Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

ASM : Un match à vite oublier

Stade Laurent-Gérin

Temps pluvieux – Pelouse en bon état

AS Minguettes / ASF Andrézieux-Bouthéon (2) 0 à 0

Arbitrage : M. Sarlin assisté par MM Serve et Courtieu

Pour l’ASM : Garcia, Daouadji, Granturco (cap), Belibi, Ben Braiek, Ait Mouden, Lignongo, Zouaoui, Kouam (Papaleo 58e), Zerari, Sassi (Prieto 68e) – entraîneur : Patrice Ouazar

Pour Andrézieux :  Chouvet, Flotte, Di Mattéo, Lecorre, Stéphane Soulas, Ciurt, Chopard (Faverjon 79e), Cros (cap), Idrissi (Achiche 71e), Segura (Valentis 88e), Slimani – entraîneur : Damien Soulas
 

Cartons jaunes :  Lignongo (25e), Sassi (67e), Zerari (90e) pour l’ASM
Stéphane Soulas (27e), Slimani (37e) Di Mattéo (63e) pour Andrézieux




Le contexte :
 Andrézieux relégable à ce jour aligne une formation bien changée par rapport à la semaine dernière face à Saint Priest. Soulas, Di Mattéo et Slimani qui font partie de l’effectif CFA intègre la réserve.
Vénissieux aligne un effectif presque inchangé. Prieto  et Papaléo sont sur le banc, Kouam occupe le poste d’avant centre.


Au démarrage de cette rencontre , si les conditions sont mauvaises , pluie et vent, la pelouse en excellent état laisse entrevoir une belle rencontre. Cela ne traîne pas puisque sur le premier coup franc du match, Zouaoui (1e) met à contribution Chouvet. Puis  Zerari sur la mauvaise relance forezienne met  les mains du  gardien d’Andrézieux  au rouge vif. On croit alors que l’on va s’acheminer vers un cavalier seul des locaux. Erreur puisque la suite ne sera qu’un festival d’approximation, de cartons jaunes  et de ballons rendus à l’adversaire. Maigre bilan  ou seul le coup franc de Sassi (22e),  la frappe de Cros (30e), le mouvement Granturco, Zouaoui pour Zerari trop imprécis  viendront interrompre la monotonie de la partie.
Au retour des vestiaires, l’ASM va s’ingénier à prendre l’initiative.   Sassi (48e)  sur un cavalier seul est le premier à mettre en danger Chouvet. C’est pourtant sur une action anodine entamée par  Cros  que Segura (53e) prolonge,  que les Ligériens se créent la première véritable occasion du match. Il faut  tout l’expérience de Garcia pour écarter le danger.
Ensuite le match sombre dans ses errements.  La rentrée de Prieto va réveiller les attaquants locaux.  Zerari (73e) trop court sur une belle passe de Prieto , puis un tir de ce dernier  au dessus (75e) sont à signaler. Andrézieux a  une nouvelle occasion , Chopard  (77e ) qui cadre mal son tir. Ensuite L’ASM finit mieux le match . Zerari trouve  Lignongo (78e)  qui seul devant Chouvet opte pour la mauvaise solution. Puis Ben Braielk (87e) bien servi par Papaléo croît avoir fait le plus difficile mais Stéphane Soulas , le meilleur homme du match,  enlève un ballon qui filait au but.  Plus rien ne sera marqué dans ce match à vite oublier .
D’ailleurs le moins qu’on puisse dire est que la rencontre de ce samedi  pluvieux entre l’AS Minguettes et Andrézieux (2) a été d’un profond ennui. La faute sans doute  aux locaux qui n’ont jamais  pu prendre à défaut une équipe ligérienne aux moyens limités. En se mettant au niveau de leurs  valeureux adversaires, L’ASM a laissé filer deux points précieux  et semer quelques doutes sur sa capacité à gérer des rencontres face à des rivaux  qu’elle domine techniquement.
A moins que les joueurs de l’ASM aient déjà la tête dans le 7e tour de Coupe de France!

Commentaires :
Patrice Ouazar entraîneur vénissian : «  Nous avons réalisé une contre performance. Nous n’avons pas été  bons.  Nous n’avons pas été intelligents en première mi-temps. Nous avons eu quelques occasions en seconde. Nous avons joué à l’envers.  Andrézieux est sans doute la plus faible opposition rencontrée, mais nous nous sommes mis à leur hauteur. Si les joueurs avaient leurs têtes dans le match face à Rodez. Ils ont eu tort.  Personne n’est encore titulaire de ce match.» 

Yanis Zerari avant-centre vénissian : « Aujourd’hui, cela nous a pas souri. Nous n’avons pas su marquer ni en première, ni en seconde. Nous voulions les 4 points de la victoire.  Le coach dit que nous avons la tête en Coupe de France, personnellement je rencontrais mon ancienne équipe et je voulais briller devant eux. Je suis déçu du résultat. »

Karim Mokeddem co-entraîneur de l’ASM : «  Nous sommes tombés dans le piège. Andrézieux était venu  chercher le match nul.  Supérieur techniquement ne veut rien dire du tout. L’équipe a confondu vitesse et précipitation. Elle a joué à l’envers et les joueurs ont oublié l’aspect collectif.  Ce n’est pas un retour en arrière, nous n’ignorons pas qu’il y aura des rencontres de ce genre dès le prochain match à Nevers, ou lors de la réception d’Imphy-Decize.  Ce n’est pas parce que nous étions 6e au classement qu’il faut croire que tout est réglé. L’objectif c’est le maintien.  Quant à la Coupe, au niveau du staff, nous étions concentrés sur le match d’Andrézieux. Inconsciemment les joueurs, ils avaient la tête en Coupe de France. Nous leur avons pourtant bien répétés que Rodez passait par une bonne prestation ce soir. »

Damien  Soulas entraîneur d’Andrézieux  : «  L’ASM est une bonne équipe qui joue bien au ballon.  Sur le match, au niveau de la possession plus de 70%  et du nombre d’occasions, il n’y aurait rien à dire s’ils s’étaient imposés.  La différence pour nous par rapport à Saint-Priest, c’est l’équipe qui était différente. Ce soir j’ai récupéré Stéphane Soulas. Avec un peu de chance, nous aurions pu réaliser le hold-up. »

Les photos

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article