Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Championnats de France de karaté : Des Vénissians médaillés

r_-75-kg---Kherfi-domine-Grillon.jpgCe week-end, se déroulait le grand rendez-vous des séniors : le championnat de France Elite (1e division) en combats.

Le samedi, consacré aux individuels a été une belle journée pour le Sen No Sen Karaté avec  deux médailles d’argent, deux médailles de bronze et deux prometteuses places de cinquième.

Antoine Cuenca (moins de 60 kg), le benjamin de la délégation vénissiane, ouvre le bal. Exempt de premier tour, il remporte son premier tour 5-0, notamment grâce à un magnifique mawashi geri jodan (coup de pied circulaire au visage). Il est expéditif sur son deuxième combat : yoko geri chudan (coup de pied latéral au corps), balayage et ura mawashi geri (coup de pied circulaire inverse au visage) : 8-0 . En demi-finale, opposé à Johan Lopez des Hauts de Seine, sa vitesse d’exécution fait dans un premier temps la différence puisqu’il mène 5-0. Mais l’expérience de Lopez se fait sentir et Antoine Cuenca se fait remonter. Antoine n’en reste pas là, sa fougue lui permet de s’imposer 9-7. Antoine Cuenca, encore junior, se qualifie pour sa neuvième finale de haut rang de la saison (Trophée de Belgrade, Coupe de France Junior, Coupe de France Espoir, Open de France, Open d’Autriche, Championnat de France junior, Championnat de France 2e division, Championnat d’Europe). En finale, il rencontre Pierric Joassy, du KC Chassieu. Le combat démarre sur les chapeaux de roues et Antoine mène rapidement. Il mène encore 6-3 quand il se fait pénaliser et disqualifier pour des sorties. Il est donc vice-champion de France.

DSC05271.JPGDans la catégorie supérieure (moins de 67 kg), Mahmoud Chakroun et Serge Aouf sont cueillis à froid par les Sarcellois Mathieu Cossou et William Rolle, futurs finalistes. Repêchés, Mahmoud Chakroun s’incline 6-0 , Serge Aouf enchaine les combats et les remportent 2-1. Pour la petite finale, il gagne 4-0 et remporte ainsi une médaille de bronze, le même métal pour lui qu’à la Coupe de France. Dans la même catégorie,  Alexandre Courreau s’incline au premier tour 4-2.

En moins de 75 kg, Geoffrey Alves remporte son premier combat 11-5 avant de s’incliner au second tour 5-0. Dans la même catégorie, Nabil Kherfi remporte aisément ses deux premiers tours, 8-0 et 5-0. En quart de finale, il est opposé à Dimitri Deniau du Samouraï 2000 Le Mans. Les deux hommes n’arrivent pas à se départager tant dans le temps règlementaire qu’en prolongation. Aux drapeaux, les arbitres estiment que Nabil Kherfi a été plus incisif et lui donne la victoire. En demi- finale, Nabil retrouve Kenji Grillon. Ces dernières années, l’ancien champion du Monde junior est devenu la bête noire de Nabil. Les deux hommes sont à égalité à la fin du temps règlementaire2-2, puis à la fin de la prolongation 1-1. La décision revient aux arbitres, qui mettent Nabil Kherfi vainqueur. Il se qualifie pour la finale où il retrouve Davy Dona de Thiais. Davy Dona prend l’avantage en début de combat mais Nabil Kherfi s’accroche et revient au score à vingt secondes de la fin du temps règlementaire. A trois secondes, les deux hommes attaquent, Dona Davy marque et l’emporte 6-5. Nabil Kherfi est vice-champion de France.

r_Antoine-Cuenca-et-son-professeur.jpgEn moins de 84 kg, Sylvain Bottin remporte son premier combat avant d’affronter Adrien Gauthier du KC Colombes. Il réalise un beau combat mais s’incline 3-1 contre le futur champion de France. Repêché, il bat Tarek Abdesselem 7-2 notamment grâce à ses mawashi geri chudan et jodan (coup de pied circulaire au corps et au visage). Dans la petite finale, il rencontre Mickaël Serfati, du SIK Paris, et s’incline 5-2. Il se classe cinquième.

En plus de 84 kg, Fabien Bottin, exempt de premier tour, s’impose dans son deuxième combat 5-1 grâce à ses mawashi geri chudan (coup de pied circulaire au corps). En quart de finale, il rencontre le récent champion d’Europe espoir, Salim Bendiab, qui a jusque là fait sensation en remportant facilement ses combats. Mais face à la fougue, les remises en contre de Fabien Bottin fonctionnent à merveille et le vénissian s’impose 5-2. En demi-finale, face au Sarcellois Ibrahim Gary, Fabien Bottin s’incline 4-0, subissant un maete tsuki jodan (coup de poing avant au visage) et un balayage. Pour la petite finale, il rencontre Lonni Boulesnane et l’emporte 4-2. Fabien Bottin remporte le bronze.

Chez les féminines, en moins de 55 kg, Hajira Abdallah s’incline au premier tour, Amina Errihani remporte son premier tour puis s’incline contre une des finalistes. En repêchage, elle s’incline 6-0.

En moins de 61 kg, Lydia Benmaiza est cueillie à froid par Lolita Dona, championne de France à multiples reprises et titulaire en équipe de France. Repêchée, elle s’incline de peu dans la petite finale3-2  et prend une prometteuse cinquième place.

En plus de 68 kg, Mallorie Roig affronte Ruth Soufflet, membre de l’équipe de France. Elle parvient à l’accrocher, notamment avec un mawashi geri chudan (coup de pied circulaire au corps) avant de laisser filer le combat et de s’incliner 5-2.

 

ADSC05477.jpgLe dimanche, les équipes, avec une nouvelle formule. Selon les résultats des saisons passées, la Fédération Française de Karaté avait retenu les huit meilleures équipes, directement qualifiées pour cette compétition. Les finalistes du championnat de France Honneur (2e division) se joignaient à eux pour disputer le championnat de France Elite (1e division). Les équipes étaient réparties en deux poules, par tirage au sort. Dans chaque poule, toutes les équipes se rencontrent. Les premières se chaque poule s’affrontent en finale, les deuxième de chaque poule remporte le bronze.

Et l’ambiance n’a pas tardé à se réchauffer ce dimanche matin à Coubertin puisque les deux premières équipes appelées pour combattre sont l’AS Sarcelles et le Sen No Sen Vénissieux. Les vénissians avaient décidé de tout tenter face à la dream team sarcelloise, tenante du titre depuis de nombreuses années. Au premier combat, Fabien Bottin et Franck Chantalou se rencontre. Leurs dernières rencontres avaient été à l’avantage du sarcellois, aujourd’hui, le vénissian arrache le nul 4-4. Le second combat oppose Nabil Kherfi et William Rolle et voit la victoire du dernier, non sans contestation. Pour le troisième combat, Emmanuel Seixas a fort à faire face à l’impressionnant Gary Ibrahim. Mais il fait parler son explosivité et l’emporte 5-4. Pour le quatrième combat, Sylvain Bottin est face à Mehdi Lakehal. Il impose son rythme et semble en mesure de l’emporter, mais sanctionné sur le gong, il concède le match nul 11-11. Du très bon attend Thierry Félix pour cet ultime combat : Cédric Sioussaran. Le vénissian s’incline8-0. Au final, Sarcelles l’emporte deux victoires à une.

Les Vénissians remportent les autres rencontres, face au Samouraï 200 Le Mans, Evreux, et la Lorraine. Avec 4 victoires, Sarcelles se qualifie pour la finale ; avec 3 victoires, le Sen No Sen remporte le bronze.


Textes et photos : Sen No Sen

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article