Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Basket NF3 : Une victoire pour peut-être un au-revoir.

IMGP4474.jpgChampionnat de France de basket féminin – Nationale 3 – Poule H – 12e journée

 

Gymnase Micheline Ostermeyer  à Vénissieux

 

Une soixantaine de spectateurs

AL Vénissieux-Parilly bat US Beaumont  61 à 58 (20/14, 18/18, 13/10,  10/11)

Arbitrage : MM Perret et Maure

 

Pour Vénissieux : Taillefert (11), Cellard (9), Thiebault(8), Emmelin (11), Milaret(15) puis Gobert (2), Paluzzano (3), Gaudon(4), Barbier(2), Antoine – entraîneur : Sylvain Laupie

19  tirs réussis sur 49 tentés ( 6 paniers à 3pts), 17 LF sur 20, 15 fautes– 22 rebonds défensifs , 4 rebonds offensifs, 5 passes décisives, ? 18 ballons perdus, 12 ballons interceptés

 

Pour Beaumont : Lacroix (3), Renzi (2), Robin (7), Christina19), Testud (14) puis Shelford(6), Mioche, , Durain (2), Rocacher, Jackova – entraîneur Khalid Gharib
21  tirs réussis sur 57 tentés (3 paniers à 3pts), 8 LF sur 11, 21 fautes


Restant sur une victoire probante à Cournon, L’ALVP avait la possibilité de bien commencer la phase retour face à Beaumont. Cette dernière 3e actuellement au classement avait rendue une belle copie chez le leader majolan la semaine dernière. 

Mais  c’était mal connaître les intentions des locales  qui avaient envie  d’offrir une victoire en guise d’adieu à leur capitaine Sophie Cellard. Cette dernière ayant annoncé en début de soirée sa mise en retrait des parquets du moins à ce niveau à la suite de cette rencontre.

IMGP4448.JPGLes Vénissianes vont entamer la rencontre de la meilleure des manières. C’est justement  Cellard qui  va donner de la vitesse à cette rencontre et ainsi permettre à son équipe de faire la course devant.  Les Auvergnates bien que présentes dans la raquette grâce à ses grandes  notamment Testud réagissent mollement.  La seconde partie de cette mi-temps sera cependant plus disputée, la faute aux locales qui vont perdre de nombreux ballons et relancer à plusieurs reprises les Beaumontaises dont on pouvait se demander à ce moment du match comment elles avaient pu inquiéter Meyzieu. Scénario  qui va répéter tout au long de la rencontre.  Vénissieux s’envole  à +12 (44 à 32-23e) puis commet de nouvelles erreurs. Rebelote  ensuite à  54 à 42 (35e) avec cette fois-ci Milaret tirant la sonnette d’alarme. Beaumont avec une défense plus agressive va faire douter une équipe  diminuée par la blessure de Cellard (38e). Mais c’est mal connaître la  progression  de ses jeunes joueuses :  Emmelin, Thiebault notamment. L’effectif  va se sublimer et s’offrir une victoire qui ne souffre aucune contestation.

 

L’interview :

 

Sophie Cellard a annoncé en début de soirée son dernier match à ce niveau. A 33 ans, cette figure du  club de Parilly semble vouloir tourner la page. 
Nous avons suivis quasiment tout son parcours vénissian. Il y a eu de très bons moments.  Avec Sophie le mot défaite était imprononçable. Pour cette meneuse , d'origine niçoise, il y eut combien de victoires grâce à son finish légendaire, ses paniers au buzzer. Ses grandes envolées ... On ne t’oubliera pas Sophie. Tu restes et tu resteras une grande basketteuse non pas par la taille mais par le talent. Au plaisir de te revoir et pourquoi pas pour une nouvelle pige à Vénissieux, ton club de coeur.

DSC03394.JPGQuelle est votre impression sur le match ?
«  Nous avons été plus hargneuses, plus agressives. C’était le premier match retour, on voulait finir l’année sur une victoire pour commencer 2012 confiantes et sereines. J’avais à cœur de gagner cette rencontre. Mes copines avaient envie de me faire plaisir. »

 

Quels souvenirs allez-vous garder de votre présence dans ce club?

« Dix ans de vrai bonheur. Une belle aventure humaine. Je suis arrivée en 2001. C’est un club de copines avec une super ambiance. J’ai beaucoup apprécié les différents entraîneurs que j’ai eu le plaisir  de connaître. Je pense  notamment à Gilles Carron, Stéphane Olivieri et maintenant Sylvain Laupie et Kevin Clivet. »

 

Allez-vous vraiment arrêter car la saison dernière vous l’aviez déjà annoncé alors que vous  êtes toujours présente ?
« C’est un souhait d’arrêter la Nationale 3. Les déplacements sont difficiles à gérer.  Je m’étais engagée jusqu’en fin décembre parce qu'effectivement Raïcha Bourhani et Agnès Razanaka étaient prises par leurs études. J’effectuais une pige. Mais mes enfants grandissent. Professionnellement c’est déjà lourd. Physiquement, je vieillis. »

 

Les photos :

 

 

Musique :  Exp - E-lectronic par KDJ

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article