Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L'athlé à Vénissieux, c'est sympa !

SOT75377-copie-copie-1.jpgUn champion, un stade, une compétition, c'est un trio qui coule de source.   La venue de Christophe Lemaitre à Vénissieux aurait pu faire deux lignes dans nos colonnes.

 

Présent pour disputer la Coupe de France de spécialités, il était la cerise sur le gâteau de cette  compétition de fin de saison. Sa présence  a eu l’effet escompté par les organisateurs, c'est-à-dire  faire parler de cette manifestation. Dans ce stade champêtre habituellement fréquenté par seulement  ses participants, la présence du nouveau maître du sprint européen  a attiré quelques badauds en mal d’autographes et aussi quelques médias.  Si côté performances, on était loin de celle de cet été doré, l’homme de Montjuich, de cette ville  de Barcelone, l’endroit où 1 + 1 peut faire 3, n’est pas venu pour rien. Repartant au passage avec les deux titres du 4x 100 m et du 4 x 200 m avec ses copains du club d’Aix-les-Bains. Dans le sport où la vie, il n’y a rien dû au hasard. Le Culozien dirigé de main de maître par Pierre Carraz en est le meilleur exemple de perséverance et de travail.
Quelle chance a la France de posseder  actuellement un champion de cette trempe. Un champion à la « Diagana », un gars bien populo dans le bon sens du terme où comme le chanterait Robert Charlebois un gars bien ordinaire.   Un jeune homme simple, privilégiant, l’amitié, la camaraderie, le respect des personnes ayant fait le déplacement  pour venir le voir,  au clinquant et les dorures de manifestations sensées le promouvoir (Pour combien de temps encore ?).

 

SOT75379-copie.jpgCe samedi et dimanche on était loin  du cirque du football où tout ce qui brille n’est pas or. (On a eu un cet été un aperçu de ce qui attends cette discipline si elle  persévère à préférer la couleur de l’argent à ce qui fait son succès  c’est à dire son  côté populaire. Ses champions sont aussi lisses que l'épaisseur de leurs portefeuilles. Quand on célèbre les louanges d'un donneur de coup de tête, on voit où le football en est arrivé.)
Ce samedi, on avait beau se frotter les yeux, c'était bien Christophe à la ligne 4  de  ce stade  champêtre aux portes d’une grande cité. Un coin de Parilly pour ne pas dire paradis. Un coin de verdure, poumon vert aux milieux  d’usines vouées à disparaître à long terme quoi qu’on en pense

Je ne crois pas au hasard. ! Le hasard se provoque ! Les organisateurs du Comité du Rhône l'esperait, il etait présent. Vénissieux, l'athlétisme et Christophe étaient fait pour se rencontrer puisqu'ils sont faits des mêmes valeurs

SOT75389-copie.jpgComme dirait un monsieur que je connais bien , « Si vous n’êtes pas de Vénissieux, vous ne pouvez pas comprendre ! »  Vénissieux  est la rebelle, la ville pour qui rien n’est facile. Une cité qui sait que tout  s’obtient  par la lutte. Une ville tour de Babel, à la richesse humaine incroyable. Un endroit où la « boboïtude pathologique » qui règne ici et là n'a pas encore envahit  l’espace communal. Dans cette cité, on sait qu’effort rime avec travail. Souvent décriée, ignorée parfois spoliée, cette cité ne laisse pas indifférent.  C’est dans un ce des quartiers limitrophes qui se cherche un avenir que Christophe Lemaitre a passé un excellent week-end malgré la froideur et la pluie.  On n’était pas ni à Bron, ni à Saint-Priest, ni non plus à Lyon, mais bel et bien à Vénissieux.  La rencontre de ce printemps avant été un avant goût. Celle de ce dimanche l'a confirmé Tout comme  chacun  défend les valeurs de ce qu’il aime. Nous nous avons bien aimés. Bien le bonjour chez-vous Christophe et revenez quand vous le voulez.

 

 

DSC01529.JPGChristophe n'était pas seul, de nombreux athlètes avaient fait le déplacement, les régionaux étaient nombreux. On a pu apprécié entre autre la belle foulée du Brondillant Heni Kechi. Les locaux de l'AFA Feyzin-Vénissieux avait deux équipes qualifiées. celle du 4 x 400 mètres avec  Fabien Julliard , Julien Cambefort, Grégory Bevis et Romain Garnier a  terminé 4e de leur série en 3’3319 . Le 11e temps des séries et non qualifié epour la finale . « Ce n’était pas l’objectif . L’équipe réalise malgré des conditions météo limites et en fin de saison, l’un de ses meilleurs temps. » se satisfait Fabien Juillard directeur technique de l’AFA. A noter également la présence ce dimanche dans des condition exécrables de l’équipe de triple saut emmenée par Valentin Vidermann où l’on retrouve Fabien Juillard , Romain Garnier et Grégory Bevis. Elle finit 6e . L'AFA Feyzin-Vénissieux était également présente dans l’organisation où de nombreux bénévoles ont œuvré à la tenue des buvettes, estafettes, sécurité, et au jury. Trois jeunes de la section UNSS athlétisme du collège Aragon de Vénissieux encadré par leur professeur Edwige Rivel ont fait partie des estafettes du samedi . Jeunes filles émues à l'idée que Christophe Lemaitre vienne leur dédicacer leur beau maillot bleu. Ce qu'il fit.

 

Les photos :


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article