Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Basket RF1 : Un derby à la saveur particulière

SOT76270 copie - CopieLe championnat de basket féminin de Régionale 1 reprend après une trêve salutaire sur le mode fortissimo avec un derby inédit : Vénissieux-Parilly / Communay-Ternay .
Un match a la saveur particulière pour deux équipes qui figurent dans le peloton de tête, placées en  embuscade derrière le leader Fraisses.

Sylvain Laupie le coach vénissian  dresse un point des forces et faiblesses de chaque équipe répond à nos questions .

 

Communay votre prochain adversaire est un club que vous connaissez bien , quelles sont ses forces et faiblesses ?
« Je connais effectivement bien Communay puisque c'est le club de mon enfance. J'y ai été joueur, entraineur, dirigeant.... en tout cas, c'est de la que m'est venu la passion pour mon sport! Samedi soir ce sera une belle fête car les deux clubs sont très proches. Des joueuses et/ou entraineurs ont souvent fait des chassés croisés, ce qui n'est pas étonnant car on s'appuie de part et d'autre sur les mêmes valeurs: Un esprit de famille où il doit faire bon vivre. Et l'ambiance y est un peu la même.
Pour ma mère la soirée va être plus difficile, parce qu'elle sera prise entre deux feux... soutenir sa famille ou le club dont elle est vice présidente!
L'équipe que nous rencontrons en elle même je la connais beaucoup moins maintenant. Les filles ont beaucoup changé, et je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup les voir jouer depuis ces deux ou trois dernières années.

2410206-3377742.jpgCelle que je connais le plus, c'est Fanny Vorano. Elle était très jeune quand je suis parti de Communay, mais j'ai eu l'occasion de l'entrainer une ou deux saison peut être. C'est une fille remarquable, que j'aime beaucoup, et une bonne joueuse de basket. Elle n'a jamais quitté Communay, et c'est un des pilliers du club maintenant.
Il y a Mélanie Bonin également, que j'ai entrainé lorsque je m'occupais des minimes France à Gerland, et que je souhaitais récupérer cette année avec ces deux compères Charline et Raïcha... Elle a fait le choix de ne pas les suivre. Pour elles trois, le contexte de ce match va aussi avoir une saveur particulière parce que ce sera la première fois qu'elles joueront les unes contre l'autre.
Enfin, il y a Marie Savel, l'entraineur, que je connais bien aussi car elle était joueuse quand j'entrainais à Communay.Elle avait eu plusieurs blessures en ce temps la, mais nous avons gardé un bon contact. J'aime bien sa vision du Basket, et nous avons la chance de pouvoir en discuter régulièrement car nous nous croisons aussi dans le cadre de nos activités professionnelles.
Les autres joueuses, je les connais beaucoup moins. Soit elles sont issues du club et ont certainement beaucoup évoluées, soit elles sont des environs, et j'ai du les croiser a plusieurs reprises sur les terrains, mais quoi qu'il en soit, pas assez pour penser que je sais exactement à quoi m'attendre. »

 

DSC01437Comment allez-vous aborder cette rencontre «particulière» ?

«  J'ai une idée, qui découle plus du basket qu'aime pratiquer Marie, que par l'expertise des joueuses. Pour ma part, je pense que ce sera un match plaisant, car les deux équipes vont essayer de pratiquer un basket de qualité.
Tactiquement, je pense que chaque équipe à ces arguments pour perturber l'adversaire; Techniquement, je pense que nous sommes un peu au dessus, mais mentalement, nous devons encore faire nos preuves. C'est sans doute la dessus que ce jouera la victoire.
Nous récupérons Anna et Raïcha, du coup, notre effectif est plus étoffé et compétitif; Les organismes sont reposés, et nous avons plutôt bien finit l'année, avec des entrainements de qualité avant la trêve. J'ai bon espoir de faire une seconde partie de saison plus plaisante, tant sur le plan humain que sur les aspects sportifs.»

 

Qu’attendez-vous de votre équipe ?
« Qu'elle fasse toujours le maximum, avec le sourire! C'est important de savoir prendre du plaisir dans l'effort.
Le plus frustrant, c'est que je sais ce dont elles sont capables, et je voudrais qu'elles le mettent en exécution à tous les matchs, sans jamais douter de leurs capacités. Mais ce sont des filles... »

 

Derrière Fraisses qui domine pour l’instant cette poule unique, le vainqueur de ce samedi pourrait faire une bonne affaire. Mais comme le dit le coach vénissian «  Rien est encore fait, et bien malin celui qui pourra dire comment tout cela va se finir. »

 

RDV : samedi à 20h30 au gymnase Jacques Anquetil : ALVP féminin (RF1) / BC Communay-Ternay

 

© Sports Vénissians et Basketfly pour photo Communay

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Coach sportif 14/04/2011 09:52


Merci pour cet article et bonne continuation pour la fin de la saison.