Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Basket NF3 : Encore une défaite à domicile

Championnat de France de basket Nationale 3 féminine - 4e journée

Gymnase Jacques Anquetil
Environ 60 spectateurs

AL Vénissieux-Parilly  - JL Bourg-en-Bresse 59 à 71 (16/22, 19/20, 12/11, 12/22)

Arbitrage : MM Amara et Melois
Pour Vénissieux : Valfroy (14) Pupier (10), Colomb (cap- 7), Ledroit (6),Poncet (5) puis Emelin (11), Palluzano (4), Gullotto (3) -entraîneur Sylvain Laupie 
22 tirs réussis sur 54 tentés - 2 sur 9 à 3points - 13 LF/18 - 17 rebonds defensifs, 7 rebonds offensifs - 6 passes décisives - 17 pertes de ballons - 12 interceptions - 1 contre - 25 fautes (2 joueuses sorties pour 5 fautes : Colomb (36e) et Pupier (36e)

Pour Bourg :  Charuet (20), Jochebein (12), Rollet (11), Demont (cap-5), Donin (5) puis Bonjour (10), Mesgui (8), Dubois, Garnier - entraîneur : Gérald Simon

 26 tirs réussis sur 51 tentés - 5 sur 6 à 3points - 14 LF/23 - 17 rebonds defensifs, 9 rebonds offensifs - 17 fautes


Ce dimanche si l'on se fie au score affiché en toute fin de rencontre entre Burgiennes et Vénissianes, la défaite des locales peut paraître logique. Pourtant cet écart conséquent reflète mal la différence entre les deux formations tout au long de cette rencontre qui s'est avéré passionnante.  Vénissieux qui se présente sans  Delay et Valla absentes,  va pour la première fois de la saison presenter des vélleités collectives. Une première après leur calamiteuse sortie à Meyzieu. La première mi-temps est la parfaite illustration  de  ce nouvel état d’esprit. Si dans le premier quart-temps on croît toujours apercevoir  les mêmes erreurs que lors des trois précédentes prestations, par la suite les colères à répétition du coach burgien prouvent que Vénissieux est dans le vrai. D’ailleurs, Les locales prennent à 29 à 28 (15e) leur  premier avantage.  Emelin fait une grosse prestation et Poncet est au four et au moulin. Il faut la patte à mi-distance de Jochebein et Bonjour pour que les visiteuses ne plongent pas.  Après la pause, la défense des Vénissianes va plus gêner  le bel ensemble des visiteuses. Accrocheuses à souhait. les Vénissianes vont recoller une nouvelle fois au score (47 à 48 - 28e). Il faut une mauvaise gestion de l’entame des dix  dernières minutes pour que les locales lâchent  prise. . L'écart s’envole. Malgré la bonne volonté du collectif, Vénissieux en délicatesse avec ses tirs  ne saura pas revenir à portée de fusil d’une équipe pourtant à sa main.

Commentaire de Brigitte Coste préparatrice de Vénissieux :
«  Ce collectif souffre d’un manque de culture basket. Mais le collectif est en train de se mettre en place.  Ce groupe a subi de gros changements à l’intersaison. Depuis le début de la saison, il y a eu match et des filles se sont fondues dans le collectif. Je suis très satisfaite de la prestation de Pauline Emelin qui était encore cadette la saison dernière.»

Quelques questions à Sylvain Laupie entraîneur des Vénissianes.

Vous êtes forcement frustré après un tel dénouement ?

« Oui, je suis déçu car je voulais mettre ce match à notre actif. On a pêché en attaque alors qu’en défense on a été efficace . On n’est pas transcendant sur les situations offensives . C'est ce qui nous coûte le match.»

Votre entame de match n'a pas non plus été parfaite !
« Sur l’entame du match, nous sommes au contraire plutôt pas mal. Les deux équipes s’observent. Notre défense tout terrain les perturbe. Cela nous met dans une bonne dynamique. On voit des filles qui se battent sur le terrain.  Par contre on est maladroit, on ne met que peu de tirs à mi-distance.  Aujourd’hui la profondeur du banc n’était pas énorme. Je voudrais des filles qui soient plus capables de jouer alors que certaines se sont regardées. »

Pour la première fois de la saison, le collectif est pourtant apparu !
« Il y a eu match car les deux équipes étaient proches. Mais nous en attaque nous n’avions pas de solutions. On chipote sur les actions collectives. On rate des paniers faciles. On est légèrement fébriles. On a l’impression d’avoir une équipe parce que tout le monde s’est battu ensemble. Mais le collectiif n’est pas rodé puisque la défaite sanctionne notre prestation.  Les filles ont tendance à garder le ballon en main avant de faire une passe, alors que le ballon doit vivre. »

Il n’y donc aucun point positif dans votre prestation d’aujourd’hui ?
«  Bien-sûr que oui. Le point positif c’est un changement d’attitude et de comportement des filles sur le plan défensif. L’équipe s’est battue jusqu’au bout. Elles le payent en attaque. L’état d’esprit affiché est excellent.» 

Qu’est-ce qui leur manque ?
«  C’est surtout de la confiance en soi qui fait défaut. Elles jouent en refusant de prendre des responsabilités.  J’aime ce groupe. Je les vois évoluer. Il y a de l’implication aux entraînements. J’attends plus d’elles individuellement alors que je pense qu’elles ne se font pas assez confiance pour l’instant donc c’est frustrant . Il y a des filles qui sont fortes mais qui sont transparentes. »

Ce groupe n’est pas à sa place au championnat ! Vous êtes plus proche du haut du classement que des places de relegables ?
« Ce groupe n’est pas à sa place aujourd’hui. Ce collectif a besoin de réagir. Il faut un électrochoc pour pouvoir marquer des paniers. Cela ne marque pas, on rate des paniers faciles.» 

Quel est votre prochain match ?
« A Chalon devant une très forte équipe. On verra si à l’extérieur l’équipe joue libérée. Si les filles sont capables de se révolter.  La semaine dernière l’état d’esprit n’était pas bon, aujourd’hui il est bon. Il faudra le garder et mettre plus de volonté individuelle dans le comportement offensif pour pouvoir passer. »


Les photos :


 




Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article