Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Basket N3F : Il y a du mieux malgré la défaite

Gymnase Jacques Anquetil

AL Vénissieux Parilly – Etoile de Voiron (2) 64 à 74 (13-18, 11-20, 24-19, 16-17)

Arbitrage MM. Amara et Melois

Une cinquantaine de spectateurs

Pour Vénissieux : Pupier (18), Colomb (10), Valfroy (10), Delay (8), Paluzzano (8), Ledroit (5), Poncet(3), Valla (2), Gullotto – entraîneur Sylvain Laupie
22 tirs réussis sur 60 tentés dont 7 sur 16 à 3 points, 13 LF/20, 22 fautes

Pour Voiron : Perrin. L (17), Perrin. A(13), Carre(12), Arquilière (12), Khann (6), Roulon (5), Kombassa (5), Sandy (4), Hildembrand, Platel Benin – entraîneur : Sylvie Bertrand
26 tirs réussis sur 60 tentés dont 4 sur 11 à 3 points, 18 LF/26, 23 fautes – Une joueuse éliminée : Roulon (39e)

Après leur sérieux revers à Beaumont , les Vénissianes se devaient de réagir ce samedi face  aux réservistes voironnaises, un collectif « centre de formation », de petite taille mais au jeu rapide Après  une bonne entame de match ( 6 à 2 – 4e), le jeu des locales va se déliter. Oubliant les fondamentaux défensifs, elles vont subir la loi des visiteuses. 5 points de retard après 10 minutes et 14 à la pause. Ce  n’est pas cher payé pour une mi-temps a très vite effacer.   
Après une remontée de bretelles à la pause, les locales reviennent sur le  terrain ragaillardies. L’apport  de  Pupier au shoot ,  la prestation de Delay  à l’intérieur et toutes les autres se mettant au diapason  laissent le suspense entier à l’entame du « money time ».  Un tir à 3 points de Colomb relance la rencontre  (  54 à 57 – 32e). Peine perdue, de nouvelles erreurs défensives, la ténacité des visiteuses et les 30 points des sœurs Perrin font la différence en fin de rencontre  

Un second revers consécutif  qui n’est pas sans rappeler des souvenirs après la saison dernière  catastrophique. Si le championnat est encore à ses débuts, le derby face à Meyzieu se profile et la crainte est dans  les têtes. Sylvain Laupie  le coach se veut optimiste : " La défaite est la conséquence plutôt de la zone employée par Voiron.  Nous n’avons pas encore travaillé ce qui est attaque de zone.  Il est vrai qu’en termes d’intensité sur le match nous n’avons pas été bons. Je retiens  la réaction  d’orgueil de l’équipe  en seconde mi-temps. La volonté de jouer de l’avant avec de la bonne agressivité. Malheureusement, le travail est de longue haleine.   Il y a une légère amélioration par rapport à Beaumont mais c’est encore imparfait nous perdons 25 ballons sur l’ensemble du match. Il faut que l’équipe progresse notamment sur les actions collectives et puis sur les attitudes défensives.  Je pense que le derby face à Meyzieu arrive trop vite mais la saison est encore longue après. »



Questions à  Amandine Delay la pivot de l’équipe

En tant qu'ancienne, comment jugez-vous l’effectif ?
«  C’est difficile de porter un jugement après seulement deux rencontres jouées. L’effectif a été renouvelé. Il faut qu’il trouve ses marques. L’équipe manque d’expérience. La typologie du collectif est différente de celle des précédentes saisons. »

Comment se fait-il  que collectivement, l’osmose du collectif soit encore à faire ?
«  Il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour que l’on soit une équipe. Actuellement nous ne sommes que quatre  filles de l’ancienne équipe. Il faut que l’on retrouve nos automatismes. Ce soir nous n’avons pas assez défendu et en attaque ce n’était pas évident.  Actuellement, on est fébriles  dans tous les secteurs de jeu.  Le groupe ne joue pas en confiance. »

La saison  ne risque-t-elle pas   d’être difficile ?
« Le début de saison n’est pas favorable. Il faut que l’on trouve nos marques. Un match comme celui contre Voiron, on ne doit pas le laisser passer. Après nous avons le derby face à Meyzieu et puis une réception difficile avec Bourg-en-Bresse. Nous affrontons  des équipes qui sont rodées à ce niveau. »

Vous sentez-vous l’âme d’un leader pour ce groupe ?
«  Les anciennes ont plutôt un rôle de formation. J’essaye de montrer l’exemple mais ce n’est pas facile. Il faut également prouver que l’on mérite sa place sur le parquet. Les quatre anciennes se doivent d’être exemplaires vis-à-vis de nos jeunes collègues. »

Avez-vous tiré un trait sur la N2 à court terme ?
«  Non, il y a encore des rêves. J’aimerais y rejouer. Le niveau est tout autre. »

N’y-a-t-il pas la crainte d’une nouvelle relégation ?
«  Elle existe !  Surtout après nos deux premières défaites. La saison dernière a été mal vécue. Nous ne voulons pas revivre pareille galère. Mais je tiens à affirmer que notre niveau est celui d’une bonne équipe de N3. Il ne faut tire pas encore tirer sur les sonnettes d’alarme.  Les bonnes séquences de jeu sont de retour. Il faut juste essayer de les passer tout au long d’un match. »

A noter :
L''équipe masculine qui évolue en Régionale 3, s'est imposée difficilement face au CS Ozon 75 à 71. Après un premier revers face à Vaulx-en Velin, le collectif dirigé  cette saison par Bassam Naous trouve relancée



Les photos :


 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article