abreu, Abdelhakim Ramtani, Hamza Bennour – entraîneurs Mohamed Akar et Rabah Laaredj

 

Pour l’US Vénissieux : Guillaume Estragnat (cap), Romain Spinelli, Heikel Madjoub, Souleiman   Bouadzi, Steve Katemba, Romaric Lelard, Christophe Vargas, Bilel Yahiaoui, Alexandre DSC02386.JPGChanturiya, Romain Del Castillo, Amine Bennechba, Mouhamed Konta, Marouane Kadour – Entraîneurs : Christian Begey et Alonso Darriba

 

Carton jaune : De Abreu (38e)

 

L’affiche était tentante : une finale inédite 100% vénissiane,  un  cadre somptueux dominé par le Mont Brouilly et deux effectifs proches l’un de l’autre et fréquentant les mêmes collèges ou lycées.  Mis à part quelques gouttes matinales et dominicales tombant pendant l’échauffement, il n’y eu plus aucun contretemps. L’affiche tentante s’avéra somptueuse et si au bout des 80 minutes, l’AS Minguettes-Vénissieux s’imposa , ce fut à l’issue d’une seconde mi-temps renversante. Comme on dit souvent pour faire un bon match, il faut être deux . Les joueurs de SOTO1155.JPGl’US Vénissieux auront tout fait pour faire le double championnat et coupe. Il ne leur aura  manqué  que cinq minutes  et une seule rencontre dans leur saison quasi parfaite pour faire le grand chelem.  Malheureusement pour eux cela fut en finale.

 

Comme tout au long de leur saison, la première mi-temps  fût archi-dominée par les joueurs de l’USV. Quinze minutes de pressing conduit à la première véritable occasion du match. Un ballon est mal renvoyé par la défense asémiste. La frappe d’Hemani est bien stoppée par Hilaire. Chanturiya (USV)  se procure une autre occasion mais le cuir échoue de peu à côté des cages asémistes (17e).  La saison a été longue , les premiers changement ont lieu après vingt minutes de jeu. . L’USV fait le jeu. Sur une passe de Yahiaoui SOTO1134.JPGLa reprise de Del Castillo (23e) est bien applaudi par la maigre assistance. L’ASM subit et procède par contre. Bachar (20e) est trop court devant Estragnat. Pendant cinq minutes, les joueurs du plateau vont se montrer plus entreprenants. Mezrigui (29e) et Houran (30e) sollicitent le portier de l’US.V. Cette dernière va reprendre sa domination. Il faut du grand Hilaire pour repousser les tirs de Yahiaoui (31e) et Chanturiya (34e). Les joueurs de Christian Begey insistent en quadrillant le jeu. Un mouvement Vargas, Del Castillo pour  Hemani (35e) manque la cible de peu.  L’action la plus marquante de cette mi-temps sera à mettre à l’ordre de l’USV. Sur un corner tiré par Del Castillo, Chanturiya (38e) place le cuir sur la transversale d’Hilaire.

 

SOTO1115.JPGLa seconde mi-temps  démarre en fanfare. Cela débute par une incursion de Del Castillo qui se joue d’une défense asémiste trop statique. Son centre en retrait  est dégagé par Hilaire dans les pieds d’Hemani( 42e). Ce dernier ne laisse pas passer l’occasion et ouvre la marque.  Hemani dans la foulée gâche une occasion de 2 à 0, suite à un show de Kadour (44e). La joie est de courte durée. Comme en demi-finale face au FC Lyon, les contres asémistes vont être assassins. Mezrigui enrhume l’axe central USViste. Sa passe trouve le rapide De Abreu (47e) qui dribble les derniers opposants, gardien compris pour une égalisation surprise.  Le match s’anime tout en restant correct. C’est au tour de la défense asémiste de commettre une erreur rapidement exploitée par Kadour. SOTO1169.JPGVargas qui a bien suivi avec un calme olympien trompe pour la seconde fois Hilaire (52e). Le soleil fait enfin son apparition. La défense de l’USV pourtant échaudée  refait la même erreur. Bis repetita, Mezrigui s’enfonce et transmet à De Abreu qui à nouveau égalise (67e). Ensuite chaque équipe aura son occasion de but. Hilaire s’interpose sur le raid et la frappe de Katemba (68e). On s’achemine vers les tirs au but. La montée de Del Castillo, son déclenchement de frappe avec rebond manque de surprendre  Hilaire (73e). Mais comme vu lors de  la rencontre de demi-finale face )à Saint-Genis-Laval,  la superbe des joueurs de Christian Begey décline  et sur une nième contre de l’ASM, Mezrigui (77e) met fin à une saison d’invincibilité de l’USV.

L’ASM qui avait été la seule équipe à avoir partagé les points avec l’invincible armada verte DSC02398.JPGfaisait tomber le favori et terminait sa saison en apothéose. Les contres de l’ASM avaient été plus réalistes que la large domination de l’USV au grand bonheur des papas du plateau ayant fait le déplacement en ce jour de fête des pères.

Réactions :

Rabah Laaredj entraîneur de l’ASM : «  C’est l’envie de remporter un trophée qui fait la différence aujourd’hui. Ce dimanche, il n’était pas question de revanche. A aucun moment je n’ai mis en avant le fait que cela soit un derby.  C’était une finale. Cela se joue, on doit la gagner. On ne devait pas être là pour dire qu’on avait fait une finale. En seconde mi-temps, j’ai recadré les joueurs car certains étaient limite niveau comportement. Je leur ai dit, jouez votre jeu. Celui qui a pris un carton a fait un doublé. Je suis content pour ce groupe qui a vécu une saison pas très réjouissante. Il y a eu beaucoup de problèmes en interne. Beaucoup de soucis extra-sportifs qui ont faussé leur championnat. Cette équipe avait le potentiel pour monter en ligue. Maintenant je n’ai pas de regrets. Je suis content pour eux. J’ai l’esprit serein et je quitte le club. Je pars après un beau challenge. » .

 

DSC02389.JPGRayan Hilaire gardien de l’AS Minguettes : «  Ce n’est pas à moi de dire si j’ai bien joué, c’est aux spectateurs de juger. C’est une victoire méritée car à chaque fois que nous avons été menés, on est revenu. En fin de match on a poussé pour remporter cette finale. L’USV s’est relâché. Nous les connaissions bien, on a eu raison les derniers. »

 

Christian Begey  entraîneur de l’USV : «  Nous avons fait une très belle  première mi-temps mais sans but. L’entame de la seconde a été plus compliquée. Nous avons fait tourner l’effectif. Cela se joue sur pas grande chose.  Sur la physionomie du match , on doit l’emporter haut la main.  Pour le football, c’est dommage que l’on perde cette finale.»

 

Les photos : 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article