Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

AS Minguettes : Le coup de Grasse

IMGP0806.JPGChampionnat de France de football – CFA2 – Poule E – 24e journée

 

A Vénissieux, stade Laurent-Gérin

Averse au début de match, pelouse en bon état

 

RC Grasse  bat AS Minguettes-Vénissieux 2 à 1 ( 0 à 0)
Arbitrage : M. Coste assisté de MM Agullo et André

Pour l’ASM : Cassara, Manga, Boudebibah, Belibi, Daouadji(cap), N’Diaye( Berrezkami 81e), Romany, Poulignier(Chamed 67e), Azizi (Hamzaoui 84e), Hamdany et Kouam – entraîneurs : Sébastien Valin et Akim Fellahi
Pour Grasse : Mey, Chaffar, Minasi, Van Vynckt, Thevelin, Chabrolin(M’Sakin 73e), Marambaud, Douliot (Torres 90e + 2), Scotto(cap), Mahfoudi – entraîneur : Jean Jacques Asso

 

Les données de ce match étaient simples, l’AS Minguettes  face à un adversaire seulement à un point devait impérativement s’imposer pour faire descendre la pression d’une zone de relégation toujours bien présente.
La pelouse copieusement arrosée pendant l’échauffement  avantagera les desseins des locaux en configuration offensive.
C’est Kouam dans une très grand jour qui sera le premier à inquiéter Mey (4e). Sur un centre de Poulignier, il remettra cela cette fois-ci de la tête (9e).
Les Grassois qui sont dans l’obligation de décrocher eux-aussi un résultat positif ne ferment pas le jeu. Sur une balle en cloche de de Chaffar  mal dégagée  des deux poings par Cassara, Marambaud (14e) reprend de la tête mais le ballon passe de peu à côté des cages vénissianes. Portés résolument vers l’offensive, les locaux effectuent une belle entame de match.  Kouam (31e) insiste sur une belle frappe des 25 mètres obligeant  Mey à sortir la grande parade. Le ballon du Vénissian prenait la direction de la lucarne grassoise. Dominés, IMGP0823.JPGles visiteurs vont procéder sur contrattaque et sur l’une d’elles, Mahfoudi grille la politesse à Manga et trouve en retrait  Marambaud dont la frappe est renvoyée par Cassarra . Dégagement qui atterrit dans les pieds  de Chabrolin (38e) qui marque … mais en position de hors-jeu. Le référé annule le but. En fin de mi-temps, la somptueuse reprise en volée d’Hamdany  passera de fort peu à côté de Mey archi-battue sur l’action.

Pas payée sur l’investissement durant les premières quarante-cinq minutes , les Vénissians vont insister. Poulignier(49e) sur remise de Kouam sera le premier à remette le bleu de chauffe. Mais Grasse reste dangereux sur contres.  Doulot(53e) est rejoint in-extremis par Boudebibah.  Cet intermède sera suivi d’un coup franc limpide d’Azizi(55e) qui viendra s’écraser sur la barre transversale de Mey. L’ASM qui seduit la faible affluence va trouver sa récompense. Sur un enchaînement somptueux, Hamdany, Azizi, Poulignier assurent un jeu en triangle qui parvient à Romany : d’une frappe croisée, le milieu récupérateur ouvrait logiquement la marque (62e).  A peine rentré en jeu Chamed(69e) de volée obligeait Mey à la parade. Une première contre-attaque suivie d’un léger cafouillage permet aux Grassois d’égaliser d’une frappe puissante de Van Vynckt (83e).  Puis après quelques changements de joueurs de part et d’autres. Jean-Jacques Asso saura tirer la bonne carte avec Torres (90e +2) . Ce dernier à peine rentré en jeu sera à point nommé pour profiter du centre en retrait sur une rapide contrattaque de Mahfoudi et marquer le but libérateur. Les Vénissians qui avaient fourni une de leurs plus belles prestations à domicile tombaient de haut. 

Avec ce résultat négatif, l’AS Minguettes intègre le lot des  équipes relégables. IMGP0839.JPGSi côte vestiaires  vénissians, la seule réaction a été le huis-clos, entraîneurs et joueurs y compris,  on était plus disert côté  supporters et dirigeants Roger Napoletano y allait du couplet sur  la faute professionnelle commise par la défense vénissiane sur le deuxième but azuréen (sic  pour des amateurs !). Alain Reale l’ex-président  suggérait d’aborder le sprint final de ce championnat comme autant de raids commandos. Il est vrai que l’ASM est dans de sales draps et alors que s’annonce des rencontres face à des équipes comme Grenoble, Evian et Frejus qui occupent le haut de ce championnat, on ne voit pas comment, elle  pourra se sortir cette année de la spirale négative dans laquelle elle s’est engagée au début des matchs retour. Depuis le 28 janvier, les Asémistes  n’ont pris que 13 points sur les 32 possibles. Cela explique comme le suggère  Stéphane Granturco blessé pour ce match, sa lente descente vers la zone de relégation.

 

A noter :

L'absence de Karim Mokeddem sur le banc de l'AS Minguettes. Le coach avait de bonnes raisons car il est devenu ce jour papa d'une petit Naela de 4kg. Félicitations au papa et surtout à la maman.

 

Les photos :

 

Musique : Colmar - Dom the bear

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article