Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Agnès Razanaka du FC Lyon à l'ALVP basket

DSC02922.JPGL’AL Vénissieux Parilly Basket  qui vient de (re)accèder à la Nationale 3 féminine, continue de rajeunir son son effectif. Outre les arrivées de Nathalie Taillefert (non mutée),  Annabelle Gaudon (AS Beaumarchais), deux autresbasketteuses  ont signé.

Elle ne sont pas légions, les filles du FC Lyon à faire le chemin jusquà Vénissieux. C'est plutôt l'inverse.  Cette saison, elles sont deux à l'avoir fait. Pauline Antoine, une cadette France ayant évoluée avec l'équipe de N1 et Agnès Razanaka une des titulaires de cette équipe. . Un nom pas inconnu dans le basket régional. A  22 ans  cette arrière du FC Lyon n’a eu d'autre solution que de traverser  le boulevard périphérique après la dissolution du FCL et sa transformation en centre de formation de Lyon Basket féminin  desormais évoluant en N2. Une arrivée qui a fait un heureux, son entraîneur vénissian  Sylvain Laupie. Ce dernier porte un jugement flatteur sur cette nouvelle recrue, il souligne son explosivité. Avec ses 1 m73, la jeune réunionnaise sera un complément idéal à Sophie Cellard qui malgré son annonce de retrait  reprend finalement du service une saison encore.

Rencontre

 

Pourquoi avez-vous signé à  l’AL Vénissieux-Parilly basket ?

« Le FC Lyon ayant quitté la Nationale 1 et comme j’ai intégré l’Institut Paul Bocuse ou je prepare un  master en management international hôtel et restauration, je ne pouvais pas me libérer pour jouer au niveau de la N1. C’est naturellement que j’ai proposé mes services à Vénissieux. »

 

Est-ce que vous connaissiez auparavant  l’équipe de basket de Vénissieux ?

«  Non ! Mais je me suis entraînée  avec, avant les vacances. J’ai pu faire connaissance. Ily a eu un feeling avec le coach et les joueusesbon  »

 

Jouer à un niveau inférieur à celui que vous aviez au FC Lyon ne vous gêne-t-il  pas ?

« Non, comme je vous expliquais mes études priment et me prennent du temps. Puis  je m’intègre bien  dans tous les clubs dans lesquels,  j’ai joué. Avant le FC Lyon, j’ai fait un an à Tours (N1). Auparavant j’avais fait cinq ans de centre  formation à Tarbes. »

 

Votre entraîneur nous a expliqué que vous ne seriez pas opérationnelle avant novembre. Pourquoi ?

«  Je ne pourrais pas être avec l’équipe à cause de mon stage de pré-rentrée à l’Institut Paul Bocuse. Celui-ci se déroule à l’étranger.»

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article