Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

A fond les caisses

La caisse à savon et Vénissieux, c'est une vieille histoire d'amour.  A l'initiative de militants de l'enfance et de la ville de Vénissieux un prix national vit le jour en 1981. Par la suite, les FRANCAS (association d'éducation populaire) donnèrent les moyens aux centres de loisirs de développer cette activité autour d’un projet: construire la caisse à savon, elle-même.
Le club local  affilié à la fédération nationale prendra le relais et organisera en 2003 le grand prix national .
Cette été, cinq maisons de l'enfance et centres de loisirs se sont appuyés sur cette discipline pour organiser mardi, mercredi et jeudi, , le grand prix de la municipalité.
La caisse à savon est une véhicule constitué de 4 roues, un châssis, une direction et un moyen pour s'arrêter. Pour trouver la première caisse à savon, il faut certainement remonter à l'invention de la roue.

La première course de caisses à savon « officielle » a eu lieu en Allemagne en 1904 puis prend son essor en 1993 aux USA.

En France, en 1950 à l'initiative de l'Automobile Club Français, de la Régie Renault, de l'agence Havas et de l'argus automobile, se crée le premier derby automobile des moins de 15 ans. Cette épreuve obligeait les concurrents à construire eux-même leur engin. notamment les régions montagneuses (Vosges, Alpes, Jura).

Mais revenons  à nos moutons en en 2009 et plus précisement chez-nous. Après une première journée, courses de relais de caisses à bretelles, place Ennemond Romand au Moulin à Vent, 200 enfants des cinq maisons d enfance et centres de loisirs  de la municipalité (Henri Wallon, Jules Guesde, Max-Barel, Anatole France et Centre) avaient rendez-vous ce mercredi  sur la place du marché des Minguettes pour une course en ligne.
Dans les caisses de savon, des  jeunes pilotes harnachés et casqués comme Alonso ou Hamilton,  derrière deux pousseurs au départ  et une distance de 5 mètres pour lancer le véhicule.
Puis  trois relais  de 2 pousseurs tous les 50 mètres pour franchir d’arrivée située à 200 mètres.  Si au départ les hésitations furent nombreuses notamment avec les 6 et 7 ans, chacun des jeunes participants s’est pris rapidement au jeu. Sous les encouragements, la course à élimination dans les catégories 6-7, 8-9 et 10-12 ans a permis à chacun de faire valoir son centre de loisir. Quelques parents et passants  attirés par la sono et le discours de l’animateur Rémy  ont assisté  aux différentes courses. Sur des véhicules achetés à la Fédération des caisses à savons, merci à l'expertise du club local, mais assemblés et relookés par les centres des véhicules, les jeunes participants ont profité d’une après-midi radieuse.
Pour Aurélie  de la maison de l’enfance Jules Guesde : « Ce projet a fédéré  les enfants pendant les trois dernières  semaines. Ils sont excités comme des puces… ».  Pour David Maurin, du club des caisses à savons, partenaire technique de la manifestation, ces courses ont ravivé la flamme d’une discipline qui a connu ces heures de gloire vers les années 1980 et récemment en 2003.

Au final, peu importe les vainqueurs ou les vaincus puisque tout le monde a été récompensé de ses efforts.
Jeudi place à la course de descente au Parc de Parilly et à la grande fête finale.

Les classements :

6 et 7 ans : Anatole france
8 et 9 ans : Henri Wallon
10 à 12 ans : Henri Wallon


Les photos :

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article