Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Changement de cap pour l'athlétisme vénissian ?

Nous nous faisions l'écho ce 2 octobre 2008 comme plus précédemment sur un quoitidien local, des difficultés rencontrés par l'athlétisme pour se faire une place à Vénissieux.
Depuis le 26 juin, le club est devenu l'AFA Feyzin-Vénissieux en attendant d'avoir une piste synthétique ceinturant le terrain honneur du stade Laurent-Gérin.  Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ...


Sport n°1 olympique, l’athlétisme se cherche encore une destinée sur la commune. Depuis quelques saisons, le club feyzinois AFA (Association d’Athlétisme de Feyzin) sous la présidence de Jean-Louis Perrin a signé une convention avec la municipalité afin de développer la discipline à Vénisssieux. L’AFA Feyzin-Vénissieux utilise un créneau d’une heure et demie au gymnase Micheline Ostermeyer où mini-poussins et poussins apprennent les rudiments de ce sport de base. Comble d’ironie, à Vénissieux, il n'existe pas de stade prévu à cet effet. Si sur la commune, il existe bien une piste d’athlétisme, celle du Parc de Parilly, elle est gérée par le Conseil Régional. L’autre installation qui ceinture le terrain honneur du stade Laurent-Gérin est d’un autre temps et prends, en cas de mauvais temps des allures de bassin nautique du plus bel effet.
Ce mardi soir, sous la conduite de Murielle Caleyron (AFA + Direction des sports Vénissieux), Myriam Cœur (AFA) et sous la supervision de Gilles Florenson (AFA+DSV), dix-neuf très jeunes athlètes apprennent les techniques de sauts.
« A Ostermeyer, nous n’avons qu’un créneau. Nous n’y avons  gardés que ces deux catégories d’âges. Auparavant benjamins et minimes complétaient la séance. Mais nous avons décidés d’arrêter la saison dernière. Nous n’avions rien à y gagner. Minimes et benjamins s’entraînent désormais à Feyzin. A cet âge, ils avaient faits le tour des jeux proposés dans un gymnase. L’athlétisme est un sport extérieur et d’espace. » souligne Jean-Louis Perrin passablement remonté qui renchérit
« L’AFA Feyzin-Vénissieux ce sont 190 licenciés dont 17 % de Vénissians. Le club continue sa progression. Nous avons récemment embauché un agent de développement en contrat emploi tremplin pour promouvoir la discipline aussi bien à Feyzin qu’à Vénissieux.  Si la municipalité vénissiane nous aide dans notre initiative d'y implanter l’athlétisme;  à un moment donné, il faut savoir ce que l’on veut.. Les conditions de travail sont loin de nous satisfaire. En juillet, sur le stade d’athlétisme de Parilly, sur le territoire communal, ont été organisés les championnats de France cadets à espoirs. Des adolescents  sont venus nous questionner, se renseigner. Qu’avons-nous à leur proposer. Je suis fatigué d’essayer de convaincre les élus. Il y a de  la demande. En une semaine sans aucune publicité dix-sept gamins se sont inscrits ici au gymnase. Des  futurs champions vénissians existent. Pour s’en convaincre, il suffit de voir les performances faites par ces jeunes lors de la Foulée vénissiane.



 Jeux de pistes pour l'AFA Feyzin-Vénissieux

Notre fer de lance : Kevin Campion est un ex habitant des Minguettes. J’en ai un peu marre des intentions louables. Passons aux actes. Quels moyens humains mettons-nous en face ? Comme solution, on  me répond intercommunalité. Mais je me suis toujours battu pour ce genre de conclusion. Nous en sommes toujours aux  intentions. Crevons l’abcès, une bonne fois pour toute. Que les décideurs décident.  Sinon l’AFA Vénissieux  comme d’autres structures avant nous aura vécu.  D’ailleurs j’ai demandé à rencontrer les élus  sur ce sujet.»
Assis sagement  dans la mini-tribune du gymnase : Thomas Thizy observe. Ce jeune de 22 ans est le nouveau chargé de développement de la discipline au sein  club venissiano-feyzinois. « Un poste financé par la commune de Feyzin » interrompt le président de l’AFA.  Titulaire d’un master « Management du sport, il a travaillé pour la Fédération (FFA) pour la promotion de la coupe d’Europe à Annecy  au mois de mai 2008. «  Le projet que me propose l’AFA est intéressant. Pour le moment, je prends mes marques. Je suis un optimiste de nature. L’athlé a un vaste territoire de développement sur Vénissieux.».
Non loin de là, Arnaud Kircher 10 ans, attend son frère qui termine sa séance avec les poussins. Ce jeune vénissian qui habite non loin du gymnase fait aussi de l’athlétisme mais à Feyzin «  Je suis venu à la discipline par ma mamie qui aime bien les sauts notamment la longueur. Franchement j’aimerais bien avoir une piste à proximité de chez-moi. ». Pour l’instant  les souhaits d’Arnaud sont sans doute dans les cartons. La réfection  de la piste du stade Laurent-Gérin a été semble-t-il  évoquée. Souhait, projet...En ces temps tourmentés de crises économiques, le financement sans doute projetté risque de servir à des causes bien plus utiles et  l’athlétisme renaissant vénissian devra peut-être se résigner aux conditions d’entraînements actuelles.

A noter : La section de Vénissieux organise le 16 décembre au gymnase Ostermeyer, un mini-meeting avec d'autres clubs du département. Une bonne occasion de voir à l'oeuvre les jeunes
champions de demain.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article