Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball N1M : Les défaites s'enchaînent

Gymnase Jacques Anquetil :
Championnat de France de handball N1M - Poule 2 - 4e journée
Vénissieux Handball – HBC Chalon-sur-Saône 26 à 32 (11 à 13)

Environ : 200 spectateurs

Arbitrage : Mlles Nabet et Prime

Pour Vénissieux :

gardiens : Vialla (60 min - 18 a), Lefranc
Joueurs :  Sacko (7/16), Bourhani (7/10), Benkhala (5/7 dont 2pen/3), Forets (cap- 3/6), Felix (2/2), Bouchet (1/3), Desgeorges (1/4),Pral (0/1),  Kerbib, Pouchol - entraîneur : Gérald de Haro

Expulsions temporaires : Bourhani(13e, 21e), Desgeorges (26e), Benkhala (36e), Sacko (51e)
8 pertes de ballons, 6 interceptions

Pour Chalon :
gardiens (Plathey-30min-9a), Mai (30’-10a)
joueurs : Mbemba (8/10),  Col (7/11 dont 3pen/4), Hurdeequint (3/3)Daboul (3/3)Scheubel (3/5), Goemaere (2/5), Hamiti(2/ 3 dont 2pen/2), Kitsadi (1/5),Taj (cap – 0/1), Reverdy - entraîneur : Christophe Fourcot

Expulsions temporaires : Daboul (17e, 28e), Goemaere (43e), Taj (58e)

Christophe Fourcot l'entraîneur des visiteurs craignaient au départ la réaction des Vénissians. Ces derniers restaient sur un bon match à Nanterre. Chalon bien que leader aborde le match prudemment.
Sans Feniche blessé et avec Bourhani positionné sur l’aile gauche, les locaux vont effectivement longtemps contrarier la machine visiteuse. Les coups de boutoir du Vénissian Sacko répondant  du tac au tac au métier de Daboul. Un léger passage à vide de 4 minutes vers la 21e minute de jeu   combiné à une expulsion temporaire de Bourhani et les visiteurs  collent un 4 à 0 au pourtant efficace gardien du VHB : Vialla (9/13 – 25e). Vénissieux réduit certes l’écart  mais regagne  les vestiaires en colère.
En début de seconde mi-temps, Chalon sans se montrer impressionnant  va  d'abord amortir lla fougue des locaux emmené par leur capitaine Eric Forets en net regain de forme.  Puis prendre un avantage substantiel  grâce plutôt à l'imprecision des attaquants locaux.  L'écart varie  entre 5 et 6 buts. Les visiteurs s'appui sur la réussite de Mbemba.  L’attaque vénissiane souffre de réalisme et ne trouve pas de solutions pour contrarier  un leader qui contrôle. Malgré Forets, Sacko et Bourhani, les Vénissians se résignent et encaissent leur quatrième défaite consécutive.




Questions à Julien Vialla gardien de Vénissieux Handball :

 Je vous ai senti résigné sur la fin du match, pourquoi ?

« C’est dur, car l'équipe se défonce pour bien  jouer mais on se se met en difficulté nous-mêmes C’est un peu frustrant mais nous allons nous reprendre. »

Qu’est-ce qui vous manque pour soutenir  la comparaison avec une équipe comme Chalon ?

« Eux, ils mettent les buts importants, ils sortent les ballons importants. Leur pivot Mbemba nous fait très mal. Ils ont un gros joueur et ils s’en servent bien. Nous, on assimile ce niveau, on apprend. »

 Qu’est ce que d’après-vous n’a pas fonctionné  ce soir en attaque ?
«  Les solutions type N2 ne fonctionnent plus, il faut créer du danger. Nous avons joué presque arrêté car ils ont toujours été en place. Ils ne suivent que les porteurs de balles qui sont  dangereux. Il faut plus que des astuces car le niveau monte. On travaille pour cela. »

L’apprentissage de la N1 n’est-il pas trop dur ?
«  Ce qui se passe est difficile pour la dynamique de groupe. On, avance mais c'est pas facile. La moindre petite chose qu'on ne réussit pas en attaque , on le paye comptant immédiatement en défense. Ce soir, c'était un petit match face à un leader en petite forme. C'est ce genre de rencontre qu'il faut parvenir à gagner. »

Désormais  vous allez rentrer dans le dur avec 4 défaites de rang !
«  Oui, il ne faut plus réfléchir . Cette difficulté nous nous y attendions dés le départ de ce championnat. On va se battre

 

Questions à Christophe Fourcot entraîneur du HB Club Chalonnais

Finalement  vous vous attendiez à un match difficile, or cela n’a pas été le cas !
« Oui, nous avons mené de bout en bout cette rencontre. Ce que je retiens c’est que nous perdons encore un joueur important. C’est notre troisième depuis le début de la saison.
Vénissieux a joué avec les armes dont il dispose. C’est une belle équipe qui en s’appuyant sur un public plus supporteur peut contrarier beaucoup d’équipes. Ils ont des éléments importants sur la base arrière. Ce soir il fallait que l’équipe garde sa maîtrise du jeu. Il ne fallait pas s’enflammer. C’est ce que j’ai dit à la pause à mes joueurs. Actuellement , n
ous prenons match après match, la saison dernière nous étions encore 3e à la fin des matchs aller et nous avions battus Angers qui est monté ensuite. Pourtant nous sommes toujours en N1. Nous visons le maintien et une place dans la la première partie du tableau. » 


Questions à Gérald De Haro  entraîneur de Vénissieux


Les systèmes de jeu que vous appliquiez en en N2 ne semblent plus valables à ce niveau ?
«  Je ne crois pas. J’ai même la prétention de dire que nous en avons plus que nos adversaires.  C’est le niveau qui a changé.  Ce qui m’embête le plus c’est de prendre encore plus de 30 buts. C’est trop. C’est mon plus gros souci. Nous jouons avec les moyens qu’on a. Je dis bravo à mon équipe. . Parfois c’est difficile de rivaliser avec nos adversaires.  Pourtant l'équipe s’est donnée à fond.» 

Oui Gérald, nous sommes d'accord mais pourtant Chalon n’a pas fait un grand match !
«  C’est nous qui les avons fait joué autrement. Si nous refaisons la même rencontre que contre Belfort, l’addition aurait été aussi salée. Je suis satisfait car si on en prend 32, Chalon repart avec 26 buts dans la musette.  Nous n’avons pas le même potentiel que les équipes que nous avons rencontrées à ce jour. Il est vrai que nous tombons d'entrée sur les favoris. »

La semaine prochaine vous vous rendez à Noce qui est coleader avec Chalon ; la série ne risque-t-elle pas de se poursuivre ?
« Nous on y va pour gagner, sinon on reste à la maison. Le risque effectivement, c’est qu’à un moment donné, le groupe se résigne. Pourtant ils travaillent bien  à l’entraînement. »

Quels solutions de rechange avez-vous en attaque  ?

«  Il est vrai que ce soir, nous avons eu des solutions de blocage en attaque.  Depuis le match de Belfort nous travaillons pour se donner des solutions à ce problème. Le repositionnement d’Adel Bourhani sur l’aile est  une de ses solutions.  Il connait le niveau et c’est un bon joueur. Le retour en forme de Forets en est une autre.  Quant à aller chercher  une solution du côté de la Serbie ou la Croatie, le club n’a pas les moyens

Sports Vénissians  n'a pas aimé:

En ces journées de l'arbitrage , on s'attendait  à de la belle ouvrage car le match était dirigé par deux jolies dames. Mais comme pour la rencontre d'un niveau moyen,  là- aussi nous sommes restés sur notre faim.
Dommage !

Photos :





Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article