Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Questions à Fabrice Cantaluppi, président du CMOV Gymnastique danse et trampoline

Le CMOV gymnastique, danse et trampoline a été impacté comme toutes les associations locales ou pas par la crise sanitaire.
Nous avons rencontré le 27 mars, Fabrice Cantaluppi son président qui nous explique comment le club qu’il dirige s’est adaptée à cette crise sanitaire.

« Lors de cette saison sportive, les écoles de sport du club n’ont pu faire qu’un tiers de leurs cours. Les groupes compétitions n’auront pas réalisés la moitié de leurs entraînements.  Il y a eu le couvre feu, le confinement fin octobre puis une semaine de reprise en janvier et de nouveau le couvre feu.  Les cours adultes n’ont quasiment pas pu avoir lieu. Certains de ces athlètes ont fait un mois de cours dans l’année. Au delà de cet aspect, l’impact est fort sur les petites manifestations. Nos deux compétitions des écoles de sport, celle de décembre a été annulée et celle de juin le sera aussi sans doute. Notre gala de danse ne pourra pas se tenir car nos danseuses n’ont fait qu’un tiers des cours . Bien trop peu pour préparer des chorégraphies. Le théâtre où se déroule ce gala va nous imposer une jauge restrictive, si jamais, il peut ouvrir au mois de juin. Dans ces conditions, nous ne pouvons pas organiser un  gala avec 120 personnes maximum dans le théâtre puisque nous avons déjà 80 danseuses. Cela ne serait financièrement pas rentable. Donc pour le club c’est un gros manque à gagner. Les bénéfices de ce gala vient chaque année équilibrer nos comptes. Le plus gros impact financier provient des cotisations. Car suite à l’arrêt de la saison dernière, l’association a fait des avoirs pour cette saison aux personnes pour lesquelles  nous avons été obligées de suspendre les cours de mars à juin 2020. Cette saison ces adhérents ont payé de ce fait moins de cotisations. Vu la situation, le bureau a décidé que cette saison, nous allions devoir non plus faire des avoirs mais effectuer des remboursements assez élevés,notamment pour les groupes loisirs, compétitions et adultes. L’impact financier va être très important .

Est-ce que cette résolution ne va t-elle pas mettre le club en danger?
Non car nous allons réussir à survivre  d’une part car le fonds de soutien de  la ville soit 8000€ va nous rendre service dans ce sens là.  D’autre part depuis le début de la la crise Covid, nous avons mis le club en chômage partiel et donc nous avons bénéficié comme toutes les entreprises qui ont été arrêtées, de la prise en charge du chômage partiel des salaires des entraîneurs par le dispositif mis en place par l’État. Financièrement, nous allons nous en sortir pour cette saison.

Quelles seront les conséquences pour la saison prochaine ?
Je ne sais pas trop ! Ce qui nous inquiète est la perte des adhérents en 2021/2022 et les saisons suivantes. Nous sommes dans un équilibre financier qui se joue à 50 ou 60 adhérents près d’une saison à l’autre. Nous avons déjà constaté une perte d’adhérents cette saison par rapport aux précédentes. Avec cette seconde saison complètement  interrompue et particulière, on craint beaucoup d’avoir des fuites d’adhérents. Ceux-ci  se tourneraient  vers d’autres activités sportives qui ont pu se maintenir, notamment les sports de plein air qui ont été bien moins impactés que nous . Notre inquiétude se situe au delà de l’aspect financier, mais bien au delà de cette saison. Si on fait une centaine d’adhérents en moins, cela va nous mettre en danger Entre l’année dernière et cette saison, nous avons perdu 60 adhérents sur environ 560 présents lors de la saison 2018/2019.

De quelle manière le fonds de soutien va-t-il vous rendre service ?
Les 8000€ du fond de soutien vont servir à compenser à l’euro près le maintien des salaires.  Nous avons décidé au début de la crise sanitaire de maintenir à 100% les salaires de nos 16 intervenants et notamment tout ce qui n’est pas pris en charge par le chômage partiel. Partie qui était de 15% en mars 2020 et qui se situe actuellement à environ 20%. C’est notre vocation sociale à laquelle on tient. Il y a des entraîneurs qui ont de petits salaires et nous ne voulions pas les mettre en difficulté. Il y a  environ 18% de cette somme qui va venir compenser le manque à gagner suite l’annulation de nos trois manifestations. 500€ sont alloués aux achats  des fournitures COVID : gel. masques… Et 37% de la somme globale servira au remboursement des adhésions. Ce qui nous inquiète est la perte d’adhérents pour la saison 2021/2022. Nous n’avons aucune visibilité et aucune perspective, ce qui est encore plus compliqué en termes de gestion de motivation pour nos bénévoles et de remobilisation de nos adhérents.

Fabrice Cantaluppi président du CMOV Gymnastique danse et trampoline

Fabrice Cantaluppi président du CMOV Gymnastique danse et trampoline

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article