Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Basket : La saison 2011/2012 de l'ALVP est sur des bons rails.

DSC00725 aAlors que la saison est bien lancé et comme nous le ferons avec les autres  clubs vénissians,   nous faisons le point sur  le point sur ces associations après la période d'inscriptions.  Aujourd'hui, c'est Christine  Thiebault, présidente de l'Amicale Laïque de Vénissieux Parilly Basket qui en marge d'un match de l'équipe fanion féminine répond à nos questions.

 

Quel est le bilan de la campagne 2011 d’inscriptions à l’ALVP basket ?
« A  terme, on devrait arriver aux environs de 275 à 280 licenciés. Nous avons eu encore une augmentation au niveau de l’école de sports (6 à 12 ans). D’ailleurs  dans cette catégorie , on fait le plein. »  

 

Est-ce que les travaux entrepris au  gymnase Guimier ont perturbé la bonne marche du club ?

« Cela a été un peu laborieux au début. Cela s’est normalisé par la suite. Cela ne nous a pas empêché de recruter. »

 

Qu’il y a-t-il à mettre en exergue en ce début de saison ?

« Nous avons un bel encadrement sportif. Nous avons de bons entraîneurs que nous avons fidélisé.. Des jeunes issus  du club  surtout des féminines suivent des formations pour prendre la relève. »

 

Sport-études au collège Aragon :  quel est votre implication ?

« Les gamins qui la fréquentent  sont obligés de se licencier au club. On va faire le bilan à la saison pour voir la suite à donner. C’est un gros investissement de notre part  et  mis à part le collège, personne ne nous aide.  Si Patricia Jacquemot la responsable de l’action au collège et Kevin Clivet qui en a la charge à notre niveau n’étaient pas là, nous aurions déjà arrêté. »

 

Comment vont les finances du club ?

«  Plutôt bien ! La municipalité nous a maintenu la subvention haut-niveau alors que les filles avaient été reléguées. Cela a été une bouffée d’oxygène qui nous permet de voir cette saison sereinement.  En plus, on arrive à développer des partenariats qui sont bénéfiques.  Je tiens à préciser qu'aucune joueuse n’est rémunérée chez-nous. Je tiens à rester dans cette optique. »

 

DSC01804 copieComment fonctionne le sponsoring avec RVI ?

« Cela suit son chemin. Nous avons signé une convention de partenariat. Il y a une aide de 1500 euros par an.  Ce sont des économies substantielles  pour notre association. Prochainement RVI va doter l'équipe d'une nouvellle tenue. »

 

Pas de soucis alors ?

« Si notamment au niveau sportif. Nous avons toujours un trou en cadettes. C’est un âge charnière.  Il y a des gamines qui arrêtent la pratique sportive. . On traîne cela depuis des saisons.  De plus, on est dépendant de l’attrait qu’exercent des gros clubs aux alentours. L’autre souci est le peu d’investissement des joueur(se)s aux soirées que le club organise. C’est démotivant pour de nombreux bénévoles.» 

 

Vous n’avez-jamais envisager de devenir  le partenaire privilégié du   FC Lyon si proche ?

« Autant avec l’ASVEL il y a eu une vrai réflexion avec les clubs locaux .Autant le FCL n'est pas sur la même démarche. Le FCL est centré sur lui-même depuis toujours. Autant nous avons de bons rapports avec Gerland  (ALGM) qui est un excellent club formateur, avec Meyzieu, Bron ou Vaulx  autant avec le  FCL, il ne se passe rien. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article