Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Handball : Villeurbanne prend l’ascendant

Demi-finale aller Nationale 2M

Salle des Gratte-Ciels :
Villeurbanne Handball (2) / Vénissieux Handball 26 à 23
(9 à 10)

Environ  500 spectateurs
Arbitrage : MM Gras et Lille
Evolution du score :  
5e : 2 à 0, 10e : 5 à 2, 15e : 6 à 6 , 20e : 7 à 7, 25e : 8 à 9, 30e : 9 à 10, 35e : 11 à 11, 40e : 14 à 14, 45e : 16 à 16,  50e : 20 à 17, 55e : 22 à 20

Pour Villeurbanne :
gardiens : Vialla (23 arrêts), Cappelaro
marqueurs : Martin (5 dont 1pen), Alves (5 dont 3pen), Gomes (4), Bauguil (cap- 4), Lavital (3), , Bardin (2), Moreau (30), Ouedraogo (1), Tabar, Allemand – entraîneur : Yvan Bonnefond

Exclusions temporaires : Moreau (4e-53e), Ouedraogo (12e), Martin (21e, 36e), Bauguil (53e), Lavital (55e)

Pour Vénissieux :
gardiens :  Saadallah (35 min – 10a), Lefranc (25- 8)
marqueurs : Sacko (7/15)Gindre (6/8 dont 4/4 pen),  Dubarry (4/7), Forets (cap – 3/5), , Feniche (1/3),  N’Doye (1/3), Felix (1/2), Pral, Thevenet et Colombat
Exclusions temporaires :  Colombat(13e), N’Doye (18e), Feniche(4e ), Gindre (41e ), Felix  (50e
)

Ce samedi soir,  le match débute par  une minute de silence poignante en hommage à  Maxime Candau , le jeune international français tragiquement décédé en match,  la semaine dernière à Vénissieux. (voir lien )  LE début de la rencontre  permet aux locaux  de creuser l'écart.
Il faut  attendre la 6e minute de jeu pour voir Feniche réduire l’écart (4 à 1).
Puis sans énerver, les Vénissians font refaire surface malgré un Vialla étincelant dans les cages villeurbannaises .  Dans une ambiance rarement vue même du temps de la D1, Gindre (24e) puis Sacko (29e) donnent  un but d’avance aux Venissians à la pause. Une juste récompense pour une équipe qui pense avoir fait le plus dur.
Le début de la seconde période pour le VHB est catastrophique, les pertes de ballons sont légion. Villeurbanne repasse en tête , sous l’impulsion de Gomes et Martin ( 13 à 11 – 36e)  . C’est mal connaître les Vénissians qui à leur tour recollent à la marque  et prennent le large. Mais Ni Dubarry, ni Gindre, ni Forets  n’exploitent les ballons de  buts  faisant briller par la même occasion Vialla. A La 41e minute, le match bascule en faveur du VHA.  Les Villeurbannais Moreau et Bauguil mettent le feu aux poudres dans  une rencontre  jusqu’alors de bonne tenue. Les Vénissians répondent du tac au tac et l’animosité entre les deux formations fait le reste.  Les locaux  plus à l'aise dans cette ambiance comptent quatre buts d’avance par Gomes (51e) . Alors le match se transforme en vrai derby sur le terrain et dans les tribunes, Vénissieux recolle à un but par Dubarry (22-21 - 26e) avant de laisser filer le match dans un mauvais final.
La  victoire si elle revient logiquement aux jeunes Villeurbannais; on peut dire que Vénissieux a laissé passer une belle occasion de se rendre le match retour facile. Celui de samedi prochain promet.  Esperons qu'il  restera correct, le handball régional mérite mieux  que certains gestes entrevus en seconde mi-temps.

Réactions :
Gérald De Haro  entraîneur de Vénissieux : «  Il reste le match retour. Trois buts ce n’est rien.  Nous n’avons pas été en réussite dans nos tirs. L’équipe a eu trop de ratés pour avoir l’ambition de gagner ce match.   C’est un match viril où les deux équipes n’ont rien lâché. Il n’y a pas d’animosité entre les deux effectifs mais une histoire entre les deux clubs. »

Yvan Bonnefond  entraîneur de Villeurbanne : «  L’écart est minime avant le retour. C’est le derby tel qu’il était attendu.  Vu l’animosité visible ce soir, l’importance que certains mettent sur l’événement, trois , cinq, six buts d’avance cela n’est rien. Il y a une équipe qui va craquer psychologiquement, physiquement. S’il y a des arbitres qui tiennent le match, cela se passera bien sinon cela risque de partir en sucette. Cela n’a pas de sens, je suis très déçu de la tournure. Victoire ou défaite, ce n’est pas important. Je suis là pour faire du handball. Cela me casse les pieds, de voir de vilains gestes comme  ce soir. Il faut relativiser, c’est la N2 et pas un match de coupe du Monde. Nous sommes réputés comme équipe propre et on se retrouve a devenir presque des chiens galeux.»

 

L’homme du match :

Sans contexte Julien Vialla l’ex-gardien de Vénissieux a tenu la baraque stoppant les nombreuses contrattaques vénissianes. Son retour chez les Vénissians la saison prochaine est une sacré  bonne affaire qui motivera à coup sûr Mohamed Saadallah et Mathieu Lefranc. La concurrence a toujours du bon.

Les  "roquets" :
Le Villeurbannais Xavier Moreau et Le Vénissian Anthony Felix  ont fait dégénérer une rencontre virile mais  jusqu’alors correcte.

Les photos

 


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article